Procès Johnny Depp : 130 personnalités condamnent "l’humiliation publique" d’Amber Heard

Publié le 17 novembre 2022 à 12h58

Source : TF1 Info

Le 1er juin dernier, Amber Heard était condamnée pour diffamation à l'encontre de son ex-mari Johnny Depp.
Un verdict difficile à digérer pour de nombreuses personnalités actives dans la lutte contre les violences sexuelles.
Dans une lettre ouverte, 130 d'entre elles prennent la défense de l'actrice, harcelée et dénigrée sur les réseaux sociaux.

C’est un procès qui a déchaîné les passions. Le 1er juin dernier, Amber Heard était reconnue coupable de diffamation envers Johnny Depp à Fairfax, en Virginie, suite à la parution dans le Washington Post d’une tribune dans laquelle elle se présentait comme une survivante de violences conjugales. Sans attendre le verdict, les partisans de la star de Pirates des Caraïbes s’étaient déchaînés sur les réseaux sociaux à l’encontre de la jeune femme. Rien que sur TikTok, le hashtag #JusticeForJohnnyDepp a totalisé plus de 16 milliards de vues, les internautes s’amusant à détourner et/ou parodier les propos de son ex-épouse à la barre.

Cinq mois plus tard, 130 personnalités américaines viennent de publier une lettre ouverte pour "condamner l’humiliation publique" d’Amber Heard, silencieuse depuis l’interview choc où elle a réitéré ses accusations. Parmi elles, des activistes, des universitaires, des médecins et quelques professionnels du spectacle comme la réalisatrice Amy Ziering et l’actrice Constance Wu. Toutes se disent "profondément interpellés" par le verdict de ce procès au cours duquel "le dénigrement et le harcèlement en ligne" à l’encontre de l’actrice et de ses soutiens ont atteint "une ampleur et une violence inédites".

La même désinformation et la même culpabilisation des victimes est maintenant utilisée contre d’autres femmes qui dénoncent des abus
Les signataires de la tribune en faveur d'Amber Heard

"Ce harcèlement a pour l’essentiel été nourri par la désinformation, la misogynie, la biphobie, et un environnement de réseaux sociaux commerciaux où les accusations de violences conjugales d’une femme ont été moquées pour divertir", déplorent les signataires. "La même désinformation et la même culpabilisation des victimes est maintenant utilisée contre d’autres femmes qui dénoncent des abus", ajoutent-ils.

Ces personnalités estiment par ailleurs que le verdict, prononcé par les sept membres du jury populaire, indique une "méconnaissance fondamentale des violences sexuelles dans le cadre conjugal et de la manière dont les survivantes y répondent". Ils s’inquiètent également d’une hausse du recours à la diffamation dans ce genre d’affaire pour "menacer et réduire les victimes au silence".

Rappelons que le 1er juin dernier, Amber Heard a été condamnée à 10 millions de dommages et intérêts. De son côté, Johnny Depp a été condamné à lui verser 2 millions de dollars en raison d’une interview dans laquelle l’un de ses avocats accusait la jeune femme d’avoir organisé un coup monté pour faire accuser son client de violences conjugales. Tous les deux ont depuis annoncé leur intention de faire appel.


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info