Paris : le Centre Pompidou va fermer pour plus de trois ans de travaux

TG
Publié le 25 janvier 2021 à 23h17
JT Perso

Source : TF1 Info

CULTURE - Le Centre Pompidou à Paris fermera de 2023 à 2027 pour de grands travaux de restauration, a annoncé la ministre de la Culture Roselyne Bachelot.

Le Centre Pompidou va se refaire une beauté pour ses 50 ans. Le célèbre musée parisien fermera fin 2023 pour rouvrir début 2027, riche de "nouvelles propositions" selon Roselyne Bachelot, la ministre de la Culture. À l'issue de réflexions engagées depuis 2011, le ministère de la Culture a approuvé vendredi dernier le schéma directeur des travaux du bâtiment, géant de tubes et d'aciers unique en son genre. 

Ils se feront en trois ans plutôt qu'en sept, ce qui aurait été le cas en cas de fermeture partielle : désamiantage, rénovation afin de répondre aux normes de sécurité, aux normes techniques, anti-incendie etc, aux économies d'énergie, ainsi qu’à l'accessibilité pour les handicapés.

Jamais de tels travaux n'avaient été entrepris

"Il y avait deux options sur la table, l’une consistant à restaurer le Centre tout en le maintenant ouvert, l’autre étant la fermeture complète. J’ai choisi la seconde car elle s’avérait moins longue dans le temps et un peu moins chère", a confié la ministre de la Culture Roselyne Bachelot qui en a fait l'annonce au Figaro

Dans le musée national d'art moderne, inauguré en 1977 en plein cœur de la ville, jamais de tels travaux n'avaient été entrepris. Leur coût est évalué autour de 200 millions d'euros, indique-t-on au Centre Pompidou. Ils démarreront fin 2023, s'achèveront fin 2026 et le centre rouvrira début 2027 pour son 50e anniversaire. 

Selon le président du Centre Serge Lasvignes "le principe était qu'il n'y aurait pas de licenciement" pour les quelque 1000 employés. "J'ai pensé, a-t-il expliqué, ce que pourrait représenter un centre perpétuellement en travaux pour le personnel et les visiteurs, et aussi pour son image dans un contexte où s'ouvrent des bâtiments tout neufs comme la Bourse de commerce" toute proche. 

"C'est un enjeu crucial", a-t-il fait valoir, concernant ce lifting, soulignant qu'"il est très dangereux, dans une période très compétitive aux niveaux parisien et mondial, de donner le sentiment que le centre vieillit, qu'il date d'une autre époque".


TG

Tout
TF1 Info