Johnny Depp vs. Amber Heard : le procès qui fascine Hollywood

"Brûlons Amber" : des SMS violents de Johnny Depp dévoilés au procès

Anastasia Nicolas avec AFP
Publié le 22 avril 2022 à 6h36, mis à jour le 22 avril 2022 à 9h23
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Amber Heard accuse Johnny Depp de violences conjugales depuis 2016.
L'acteur poursuit son ex-femme pour diffamation.
Dans le cadre du procès, des SMS violents et injurieux envoyés par Johnny Depp à des proches ont été présentés au juge.

Plus le procès avance, plus les révélations sordides s'enchainent. Le témoignage de Johnny Depp a été largement mis en doute jeudi par les avocats d'Amber Heard, son ex-femme. Ils ont mis en avant sa consommation de drogues dans le cadre du procès en diffamation qu'il intente contre elle, et ont surtout dévoilé des SMS très violents envoyés par l'acteur à des proches. 

Deux mois après leur mariage, il écrit en avril 2015 à l'un de ses amis :"Je ne veux plus jamais poser les yeux sur Amber, cette sale pute". Le contexte de ces envois n'est pas connu, mais certains sont accablants.

"Baiser son cadavre brûlé"

Le grand déballage se poursuit, les avocats de la plaignante enchaînent. Un nouveau message est présenté devant la cour : "Brûlons Amber", disait l'ancienne star de Pirates des Caraïbes, dans un autre message envoyé en 2013 à l'un de ses amis. 

Face à l'acteur pendant leur contre-interrogatoire, ils enfoncent le clou : "Vous avez dit 'Je vais baiser son cadavre brûlé après coup, pour m'assurer qu'elle est morte'. C'est ce que vous avez dit que vous feriez après l'avoir brûlée et après l'avoir noyée", a assuré Ben Rottenborn, l'avocat de Amber Heard.

Au fil des questions, ses abus d'alcool et de drogues ont par ailleurs été largement détaillés par les avocats de Mme Heard qui, présente dans la salle, a gardé un visage impassible. Les traits tirés, le visage marqué, Johnny Depp, sombre dans son costume noir sur chemise noire, a reconnu avoir consommé ces substances, mais a en revanche nié tout excès. Les avocats d'Amber Heard ont plus tard fait diffuser dans la salle d'audience une vidéo qu'elle avait filmée à l'insu de son mari. On y voit Johnny Depp ouvrir et fermer violemment des portes de placards de cuisine avant de se servir un grand verre de vin."Je n'ai pas essayé d'intimider Miss Heard. Si elle était intimidée, pourquoi filmait-elle ? Si elle était morte de peur, pourquoi n'est-elle pas partie ?", a questionné l'acteur après avoir visionné la vidéo.

Plusieurs incohérences soulevées

Une blessure au doigt de l'acteur datant de mars 2015, quand il tournait le cinquième épisode de la série de films "Pirates des Caraïbes" a également été évoqué pendant l'audience. "Je me suis coupé le majeur", avait écrit Johnny Depp à son médecin dans un message lu au tribunal par Ben Rottenborn. La star avait pourtant affirmé la veille que sa blessure lui avait été infligée par Amber Heard, lors de l'une de leurs nombreuses disputes.

"Elle s'est approchée de moi et a attrapé la bouteille de vodka. Elle a reculé et l'a lancée vers moi", avait narré Johnny Depp, en mimant la scène. Il avait expliqué s'être ensuite servi de son sang puis de peinture pour écrire sur les murs et objets de la villa où le couple séjournait. Jeudi après-midi, des photos de miroirs et de mobiliers couverts d'écritures en rouge et noir ont été montrées à la cour. 

Lire aussi

Mariés pendant deux ans, les anciens conjoints s'accusent mutuellement de diffamation lors de ce procès qui se tient à Washington, très suivi et en partie retransmis sur les chaînes d'information. Il fait suite à la publication d'une tribune écrite par Amber Heard en 2018. Dans ce texte publié par le Washington Post, Amber Heard, qui aura 36 ans vendredi, sans citer nommément Johnny Depp, y évoquait les accusations de violences conjugales qu'elle avait portées contre son mari en 2016.

Mercredi, il avait assuré avoir "tout" perdu à cause des accusations de violence de son ex-femme. Une ultime tentative pour convaincre les jurés que c'était elle, au contraire, qui portait les coups.


Anastasia Nicolas avec AFP

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info