Porno, plaisir, parité... 5 hommes se confient dans "Les confidences du pénis"

Rania Hoballah
Publié le 8 mars 2016 à 19h12
Porno, plaisir, parité... 5 hommes se confient dans "Les confidences du pénis"

TOUT SUR LE ZIZI - Alors qu'en ce 8 mars le monde entier célèbre les femmes, Téva a décidé de donner la parole aux hommes. Dans "Les confidences du pénis", un documentaire réalisé par Ismaël Khelifa et Fabrice Gardel, cinq hommes ont décidé de dire avec franchise et humour ce qu'ils ont sur le cœur... Et dans le slip.

Pour célébrer la Journée de la Femme, ils ont accepté de se mettre à poil. Dans Les confidences du pénis, un documentaire réalisé par Ismaël Khelifa et Fabrice Gardel pour Téva, cinq hommes ont accepté d'ouvrir leur cœur (et leur pantalon) pour permettre aux femmes de mieux les comprendre. Confidences de Claude, 75 ans, en couple avec Francine depuis 50 ans, Norman 33 ans, humoriste en quête du grand amour, Guillaume 42 ans, un papa poule qui se rêve en macho, Vincent, 33 ans ancien footballeur pro et grand sensible et Franck 47 ans, père de famille et défenseur acharné de la liberté dans le couple. Morceaux choisis.

Leur première fois

"Quand j'étais jeune, je ne savais pas ce qu'était un clitoris ou un vagin. Je ne connaissais pas le plaisir des femmes. Je savais juste qu'il fallait se retirer pour ne pas avoir d'enfants. Ma grand-mère m'avait même donné une paire de socquette en nylon en guise de préservatif ! Une fois que j'y ai goûté, j'ai tout de suite eu envie de recommencer. " (Claude)

"Je me suis initié avec les filles qui passaient sur Canal+, une fois par mois. Et comme on n'avait pas de décodeur, c'était encore plus drôle. Je me faisais une idée globale de ce qui se passait. La première fois c’était dans la voiture et on a testé toute la caisse pour trouver la position idéale." (Guillaume)

"Je pensais que la norme c'était de baiser pendant 8 heures sans s'arrêter avec une fille qui n'arrête pas de crier. Mais c'est pas ça en fait". (Vincent)

"Moi je n’ai même pas eu le temps de commencer que c'était déjà fini !" (Franck)

 Qu'est-ce qui leur plaît dans le porno ?

"Un homme se branle beaucoup plus qu'il n'a de rapport sexuel. Les sites pornos c'est super car on a le choix. On peut se faire une Asiatique ou une fille aux gros seins. On peut même se taper une grand-mère alors que dans la réalité c'est pas son délire. Les femmes par contre les femmes, elles n'assument pas de regarder du porno, même si je suis sûr qu'elles le font en secret." (Norman)

"Moi j'adore le porno, je trouve ça génial. J'en regarde de temps en temps, mais pas plus pour le plaisir de regarder que dans la construction sexuelle. Si personne ne peut vivre comme dans un porno, c'est bien de s'en rapprocher. A certains moments ma vie sexuelle y ressemble." (Franck)

"Le porno n'a pas changé ma façon de faire l'amour, ça m’a juste appris que je pouvais sodomiser une fille. C'est quelque chose de fort agréable mais qui ne me serait jamais venu à l'esprit."
(Guillaume)

 Quel rapport ont-ils à leur sexe et à la performance ?

"Je suis pas obnubilé par la taille de ma bite par ce que j'en ai une grosse !" (Norman)

"Moi j'aime mon sexe, quel instrument merveilleux. Je pense être dans la moyenne, je n'ai ni un petit pénis ni une bite d'âne comme on dit. Mais à mon âge j'ai besoin de temps de récupération plus long !" (Claude)

"Les hommes ne sont pas des machines. Les acteurs pornos, ils bouffent des trucs pour bander. Un mec s'il ne bande pas ça ne marche pas, alors que pour une fille un peu de lubrifiant ça peut suffire. " (Guillaume)

"On se met tellement de pression par rapport à la performance, même si ça sert à rien. Parfois quand c'est très long ça fait mal, et ça fait chier. Alors que ça peut aussi être très bon quand c'est court." (Vincent)

 Est-ce qu'ils ne pensent qu'à ça ?

"Je ne pense pas qu'à ça mais j'y pense beaucoup. Quand on se voit avec les potes on parle de cul, de pénis, de seins. Je pense qu'on parle de sexe plus crûment que les filles. Mais en même temps je n'ai jamais assisté à un dîner de filles." (Guillaume)

"Je suis convaincu que les filles parlent autant de cul que les mecs. On est pareils. Si je suis amoureux je n'ai pas honte de le dire non plus à mes potes. On en parle normalement."
(Norman)

"Mais on parle aussi de cinéma, de politique, de voyages. Je pense que les femmes fantasment beaucoup sur ce que se disent les hommes, et les hommes fantasment sur ce que disent les femmes. En réalité je pense qu'un dîner de gonzesse ressemble beaucoup à un dîner d'hommes." (Franck)

► Et si leur femme gagnait plus qu'eux ?

"Une femme qui gagnerait mieux que moi, ça me ferait chier. Je ne l'ai jamais vécu mais je pense que ça me déstabiliserait. Même si on est dans une évolution, il faut du temps pour accepter cela. C'est bien que les femmes travaillent, bien sûr, mais par rapport à l'argent c'est plus compliqué." (Vincent)

"C'est le cas pour moi. Ce n'est pas quelque chose qui me gêne plus que cela, mais c'est pas quelque chose qui me passionne non plus. Je pense qu'un mec il est là pour aller au charbon et ramener du pognon. Ce n'est pas méprisant mais je préférerais gagner plus que ma femme."
(Guillaume)

"C'est grave de penser que des hommes sont gênés de gagner moins que leur femme !".
(Norman)

Les confidences du pénis, ce soir à 22 h 35 sur Téva.


Rania Hoballah

Tout
TF1 Info