Après l'annonce de son cancer, Charles III assiste à la messe du dimanche à Sandringham

Publié le 11 février 2024 à 13h09, mis à jour le 11 février 2024 à 13h38

Source : TF1 Info

Le souverain britannique a fait ce dimanche sa deuxième apparition publique depuis l'annonce de son cancer.
Accompagné la reine Camilla, il a salué les journalistes sur le chemin le conduisant vers l'église du domaine de Sandringham pour assister à la messe du dimanche.
La veille, il avait remercié ses sujets pour leurs messages de soutien et d'encouragements.

C’est sa deuxième apparition depuis l’émoi suscité par l’annonce de son cancer. Charles III a assisté ce dimanche au service religieux de l’église Sainte-Marie-Madeleine dans le domaine royal de Sandringham, dans l’est de l'Angleterre où il a choisi de se reposer durant son traitement. Vêtu d'un costume et manteau sombres, le souverain, accompagné de la reine Camilla et de l'évêque Paul Williams, a salué de la main les journalistes présents sur place. 

Auparavant, le successeur de la reine Elizabeth II avait été brièvement aperçu mardi à l'arrière d'une voiture quittant sa résidence londonienne de Clarence House où il venait juste de s'entretenir avec son fils, le prince Harry, venu spécialement de Californie pour lui rendre visite après avoir appris sa maladie.

Charles III est apparu ce dimanche aux côtés de la reine Camilla et de l'évêque Paul Willams.
Charles III est apparu ce dimanche aux côtés de la reine Camilla et de l'évêque Paul Willams. - AFP

Dans un message publié samedi soir sur internet, le roi a adressé ses "plus sincères remerciements" aux personnes lui ayant adressé leur soutien. "Comme le savent tous ceux touchés par un cancer, des pensées bienveillantes comme celles-ci constituent les plus grands des réconforts et des encouragements", a affirmé le souverain.

Moins de 18 mois après avoir accédé au trône, le souverain de 75 ans a débuté lundi son traitement contre une forme de cancer qui n'a pas été précisée. On sait que la maladie a été détectée lors d'une intervention récente pour une hypertrophie bénigne de la prostate mais qu'il ne s'agit pas d'un cancer de la prostate.


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info