Johnny Depp vs. Amber Heard : le procès qui fascine Hollywood

Procès Johnny Depp vs. Amber Heard : mauvaise presse et fans dévoués, la guerre de com’ fait rage

Delphine DE FREITAS
Publié le 3 mai 2022 à 16h06
JT Perso

Source : JT 20h WE

À quelques jours de son témoignage devant le tribunal de Fairfax, l’actrice s’est séparée de l'équipe gérant ses relations publiques.
Un moyen sans doute de faire tourner le vent qui ne semble pas aller dans son sens depuis le début des auditions il y a trois semaines.
Sur les réseaux sociaux, elle est plus que jamais l’ennemie numérique des admirateurs de son ex-mari.

Sa voix n’a pas encore résonné dans l’enceinte du tribunal de Fairfax, en Virginie. Pourtant, le nom d’Amber Heard est sur toutes les lèvres depuis trois semaines. L’actrice de 36 ans est attendue à la barre cette semaine pour livrer sa vérité dans le procès pour diffamation que lui intente Johnny Depp. Au cœur des débats ? La publication d’une tribune fin 2018 dans laquelle elle affirmait être victime de violences conjugales, sans pour autant nommer son ex-époux. 

Un nouveau feuilleton dont les médias américains ne ratent pas une miette grâce à une diffusion en direct à la télévision et en ligne de chacune des auditions. Suffisant pour étaler aux yeux de tous les détails les plus crus d’une affaire privée qui aurait sans doute dû le rester.

Une couverture médiatique qui "frustre" Amber Heard

Seul Johnny Depp a pour l’instant livré sa version des faits. De leur rencontre sur le tournage de Rhum Express en 2009 au mystère du doigt coupé lors d’une dispute en Australie six ans plus tard. Ou cet étron découvert dans le lit conjugal qui "ne venait pas d’un chien" selon l’acteur, persuadé qu’il s’agissait d’un cadeau empoisonné laissé par sa femme peu avant leur séparation en 2016. Alors forcément, la couverture médiatique du procès s’est jusqu’ici concentrée sur les mots du comédien qui s'est présenté, non sans difficulté, comme une victime de violences conjugales. Le monde a parlé des dessins qu'il faisait au tribunal et des bonbons qu'il y partageait avec son avocat. Certains se repassent aussi en boucle les séquences où l'interprète de Jack Sparrow fait rire l'assistance ou lorsqu'il est pris d'un fou rire à l'évocation de son pénis par son garde du corps.

VIDEO - Mais que dessine Johnny Depp lors du procès contre Amber Heard ?Source : Sujet TF1 Info
JT Perso

De quoi "frustrer" Amber Heard, assure une source proche au New York Post. "Elle est frustrée que son histoire ne soit pas racontée efficacement", insiste ce proche quand un autre glisse que l’actrice "n’aime pas la mauvaise presse". On pense notamment à cette erreur sur la palette de maquillage qu'elle dit avoir utilisé pour cacher ses bleus, largement relayée en ligne.

Une pétition à 3,2 millions de signatures

Ni une ni deux, Amber Heard s’est donc séparée de l’équipe qui s’occupait de ses relations publiques pour en embaucher une autre, à quelques jours seulement de sa prise de parole au tribunal. Selon le tabloïd new-yorkais, la comédienne s’est offert les services de Shane Communications, qui n’en est pas à sa première rencontre judiciaire avec Johnny Depp. En 2017, cette agence représentait les anciens gestionnaires de l’acteur qui les accusait de fraude à hauteur de 25 millions de dollars. Objectif de cette nouvelle collaboration ? Faire remonter sa cote auprès d’une opinion publique pas franchement acquise à sa cause. 

Johnny Depp et Amber Heard au tribunal de Fairfax, le 2 mai 2022. - AFP

En témoigne une pétition lancée il y a deux ans qui a subi un regain d’activité inattendu ces trois dernières semaines. "Depuis le début du procès de Johnny Depp contre son ex-femme Amber Heard, les chiffres ont explosé", note l’autrice de ce texte posté sur Change.org, qui demande l’éviction de l’actrice du film Aquaman 2. Longtemps bloqué à 1,8 millions, le nombre de signataires dépasse désormais les 3,2 millions. Né au moment de leur divorce, le hashtag #JusticeForJohnny s’invite régulièrement en tête des sujets les plus commentés sur Twitter où les fans de l’acteur le défendent becs et ongles.

TikTok, l'eldorado des pro-Depp

Une guerre de communication 2.0 qui a trouvé en ce printemps 2022 un nouvel écrin : TikTok. Si le hashtag reste le même, la force de frappe est bien plus puissante. Les vidéos qui y sont rattachées, montrant encore et encore des extraits du procès, cumulent près de 6 milliards de vues selon une enquête du Time. Le magazine avance comme explication à ce succès des raisons purement techniques, comme l’algorithme de l’application et la course aux likes des créateurs de contenus qui se jettent sur les sujets viraux. 

Et puis il y a cet autre facteur sociologique, selon lequel le public a tendance à s’opposer aux moitiés des célébrités masculines populaires. "Les fans pensent souvent qu’une compagne n’est 'pas assez bien' pour leur personnalité préférée, ou espèrent au loin que ça devrait en fait être eux", note une spécialiste. Misogynie, quand tu nous tiens...

Lire aussi

Au tribunal de Fairfax ce mardi, un expert a fait entrer le public dans la danse. Doug Bania est venu disséquer les requêtes Google en faveur de Johnny Depp, détaillant comment il était dépeint de manière négative en ligne depuis la publication de la tribune d’Amber Heard. De l’autre côté de la pièce, la jeune femme n’a rien changé à son attitude. Impassible, toujours. Cheveux tressés relevés au-dessus de la tête, l’actrice est tirée à quatre épingles un peu plus chaque jour. Idem pour Johnny Depp qui ne quitte pas ses costumes trois-pièces. Les deux ex-enfants terribles se sont transformés depuis trois semaines en doux agneaux, prêts à convaincre le jury populaire. Qui a dit que la guerre de communication ne se jouait que sur le terrain des mots ?


Delphine DE FREITAS

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info