Festival de Cannes 2022 : films, stars et paillettes sur la Croisette

Omar Sy s’invite au Festival de Cannes avec "Tirailleurs"

Jérôme Vermelin
Publié le 26 avril 2022 à 16h31, mis à jour le 16 mai 2022 à 20h57
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

"Tirailleurs", avec Omar Sy, sera présenté à Cannes en ouverture de la section Un certain regard, le 18 mai prochain.
L’acteur est également producteur de ce drame très personnel, tourné entre la France et le Sénégal.

Superstar du cinéma français, Omar Sy rejoint le casting déjà très alléchant du 75e Festival de Cannes. Tirailleurs, le film de Mathieu Vadepied dont il est la vedette, sera en effet présenté en ouverture de la section Un certain regard, le mercredi 18 mai, annoncent les organisateurs.

Le héros de la série Lupin est également producteur de ce drame tourné entre la France et le Sénégal. Son personnage, Bakary Diallo, est un père qui s’enrôle dans l’armée française en 1917, pour rejoindre son fils Thierno (Alassane Diong), recruté de force. Sur le front, père et fils vont devoir affronter la guerre ensemble...

Marie-Clémence David / Gaumont

"Tirailleurs oscille entre l’ocre de la terre et le bleu des uniformes, entre lumière naturelle et obscurité des tranchées", indique le Festival de Cannes dans un communiqué. "En tournant sur le territoire des Peuls, près de la frontière Mauritanienne, Mathieu Vadepied évoque une autre dimension tragique de la colonisation où la France allait chercher ses soldats en Afrique de l’Ouest."

Ce projet est sans doute l’un des plus personnels de la carrière d’Omar Sy. L’acteur âgé de 44 ans est en effet le fils d’un ouvrier sénégalais, originaire du village frontalier de Bakel, dans l’est du pays. Arrivé en France en 1962, il a été rejoint par son épouse mauritanienne en 1974, le couple s’installant à Trappes, dans les Yvelines, où le futur acteur naîtra quatre ans plus tard.

Lire aussi

En juillet dernier, la star d’Intouchables avait effectué à Avignon une lecture de Frères d’armes, de David Diop, le Goncourt 2018 des lycéens qui raconte le destin d'un jeune tirailleur sénégalais qui perd son ami d'enfance sur le champ de bataille. "J'ai vraiment pris une gifle. C'est la première fois que je rentrais dans une guerre. Ce voyage m'a perturbé", expliquait-il à l’époque à France Culture.


Jérôme Vermelin

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info