Amie de Camilla, Judi Dench s’attaque à son tour à "The Crown" et son "sensationnalisme grossier"

Publié le 20 octobre 2022 à 12h54, mis à jour le 26 octobre 2022 à 11h17

Source : Sujet TF1 Info

L’actrice oscarisée demande à Netflix d’afficher un avertissement avant chaque épisode de la nouvelle saison, disponible le 9 novembre.
L’interprète de M dans la saga James Bond "craint qu’un nombre important de spectateurs, en particulier à l’étranger, puisse considérer cette version de l’histoire comment étant totalement vraie".
La plateforme martèle qu'il s'agit d'une fiction.

Elle est l’une des actrices anglaises les plus respectées. Anoblie par Elizabeth II en 1988, Dame Judi Dench rejoint la vague de critiques qui déferlent sur la saison 5 de The Crown avant même sa diffusion le mois prochain. Celle qui a elle-même interprété les reines Victoria et Elizabeth au cinéma s’inquiète de la manière dont sera raconté le quotidien de la famille royale britannique dans ces nouveaux épisodes. Dans une tribune publiée par The Times, elle dit rejoindre l’ancien Premier ministre Sir John Major et dénonce "un récit inexact et blessant de l’histoire".

Des choix "cruellement injustes"

"Plus la série s’approche de notre époque, plus elle semble librement disposée à brouiller les lignes entre l’exactitude historique et le sensationnalisme grossier", écrit Judi Dench, amie avec la reine consort Camilla selon The Times. "Alors que beaucoup reconnaîtront The Crown comme le récit brillant, mais romancé d’évènements qu’elle est, je crains qu’un nombre important de spectateurs, en particulier à l’étranger, puisse considérer cette version de l’histoire comment étant totalement vraie", poursuit-elle. Prenant en exemple "les suggestions blessantes que contiendraient apparemment la série", elle reproche à Netflix des choix "à la fois cruellement injustes pour les individus et dommageables pour l’institution qu’ils représentent".

undefinedundefinedNetflix

L’ancien Premier ministre John Major avait parlé d’un "tonneau d’absurdités" le concernant, évoquant une scène dans laquelle le prince Charles ferait pression sur son double de fiction pour faire abdiquer la reine. Judi Dench assure qu’il n’y a pas "plus grand défenseur de la liberté artistique" qu’elle. Mais elle ne souhaite pas en rester là. "Le temps est venu pour Netflix de réexaminer" la possibilité d’afficher un avertissement avant chaque épisode pour préciser qu'il s'agissait d'une œuvre de fiction. La plateforme a déjà répondu aux attaques en soulignant justement que The Crown "a toujours été présentée comme une fiction basée sur des événements historiques".

L'affaire du tampon portée à l'écran

La saison 5 n’échappe pas à la règle et "imagine ce qui a pu se produire derrière des portes closes pendant une décennie importante pour la famille royale", qui a "été examinée et bien documentée par des journalistes, biographes et historiens". Judi Dench appelle le géant américain à agir "pour le bien d’une famille et d’une nation si récemment endeuillée". Elle y verrait "une marque de respect pour une souveraine qui a servi son peuple si loyalement pendant 70 ans" mais aussi un moyen pour Netflix "de préserver sa réputation aux yeux de ses abonnés britanniques".

Les dix nouveaux épisodes de The Crown se concentreront sur les années 1990, décennie des plus éprouvantes pour les Windsor marqué par l’incendie du château du même nom et le divorce des trois aînés de la reine Elizabeth II. Dominic West, qui incarne le prince Charles, a confirmé à Entertainment Weekly que "l’affaire du tampon" serait rejouée à l’écran. En 1993, les tabloïds avaient publié une conversation privée entre Charles et Camilla dans laquelle le futur roi affirmait vouloir être réincarné en tampon hygiénique de sa maîtresse. 


Delphine DE FREITAS

Tout
TF1 Info