L’œuvre de J.K. Rowling a inspiré à l’auteur français son 19e roman.
Il y imagine la vie du garçon qui a failli décrocher le rôle du petit sorcier dans son adaptation au cinéma.
Une œuvre palpitante et touchante dont on ne pouvait que parler à l’acteur anglais, en pleine promotion du film "Le Secret de la cité perdue".

C’est le héros culte de toute une génération. La magie de la saga Harry Potter est telle qu’elle a atteint un autre auteur, français celui-ci. David Foenkinos est parti de l’histoire créée par J.K. Rowling pour en inventer une autre toute aussi fascinante. Il a choisi de repartir en 1999, au moment où les studios Warner Bros. sont partis en recherche du jeune garçon qui pourrait interpréter le sorcier aux lunettes rondes au cinéma. "Des centaines d’acteurs furent auditionnés. Finalement, il n’en restera plus que deux. Ce roman raconte l’histoire de celui qui n’a pas été choisi", précise la quatrième de couverture du bien nommé Numéro deux.

Il y a un mec quelque part pour qui c’est probablement vrai
Daniel Radcliffe

Alors quand l’opportunité s’est présentée de pouvoir échanger avec le numéro un de l’univers Potter, l’occasion était trop belle pour ne pas évoquer ce livre de David Foenkinos. D’autant qu’un roman est aussi le point de départ de la folle aventure vécue par son personnage dans Le Secret de la cité perdue, actuellement au cinéma. Attentif, Daniel Radcliffe a écouté notre résumé avant de nous dire dans un large sourire : "Oh vraiment ?" À ses côtés, Sandra Bullock était bouche bée. "Tu étais au courant ?", lui demande-t-elle.

TF1info

Daniel Radcliffe assure découvrir l’existence du livre de David Foenkinos. "C’est l’histoire vraie ?", nous questionne Sandra Bullock à propos de cette totale fiction. "Mais il y a un mec quelque part pour qui c’est probablement vrai", concède l’acteur britannique qui a connu la gloire mondiale en maniant la baguette magique du célèbre sorcier sur grand écran. Il est lui-même un des personnages de Numéro deux, le héros se comparant sans cesse à lui et cette vie intense qui aurait pu être la sienne.

Gallimard

Martin a 10 ans et vit à Londres avec ses parents. Sa mère française est journaliste, son père anglais travaille dans le milieu du cinéma. C’est lui qui a l’idée d’inscrire son fils au casting. Numéro deux fait le récit de cet espoir grandissant, d’un môme qui se prend au jeu des codes qu’il ne maîtrise pas. Jusqu’à cette annonce fatale qui fait s’envoler ses rêves hollywoodiens et qui sera suivie d'une profonde remise en question. "C’est un roman sur l’échec, sur la condition d’être numéro deux, jusqu’au moment où l’on peut arriver à considérer l’intérêt de cette position de numéro deux", explique David Foenkinos sur le site de son éditeur Gallimard.

S’il emprunte de nombreuses anecdotes à la naissance des films Harry Potter, l’univers du sorcier n’est qu’un décor dans la quête de sens de Martin. Nul besoin d’être fan des écrits de J.K. Rowling pour apprécier ceux de David Foenkinos. Numéro deux se dévore d’une traite et s’inscrit parmi ses livres qu’on n’a pas envie de lâcher une fois qu’on l’a commencé. Un numéro un de l’édition, pour sûr.


Delphine DE FREITAS

Tout
TF1 Info