Avant même le recours au 49.3, plusieurs personnalités du showbiz s'étaient exprimées contre la réforme des retraites.
De Patrick Bruel à JoeyStarr en passant par l'écrivain Nicolas Mathieu et le rappeur SCH, c'est aussi bien le fond que la forme qui suscitent leurs critiques.
Même Lena Situations, la reine de l'influence avec ses 4 millions d'abonnés, est venue mettre son grain de sel dans le débat.

Le débat agite toute la société française. Et les artistes n’en sont pas exclus, bien au contraire. Sur les plateaux télé, les sites d’information et les réseaux sociaux, plusieurs personnalités du monde du showbiz se sont invitées dans les débats sur la réforme des retraites, l’utilisation du 49.3 ou encore la grève des poubelles. De Patrick Bruel à Lena Situations, tour d’horizon des sorties les plus marquantes ces derniers jours…

Patrick Bruel propose de "renouer le dialogue"

C'est l'un des chanteurs préférés des Français. "La réflexion qu’on peut se faire, c’est, est-ce qu’il était obligatoire de faire la réforme maintenant", s’est interrogé Patrick Bruel samedi dernier sur le plateau de "Quelle Époque sur France 2". "Est-ce qu’on ne pourrait pas reporter un peu, décaler, remettre le débat sur la table, renouer le dialogue ?", a même suggéré l'interprète de "Qui a le droit". 

"Que ce 49.3 soit constitutionnel, ça ne se discute pas, qu’il soit adressé à des parlementaires. Mais là, en l’occurrence, ce ne sont pas que les parlementaires, il y a le peuple qui est dans la rue, qui s’exprime, il y a des gens qui sont en colère", avait-il ajouté, préfigurant le passage en force du gouvernement.

Avez-vous pensé à ces corps pliés, tordus, suremployés, qui trimeront par votre faute jusqu'à la maladie, jusqu'à crever peut-être ?
Le Prix Goncourt Nicolas Mathieu

Prix Goncourt 2018 avec Leurs enfants après eux, un roman imprégné du passé ouvrier de l'est de la France, l’écrivain Nicolas Mathieu s’est fendu d’un texte à charge, publié sur Mediapart le week-end dernier. "Que dire d'un président élu deux fois, mais sans peuple véritable pour soutenir sa politique de managers, de faiseurs de fric et de retraités distraits, son régime de cadres sup et de consultants surpayés, un président élu deux fois avec les voix de ses adversaires, qui l'ont moins soutenu qu'utilisé pour faire obstacle au pire, un président qui n'a même pas eu droit à un quart d'heure d'état de grâce en 2022 ?" écrit-il.

"Que dire d'un gouvernement qui porte des réformes auxquelles il croit à peine, qu'il fait passer au forceps du 49-3, qui cafouille et s'embourbe, infoutu de discipliner ses troupes, incapable d'agréger les alliés qui lui manquent ?", poursuit l'auteur. "Avez-vous pensé à ces corps pliés, tordus, suremployés, qui trimeront par votre faute jusqu'à la maladie, jusqu'à crever peut-être ? (…) Non, vous n'y avez pas pensé. Eh bien, ce monde-là est une nappe d'essence et vous n'êtes que des enfants avec une boîte d'allumettes". Prémonitoire ?

Les rappeurs aussi...

Sa plume est moins littéraire, mais il n'a pas peur de s'en servir. Sur Twitter, le rappeur marseillais SCH a réagi ce mardi à l’adoption "au forceps" de la réforme des retraites. "Le gouvernement n’a rien à faire de la voix du peuple, l’utilisation du 49.3 en est bien bel et bien la preuve, c’est genre "ça passera quoiqu’il arrive", et dans une "démocratie", ça laisse pensif… Jusqu’où ça ira ?", s’interroge-t-il. "Et pour tous ceux qui jugeront que je n’ai pas légitimité à en parler sous prétexte que ce n’est pas quelque chose qui me concerne, restez dans votre frustration, je n’oublie pas d’où je viens et j’ai trop de respect pour nos héros pour n’être qu’un objet de divertissement."

Plus sommaire, son confrère JoeyStarr a lui publié cette photo d’une pancarte sans équivoque…  

Mais aussi ce détournement de l'affiche de 37.2 le matin, le chef-d'œuvre de Jean-Jacques Beineix où Elisabeth Borne a remplacé Béatrice Dalle...

Le chanteur Benjamin Biolay a lui posté une image de la série animée "Les Simpsons", où les personnages manifestent des flambeaux à la main…

Plus inattendu peut-être, la reine des réseaux sociaux Lena Situations s’est invitée dans ce concert de critiques en repartageant plusieurs vidéos dans sa story. En légende de l’une d’entre elles, consacrée par le Youtubeur Hugo Décrypte à l’usage du 49.3, elle a sobrement écrit : "La honte".  La jeune femme aux 4 millions d’abonnés a également reposté un plateau de l’émission "28 Minutes" d’Arte où Rokhaya Diallo explique les raisons de la grève des éboueurs. Qui a dit que les influenceurs ne s’intéressaient pas à la politique ?


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info