Nicki Minaj a été interpellée par les douanes néerlandaises, samedi 25 mai.
Du cannabis a été retrouvé dans les bagages de la rappeuse américaine.
Un événement qui l'a contrainte à annuler son concert à Manchester.

Nicki Minaj a été interpellée samedi 25 mai à l'aéroport d'Amsterdam, aux Pays-Bas, en possession de cannabis, comme le rapporte la presse néerlandaise. Si la police n'a pas confirmé son identité, la rappeuse américaine a été contrainte d'annuler son concert, prévu le soir même à Manchester (Royaume-Uni) où elle comptait justement se rendre en avion.

Un concert annulé

"Malgré tous les efforts de Nicki pour explorer toutes les voies possibles pour que le spectacle de ce soir ait lieu, les événements d'aujourd'hui ont rendu cela impossible", a annoncé la salle Co-op Live de Manchester sur X. Condamnée à une amende "raisonnable", selon les mots de la police, Nicki Minaj a été libérée vers 19h45 GMT, selon Reuters. Avant de dénoncer, sur ses réseaux sociaux, l'interpellation dont elle a fait l'objet et l'attitude des douanes. Selon ses dires, les autorités de l'aéroport ont trouvé du cannabis dans des bagages qui appartiendraient à l'un de ses gardes du corps.  

"Ils ont essayé de m'empêcher de venir à chaque spectacle. Ils ont pris mes bagages avant que je puisse les voir. Ils les ont mis dans l'avion. Maintenant ils disent qu'ils attendent à la douane. C'est à ça que ça ressemble quand des gens sont payés grassement pour essayer de saboter une tournée après que tout le reste ait échoué. Tout ce qu'ils ont fait est illégal", a notamment écrit l'artiste sur son compte Instagram en y joignant une vidéo prise à l'aéroport.

Des propos qu'elle a toutefois tempérés un peu plus tard. La chanteuse s'est en effet excusée et a offert "ses plus profondes et plus sincères excuses" aux fans touchés par l'annulation de son concert à Manchester. Si la consommation de cannabis est "tolérée" aux Pays-Bas, sans être légale, sa possession et son transport vers l'étranger sont strictement interdits.


C.Q

Tout
TF1 Info