D'après les premiers chiffres, plus de 15 millions d'Américains ont suivi la cérémonie des Oscars, ce dimanche sur ABC.
Ils étaient seulement 9,85 millions l'an dernier.
Marqué par la gifle adressée par Will Smith à Chris Rock, l'évènement réalise tout de même sa seconde plus mauvaise performance depuis qu'il est retransmis à la télévision.

Ils se seraient bien passés de ce genre de publicité. Diffusés ce dimanche 27 mars au soir, les Oscars ont attiré plus de 15 millions d'Américains devant leur écran, d'après les chiffres provisoires dévoilés par la chaîne ABC, qui diffusait la soirée. Il s'agit de la seconde plus mauvaise performance des Oscars depuis qu'ils sont retransmis à la télévision. La cérémonie, qui avait besoin de redresser son audience en chute libre, est toutefois parvenue à faire mieux que l'an dernier, lorsque 9,85 millions de curieux avaient été au rendez-vous, soit un niveau historiquement bas.

Les Oscars ont été aidés malgré eux par la spectaculaire gifle assénée par Will Smith à l'humoriste Chris Rock après une blague sur le crâne rasé de son épouse, Jada Pinkett Smith, qui souffre d'alopécie. "Est-ce que l'Académie (des Oscars) veut ce genre de publicité ? Non, pas du tout. Ils ne souhaitent pas d'une publicité qui dit qu'il y a de la violence aux Oscars", a déclaré à l'AFP Marc Malkin, du magazine spécialisé Variety

Des audiences en berne en 2021

"Cela dit, est-ce que les gens parlent davantage des Oscars ? C'est certain. Simplement, je ne suis pas sûr que c'est de cette manière dont ils veulent qu'on parle d'eux", poursuit-il. L'Académie a d'ailleurs "condamné" le geste de Will Smith et annoncé avoir ouvert une enquête. De son côté, le comédien a publiquement présenté ses excuses à Chris Rock. 

L'an dernier, les Oscars avaient accusé une baisse d'audience de plus de 50% par rapport aux 23,6 millions de spectateurs de 2020. Ce format classique de retransmission est mis à mal par la montée en puissance des réseaux sociaux et les nouvelles habitudes de visionnage à la demande, particulièrement chez les plus jeunes.

Pour tenter de séduire ces derniers, les producteurs de l'événement ont tenté d'innover, comme avec le pré-enregistrement des prix dans les catégories techniques (son, costumes, etc.) ou la création d'un prix du public attribué via un vote sur Twitter.

Ironie de l'histoire, le film qui a triomphé dimanche soir en recevant l'Oscar suprême du meilleur long-métrage est Coda, petit film indépendant diffusé sur Apple TV+, une victoire historique pour une plateforme de streaming. Les chiffres d'audience officiels doivent être publiés mardi.


Rania HOBALLAH

Tout
TF1 Info