La présidence Donald Trump

100 jours à la Maison Blanche : une playlist anti-Trump (et assez drôle) publiée par le patron des Démocrates au Congrès

La rédaction de LCI
Publié le 3 mai 2017 à 10h16, mis à jour le 3 mai 2017 à 11h24
100 jours à la Maison Blanche : une playlist anti-Trump (et assez drôle) publiée par le patron des Démocrates au Congrès

EN AVANT LA MUSIQUE - Chaque morceau de cette playlist a un sens caché, ou pas. Chuck Schumer, le chef des sénateurs démocrates au Congrès américain, a publié sur Spotify une liste de chansons visant le président républicain Donald Trump, qui a fêté ce week-end ses 100 premiers jours de mandat.

"Beautiful Liar" (Joli menteur), "The tears of a clown" (Les larmes d'un clown), "Gold on the Ceiling" (de l'or planqué dans le grenier)... Le chef des sénateurs démocrates au Congrès américain n'y va pas avec le dos de la cuiller pour dire en chansons tout le mal qu'il pense de Donald Trump. Pour fêter les 100 jours de son meilleur ennemi à la Maison Blanche, le patron des Démocrates a publié une playlist (plutôt agréable à écouter) sur la plateforme de streaming musical, Spotify. 

Cette playlist d'une trentaine de titres est une satire assez drôle des 100 premiers jours de Trump à la tête des Etats-Unis. Sa sélection, vraiment pop, comprend également la chanson des Who "Won't get fooled again" (Tu ne m'y reprendras plus) ainsi que deux morceaux de Stevie Wonder, "You haven't done nothin'" (Tu n'as rien fait) et "He's misstra know-it-all" (C'est monsieur je-sais-tout)... Autant dire que chaque titre se lit comme une petite histoire des trois premiers mois de Donald Trump à Washington. 

"You used to call me on my cellphone"

Plusieurs titres font allusion aux libertés avec les faits que le président est accusé de prendre parfois et à ses fameuses "fake news". Ici, elles sont très probablement raillées avec les titres "Lies" (mensonges) de Thompson Twins, "Lyin' Eyes" (Regard menteur) des Eagles ou encore "Beautiful liar" (Beau menteur) de Beyoncé et Shakira. 

Concernant les goûts luxueux du patron de la Maison Blanche, Chuck Schumer balance quelques petites piques avec "Working for the weekend" (Travailler pour le week-end) de Loverboy et "9 to 5" (De 9 à 5) de Dolly Parton. Pour la petite histoire, on imagine bien Schumer avoir placé "Hotline Bling" (Quand la hotline sonne) de Drake pour se moquer des petits pas de danse de Trump et les paroles : "Tu avais l'habitude de m'appeler sur mon portable". 

Et voilà pour le déhanché ... 

Les deux hommes ont un passif en commun et se connaissent depuis de très nombreuses années : New-Yorkais tous deux, ils  entretiennent des relations un peu compliquées. Le milliardaire s'étaient d'ailleurs moqué du sénateur qui avait versé quelques larmes en évoquant le décret présidentiel interdisant l'entrée aux Etats-Unis de ressortissants de pays à majorité musulmane et des réfugiés. Une nouvelle mouture de ce décret est toujours bloqué en justice mais le sénateur démocrate a probablement songé à cette réaction du président en ajoutant "The Tears of a Clown" (Les larmes d'un clown) de Smokey Robinson and The Miracles dans sa playlist. 


La rédaction de LCI

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info