Il aura fallu attendre la quatrième semaine de débats pour entendre celle que la star de "Pirates des Caraïbes" poursuit pour diffamation.
L’actrice de 36 ans a partagé sa perception de leur histoire, de "la magie" des débuts à la violence soudaine qu'elle a longuement décrite.
Un témoignage qui n’a en rien ému les admirateurs de son ex-mari, lui qui assure n'avoir jamais frappé aucune femme.

Ses yeux à elle ne l’ont pas quitté pendant les quatre jours qu’ont duré son audition. Lui n’a pas levé les siens de sa feuille lors de la première prise de parole de son ex-femme, qu’il poursuit en justice pour diffamation. Amber Heard a attendu plus de trois semaines pour s’exprimer dans le bras de fer judiciaire qui l’oppose à Johnny Depp à Fairfax, en Virginie. Un témoignage qui s’est ouvert de manière cocasse ce mercredi 4 mai, son avocate ayant interverti ses prénoms au moment de l’appeler à la barre. La tension est montée progressivement au cours des trois heures de son intervention.

C’est horrible pour moi d’être assise ici pendant des semaines et de tout revivre
Amber Heard

Amber Heard sourit à l’évocation de sa fille, "qui vient d’avoir un an". Puis se referme dans la foulée. "Je suis ici, car mon ex-mari me poursuit pour une tribune que j’ai écrite", explique-t-elle à propos de ce texte publié en 2018 par le Washington Post dans lequel elle se décrit comme victime de violences conjugales. Lors du procès au Sun intenté par Johnny Depp il y a deux ans, elle n’était que témoin. "J’ai du mal à trouver les mots pour décrire à quel point cette situation est douloureuse. C’est horrible pour moi d’être assise ici pendant des semaines et de tout revivre, entendre des gens que j’ai connus plus ou moins bien, mon ex-mari avec qui j’ai partagé une vie, parler à propos de notre vie de la manière dont ils l’ont fait… C’est la chose la plus douloureuse et la plus difficile que j’ai jamais vécue", assure-t-elle.

Le 4 mai au tribunal de Fairfax, Amber Heard a témoigné des premiers coups que lui auraient donné Johnny Depp au tout début de leur relation.
Le 4 mai au tribunal de Fairfax, Amber Heard a témoigné des premiers coups que lui auraient donné Johnny Depp au tout début de leur relation. - ELIZABETH FRANTZ / POOL / AFP

De son enfance au Texas à son arrivée à Los Angeles à l’âge de 17 ans "sans y connaître personne", Amber Heard refait le fil de sa vie comme Johnny Depp a refait le sien les semaines passées. Elle se souvient de leur première rencontre en 2008, pour l’audition du film Rhum Express. Elle avait 22 ans, "il en avait le double". Mais la connexion s’est faite tout de suite entre ces deux passionnés de poésie et de vieux blues. Lors du tournage à Porto Rico, une scène de baiser leur fait comprendre qu’il y a quelque chose entre eux. Sauf que les deux acteurs sont en couple à l’époque et décident de ne pas aller plus loin.

J’ai cru qu’il plaisantait donc j’ai ri. Et il m’a giflée
Amber Heard

Selon Amber Heard, ce n’est que trois ans plus tard que les collègues, à nouveau célibataires, deviennent amants. La promotion du film voit naître une histoire passionnée. En public, ils enchaînent les interviews. En coulisses, ils "tombent amoureux". "Quand j’étais avec Johnny, je me sentais comme la plus belle personne du monde (…). Nous étions dans cette bulle secrète (…) C’était comme un rêve, c’était absolument magique", se souvient-elle, parlant de la "générosité" de son compagnon envers elle et sa famille. Puis en 2012, tout a changé. Elle évoque les disparitions ponctuelles de son compagnon, les remarques sur sa manière de s’habiller et sur son activité professionnelle.

