Annexions, mobilisation... Poutine choisit l'escalade

Opposé à la guerre en Ukraine, le rappeur russe Oxxymiron dénonce "la censure totale" du Kremlin

Jérôme Vermelin
Publié le 16 mars 2022 à 15h43
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Star de la scène underground, le rappeur Oxxymiron utilise les réseaux sociaux pour dire son opposition à la guerre en Ukraine.
Mardi, il a donné un concert de soutien depuis Instanbul afin de lever des fonds pour les réfugiés.
D’après lui, des "dizaines de millions" de ses compatriotes sont en désaccord avec l’action de Vladimir Poutine.

C’est l’un des rares artistes russes qui s’exprime ouvertement contre la guerre en Ukraine. Après avoir pris la parole au début du conflit sur les réseaux sociaux, le rappeur Oxxymiron avait disparu des radars ces derniers jours. Il est réapparu en début de semaine dans une vidéo où il condamne de nouveau l’action de Vladimir Poutine.

"Je suis en colère parce que la guerre en Ukraine dure maintenant depuis plus de deux semaines alors que des dizaines de millions de Russes y sont catégoriquement opposés. Je crois qu’il est nécessaire de le dire haut et fort", insiste Oxxymiron, de son vrai nom Miron Yanovich Fyodorov.

Le rappeur de 37 ans annonce également qu’il a décidé de lancer une série de concerts au titre équivoque, "R.A.W." pour "Russians Against War" afin de lever des dons en faveur des réfugiés. Le premier d’entre eux a eu lieu ce mardi soir à Istanbul, en Turquie, et il est encore visible sur plusieurs plateformes comme Twitch et Youtube.

"Aujourd’hui il est impossible d’organiser le moindre concert anti-guerre en Russie parce qu’aussi dingue que ça puisse paraître, tout ce qui est anti-guerre est devenu illégal", constate Oxxymiron. "Une censure totale a été mise en place et quiconque s’exprime contre le conflit devient la cible potentielle de poursuites criminelles."

Lire aussi

Star de la scène underground, Oxxymiron est suivi par 2,2 millions d’abonnés sur Instagram et 1,3 millions d’abonnés sur Twitter, une communauté impressionnante. Né à Saint-Petersbourg, ce fils d’un physicien et d’une bibliothécaire a été élevé en Allemagne puis en Angleterre où il a décroché un diplôme de littérature médiévale de l’université d’Oxford.

Il est revenu s’installer en Russie en 2012 où il a été repéré grâce à des battles de rap spectaculaires, diffusées sur les réseaux sociaux, les internautes le comparant vite à son collègue américain Eminem. Dans ses textes engagés, il dénonce notamment la corruption des élites russes et la propagande du Kremlin.


Jérôme Vermelin

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info