"Même Jésus ne plaisait pas à tout le monde" : Neymar se refait une image sur Netflix

Delphine DE FREITAS
Publié le 20 janvier 2022 à 19h27
JT Perso

Source : TF1 Info

CONFIDENCE POUR CONFIDENCE – Dans "Le chaos parfait", la superstar brésilienne vient raconter l’homme derrière le joueur dans une série-documentaire qui cherche à gommer son image d’enfant gâté pour celle d’un gamin dépassé par son succès. Un blockbuster intimiste aussi clinquant que passionnant.

Assis sur son lit, il porte un maillot des Lakers. Comme un clin d’œil à la légende NBA LeBron James qui produit le documentaire. Car qui de mieux qu’une légende pour en comprendre une autre ? De l’effervescence de son Brésil natal à la ferveur du PSG sous pavillon qatari, la vie de Neymar ressemble à un feuilleton. Avec ses bonnes et ses mauvaises intrigues. Netflix aurait pu en faire un film, le géant du streaming en a fait une série. Trois épisodes aux rebondissements aussi fous qu’une telenovela, où le football est roi mais où la famille mène les opérations.

Pour ma famille, je suis Batman. Si tu ne me connais pas, je suis le Joker

Neymar

À la tête du clan ? Un autre Neymar – Senior - le père et manager du joueur qui peine à dissimuler son malaise face caméra. "Ce documentaire m’angoisse un peu", lâche-t-il, désireux de montrer "qui est vraiment" son fils. Le premier épisode d’une cinquantaine de minutes – le seul qui nous a été montré – s’ouvre en 2019. Chez le coiffeur, Neymar fait un bilan plutôt mitigé de son aventure parisienne. Venu au PSG pour "marquer l’histoire", il reconnaît que "ça a dégénéré". "Depuis que je suis arrivé à Paris, ça fait deux ans que je vis plus de bas que de hauts", glisse-t-il. Rattrapé par des blessures à répétitions et ses soirées animées, le joueur le plus cher de l’histoire a vite été qualifié de diva par la presse et une partie des supporteurs.

"On me critique beaucoup plus que je ne le mérite. C’est dur parfois (…). Pour ma famille, je suis Batman. Si tu ne me connais pas, je suis le Joker", regrette-t-il. Une dualité qui s’affiche chez lui sur un tableau où son visage est divisé en deux, chaque partie correspondant à un des héros DC. Les deux côtés d’une même pièce. Comme si le Docteur Neymar du quotidien se changeait en Monsieur Neymar une fois sous les projecteurs. Le documentaire de Netflix s’attache à lisser l’image de la star en rappelant qu’avant d’être une icône, il a été ce petit garçon de Praia Grande qui rêvait de jouer pour son pays. 

Dani Alves, son coéquipier au PSG et avec la Seleção, dit de lui qu’il "vit dans le chaos en permanence". "Il le crée souvent. Il semble apprécier ce chaos parfait", sourit-il, donnant sans le vouloir son titre à la série. À l’image de la vie de Neymar, tout va vite, très vite dans ce documentaire qui après 20 minutes a déjà dressé un portrait express de l’ascension du champion. Car ce n’est pas tant les exploits sportifs que ce qui se joue en coulisses qui intéresse.

La série s’appuie sur les témoignages de Lionel Messi, Kylian Mbappé, David Beckham ou encore l’idole Pelé qui viennent louer les qualités du Brésilien. "Meilleur joueur du monde", "garçon le plus poli, humble et enthousiaste de tous"… Les compliments ne manquent pas dans cette opération reconquête très instructive qui s'adresse à tous. Pas seulement aux amateurs du ballon rond. On découvre un Neymar taquin avec son fils de 10 ans, parfois petit garçon lui-même face à son propre père qui dit toujours "on" pour parler de l’entreprise familiale impulsée par son champion. Un empire qui emploie plus de 250 personnes tout de même.

Filmée entre septembre 2019 et octobre 2020, la série promet de ne rien cacher des moments les plus sombres de Neymar. De l’échec brésilien au Mondial 2018 à la plainte pour viol déposée contre lui, jusqu’à ces mois passés sans jouer à cause de la pandémie de Covid. L’occasion de se montrer sincère est trop belle pour passer à côté. Surtout quand votre réputation vous précède. Neymar Sr martèle que si son fils "n’est pas facile à gérer", c’est "parce qu’il est humain". Mais la meilleure réponse aux sceptiques est signée Nadine, la mère du joueur. "Même Jésus ne plaisait pas à tout le monde", assure-t-elle. Alors pourquoi ce serait le cas de Neymar ?

>> Neymar, le chaos parfait - Trois épisodes disponibles sur Netflix dès le mardi 25 janvier


Delphine DE FREITAS

Tout
TF1 Info