"J'ai pas d'ennemis moi, c'est eux qui m'aiment pas" : Aya Nakamura dévoile un nouveau single, en réponse à ses détracteurs

par J.F.
Publié le 29 mars 2024 à 17h31

Source : TF1 Info

La chanteuse a dévoilé ce vendredi un nouveau clip et un nouvel single, "Doggy", qui résonnent particulièrement après les polémiques de ces dernières semaines.
Aya Nakamura semble répondre à ceux qui ne souhaitent pas la voir chanter à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Paris.

"J'ai pas d'ennemis moi, c'est eux qui m'aiment pas. Un tas d'ennemis mais j'les connais même pas." Ces paroles sont-elles une réponse à ses détracteurs ? Aya Nakamura a dévoilé ce vendredi un nouveau clip et un nouveau single, "Doggy", dont certaines phrases semblent particulièrement résonner après les polémiques de ces dernières semaines autour de sa possible participation à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Paris. Ce son n'est pas nouveau, il avait fuité en ligne dès 2019, mais il n'avait jamais été achevé ni accompagné d'un clip vidéo. C'est donc chose faite depuis ce vendredi 29 mars.

Même avec un son ancien, difficile de ne pas y voir une réponse de la chanteuse à ses "ennemis" du moment. Depuis que L'Express a émis l'idée qu'elle pourrait chanter à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Paris le 26 juillet, sur une idée du président de la République, la chanteuse franco-malienne, artiste francophone la plus écoutée au monde, est la cible d'attaques particulièrement violentes.

Une enquête a été ouverte après le signalement de publications à caractères racistes, et l'extrême droite n'en finit plus de dire tout le mal qu'elle pense d'Aya Nakamura, sans que l'hypothèse d'une reprise d'une chanson d'Edith Piaf pour l'événement n'ait été confirmée par la principale intéressée ou Emmanuel Macron à ce jour. 

"Pas besoin d'me valider je fais la une des magazines"

"J'ai l'impression de vous avoir fait découvrir Edith Piaf et qu'elle s'est réincarnée en moi. Le reste, qu'ils nous aiment ou pas c'est leurs dos (dossier)", s'était déjà amusée mi-mars sur les réseaux sociaux la chanteuse désignée artiste féminine de l'année aux Victoires de la musique. 

"Pas besoin d'me valider je fais la une des magazines", dit d'ailleurs dans "Doggy" celle que les héritières d'Edith Piaf ont déjà adoubé en vue d'une reprise de "L'Hymne à l'amour" par Aya Nakamura aux JO de Paris.


J.F.

Tout
TF1 Info