"J’ai arrêté de parler de mes auditions parce que ça changeait radicalement l’ambiance. Il faisait des commentaires (…), c’était sale pour lui que je veuille faire ce travail d’actrice. À chaque fois que je sortais, il me disait : 'C’est vraiment ce que tu vas mettre, gamine ?'", poursuit-elle.  Amber Heard parle d'"explosion" de violence, d’un verre qu’il lui aurait lancé dessus, de tables renversées, de coups sur le mur "tout près de sa tête". Puis, sur son propre visage. "Je n’oublierai jamais ce moment. Ça a changé ma vie", dit-elle. 

Amber Heard raconte qu’ils étaient sur le canapé, en train de discuter. Johnny Depp buvait, ils fumaient des cigarettes. Elle l’a interrogé sur l’un des tatouages sur son bras, un Winona Forever – pour son ex Winona Ryder - transformé en Wino Forever – "Alcoolo pour toujours". "J’ai cru qu’il plaisantait donc j’ai ri. Et il m’a giflée. Et j’ai ri… J’ai ri parce que je ne savais pas quoi faire d’autre. Je me suis dit que ça devait être une blague (…) et qu’il allait aussi se mettre à rire et me dire que c’était une blague. Mais il ne l’a pas fait. Il m’a dit : 'Tu trouves ça drôle, salope ? Tu te crois drôle, salope ?' Et il m’a giflée à nouveau", détaille-t-elle. Elle n’a rien dit, n’a pas réagi. Avant de se prendre une troisième gifle, plus forte encore qui l'a fait tomber sur le tapis au sol.

Il m'a plaqué par le cou, et m'a tenu là pendant une seconde, et m'a dit qu'il pouvait me tuer
Amber Heard

"Je ne voulais pas le quitter. Je ne voulais pas que ce soit vrai. Je ne voulais pas que l’homme que j’aimais… Je sais qu’on ne s’en remet pas, je ne suis pas débile. Je savais qu’il fallait que je le quitte et ça m’a brisé le coeur", ajoute-t-elle en larmes, reconnaissant avoir été incapable de le faire. Elle s'en était déjà expliqué lors du procès à Londres il y a deux ans. Elle assure que Johnny Depp s’est mis à pleurer, s’est mis à genoux et lui a promis de ne plus jamais recommencer. "Je pensais avoir mis le monstre de côté", lui aurait-il dit. Amber Heard évoque un autre coup porté au visage plus tard, alors qu’elle niait l’avoir trompé avec son ex-petite amie. Lors de son témoignage, l’acteur a affirmé qu’il n’avait "jamais frappé une femme". La thérapeute du couple a elle décrit "des violences mutuelles" durant leur mariage.

Amber Heard et Johnny Depp se sont mariés en 2015 avant de se séparer un an plus tard, après que l’actrice de 36 ans a demandé une injonction d’éloignement contre lui pour violences conjugales. Devant le juge ce mercredi, la star de Aquaman a longuement relaté plusieurs scènes choc. "Il m'a plaqué par le cou, et m'a tenu là pendant une seconde, et m'a dit qu'il pouvait me tuer, et que j'étais une gêne. J'étais embarrassante, j'étais une honte, tout ça n'était qu'une blague", souffle-t-elle. "Il m'a attrapé les seins, il a touché mes cuisses, il a arraché mes sous-vêtements, et ensuite il… a procédé à une fouille corporelle… Il cherchait - il a dit qu'il cherchait sa drogue. Sa cocaïne. Sa coke", détaille-t-elle. Autant d’éléments qui n’ont pas fait ciller l’autre protagoniste de cette affaire.

VIDEO - Mais que dessine Johnny Depp lors du procès contre Amber Heard ?Source : Sujet TF1 Info

Stylo en main, Johnny Depp a passé la session à dessiner, échangeant de temps en temps avec son avocat assis à ses côtés. Ses fans, eux, s’en sont donné à cœur joie sur les réseaux sociaux où ils ont disséqué le témoignage d’Amber Heard avec virulence. Ce jeudi, la jeune femme poursuivra son audition. Sont notamment attendues ses versions de l’incident du doigt coupé, de l’étron laissé dans le lit conjugal ou de l’accusation de viol déjà évoquée lors de ce procès par ses représentants. 


Delphine DE FREITAS

Tout
TF1 Info