Qui est Frédéric Pierrot, le psy discret d"'En Thérapie" ?

Rania Hoballah
Publié le 7 avril 2022 à 16h38
Frédéric Pierrot, alias docteur Dayan, le formidable psy d'"En Thérapie".

Frédéric Pierrot, alias docteur Dayan, le formidable psy d'"En Thérapie".

Source : Arte

Dans la fiction à succès d'Arte, il joue un psy empathique et à l'écoute de ses patients.
Longtemps habitué aux seconds rôles, Frédéric Pierrot est désormais sur le devant de la scène grâce au rôle du docteur Dayan.
Retour sur le parcours d'un comédien talentueux qui aime cultiver la discrétion.

Tout le monde rêve de s'allonger sur son divan. Frédéric Pierrot reprend du service ce jeudi 7 avril dans la deuxième saison d'En Thérapie sur Arte. Adaptation réussie de la production israélienne BeTipul, la fiction qui nous plonge dans l'intimité d'un cabinet de psychanalyste a connu un énorme succès l'an dernier, avec 53 millions de visionnages sur arte.tv et 1,35 million de téléspectateurs en moyenne sur la chaîne.

Et l'engouement n'est pas près de s'arrêter puisque les nouveaux épisodes qui mettent en scène quatre nouveaux patients ont déjà totalisé sept millions de vues en une semaine sur arte.tv où la série est disponible en intégralité depuis le 31 mars. Un succès dû, en grande partie, à la présence de Frédéric Pierrot, qui campe le docteur Dayan. Ironie du sort : le comédien n'était pourtant pas le premier choix d’Éric Toledano et Olivier Nakache, à l'origine de l'adaptation française... 

Un acteur qui sait observer

Aujourd'hui, on ne peut plus imaginer la série sans lui. Car si Frédéric Pierrot sait si bien observer et écouter, c'est parce qu'avant de passer devant la caméra, il est longtemps resté hors-champs. Électricien, régisseur, accessoiriste, machiniste, ce grand timide rêvait au départ de faire de la mise en scène avant de succomber à la comédie. Il obtient son premier rôle en 1989 dans le film La Vie et rien d’autre de Bertrand Tavernier qui fera à nouveau appel à lui avec L.627 en 1992, Capitaine Conan en 1996 ou Holy Lola en 2004.

Très exigeant dans ses choix de films, il tourne sous la direction de Ken Loach (Land and Freedom), Jean-Luc Godart (For Ever Mozart) ou encore Maria de Medeiros (Capitaines d'avril). Multipliant les seconds rôles, on le voit aussi dans Les Revenants de Robin Campillo, Les Fourmis rouges de Stephan Carpiaux et Parlez-moi de la pluie d'Agnès Jaoui.

Un nomination au César pour "Polisse"

Il enchaîne également les rôles à la télévision dans L' État de Grace, Opération Turquoise ou Adieu De Gaulle, Adieu. Mais c'est en 2011 qu'il parvient à se faire enfin remarquer du grand public avec deux films qui connaissent un grand succès. La Guerre est déclarée, tout d'abord, de Valérie Donzelli où il joue un chirurgien qui met tout en œuvre pour sauver un enfant du cancer. Mais surtout Polisse, de Maïwenn, où il incarne un flic bougon à fleur de peau. Un rôle qui lui vaut d'être nommé au César 2012 du meilleur acteur dans un second rôle. 

Lire aussi

La consécration vient avec En Thérapie, où il est enfin au premier plan. Celui qui a mis la première fois les pieds chez un psy à l'âge de 20 ans pour se faire réformer du service militaire n'a jamais quitté le divan depuis. À présent, il se retrouve de l'autre côté du miroir dans un rôle qui lui va comme un gant. Même son psy l'a trouvé crédible. 

Fan de clarinette, Frédéric Pierrot est aussi un amoureux des planches. Il a récemment joué dans Mes Frères, au théâtre national de la Colline à Paris, une pièce avec laquelle il partira en tournée en 2023. Il sera aussi à l'affiche des Enfants à l'Atelier en septembre prochain. 


Rania Hoballah

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info