Oscars 2022 : l'année du sacre pour les plateformes de streaming ?

Jérôme Vermelin
Publié le 27 mars 2022 à 11h48
Oscars 2022 : l'année du sacre pour les plateformes de streaming ?

Source : AppleTv+

Netflix, AppleTV+ et autre PrimeVidéo sont présents dans toutes les catégories de la 94ème cérémonie des Oscars, ce dimanche soir.
Pour la première fois dans l’Histoire du cinéma, une plateforme a même toutes les chances de décrocher le trophée du meilleur film.
Une nouvelle donne qui témoigne de la transformation numérique radicale de l’industrie hollywoodienne.

Il y a trois ans à peine, Steven Spielberg voulait écarter les plateformes de la course aux Oscars, estimant que leur métier, c'était la télévision. Ce dimanche soir, son remake de West Side Story ne devrait pas faire le poids face à l'ascension des géants du streaming. Il faut dire qu’entre temps, le champion du box-office s’est lui-même laissé séduire par ces nouveaux acteurs puisqu’après avoir ressuscité sa série Histoires Fantastiques avec AppleTV+, il a signé l’été dernier avec Netflix un deal au montant tenu secret.  

Surtout le Covid-19 est venu accélérer la transformation numérique de l’industrie hollywoodienne de manière spectaculaire. Pour faire face à la demande des consommateurs durant la pandémie, certains studios ont donné un coup d’accélérateur à leur propre plateforme à l’image de Disney avec Disney+ ou de la Warner avec HBOMax. L’antique MGM, la maison de James Bond et Autant en emporte le vent, s'est elle fait racheter par Amazon pour quelques milliards de dollars sonnants et trébuchants.

"The Power of The Dog" ou "CODA" ?

Cette nouvelle donne devrait sauter aux yeux du monde entier lors de 94ème cérémonie des Oscars. Produit par Netflix, The Power of The Dog de Jane Campion part grand favori avec 12 nominations. D’après la presse spécialisée, la Néo-Zélandaise a toutes les chances de repartir avec le trophée de la meilleure réalisation, ce qui ferait d’elle la troisième femme seulement à l’emporter. L'Oscar du meilleur film ? Ça, c'est moins sûr...

Aux dernières nouvelles, ce western vénéneux, porté par la performance ambiguë à souhait du Britannique Benedict Cumberbatch, pourrait se faire damner le pion par CODA, le lumineux remake de La Famille Bélier acheté par AppleTV+ à Sundance pour un montant record de 25 millions de dollars. Le week-dernier, le casting du film de Sian Heder a été récompensé aux Screen Actors Guild Awards, les trophées du syndicat des acteurs qui constituent une part non-négligeable des votants aux Oscars.

Des films qui n'ont plus droit au grand écran

Un signe qui ne trompe pas : ce mardi, à la veille de son départ pour l’Europe, Joe Biden et son épouse Jill ont reçu toute l’équipe de ce feel good movie à la Maison Blanche. D’après The Hollywood reporter, le président et la First Lady ont "adoré" CODA et ils tenaient à saluer le message positif renvoyé par les performances de Troy Kotsur, Marlee Maitlin et Daniel Durant les trois comédiens sourds-muets du film. Le premier d’entre eux est d’ailleurs grandissime favori à l’Oscar du second rôle masculin.

Un rapide coup d’œil à la liste des nommés suffit pour s’apercevoir que les plateformes sont à vrai dire en bonne position dans de nombreuses catégories. Beaucoup voient déjà Jessica Chastain remporter l'Oscar de la meilleure actrice pour Dans les yeux de Tammy Faye, le portrait d’une célèbre télé-évangéliste diffusé sur Disney+. À moins que les votants préfèrent Nicole Kidman en reine de la sitcom sixties dans Being the Ricardos sur Prime Vidéo. L'outsider ? Kristen Stewart en Lady Di dans Spencer, là aussi sur Prime Vidéo.

Lire aussi

Chez les acteurs, Will Smith a des chances de sauver l’honneur des studios grâce à son interprétation du papa de Venus et Serena dans La Méthode Williams, une production Warner. Il faut dire que quatre rivaux jouent tous dans des films de plateformes : Benedict Cumberbatch dans The Power of The Dog sur Netflix, Andrew Garfield dans Tick, Tick… Boom ! sur Netflix, Javier Bardem dans Being the Ricardos sur Prime Vidéo et Denzel Washington dans The Tragedy of Macbeth sur AppleTV+. Du jamais vu !

Cette montée en puissance des plateformes aux Oscars témoigne d’une autre évolution majeure du cinéma américain. Entraînés dans une spirale inflationniste avant le Covid, les studios traditionnels réservent désormais les sorties en salles à leurs couteux blockbusters. Et ne voulant plus prendre aucun risque, elles laissent aux plateformes les fictions plus adultes, plus clivantes... et souvent plus passionnantes.


Jérôme Vermelin

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info