Ce lundi, TF1 diffuse la deuxième saison du "Remplaçant" avec JoeyStarr.
Le rappeur et comédien reprend son rôle de professeur de français atypique, mais attachant.
Il donne la réplique à Clémentine Célarié, excellente en principale revêche qui n'apprécie pas les méthodes de son collègue.

JoeyStarr refait sa rentrée sur TF1. Le comédien et rappeur se glisse à nouveau dans la peau de Nicolas Valeyre, un professeur de français aux méthodes atypiques dans la série Le Remplaçant. Désormais enseignant dans un lycée professionnel des Landes, il va tenter de susciter l'intérêt des élèves pour qui l'apprentissage du français n'est pas vraiment une priorité. Ses méthodes fantaisistes et son style brut de décoffrage ne sont pas du goût de Maylis Vidal, la principale revêche du lycée incarnée par la géniale Clémentine Célarié qui fait son arrivée dans la série au casting entièrement remodelé.

"Avec Stéphanie Murat, la réalisatrice, on est allé voir Clémentine à Avignon pour la rassurer sur nos intentions. On a réussi à la convaincre, elle nous l’a bien rendu", a confié JoeyStarr lors de la conférence de présentation du programme. Si le nom de Clémentine Célarié était une évidence pour toute l'équipe, la comédienne que l'on a récemment vue dans Les Randonneuses avait quelques appréhensions. 

J’étais très impressionnée par JoeyStarr. Mais il m'a rapidement mise à l’aise
Clémentine Célarié

"J’étais très impressionnée par JoeyStarr. Mais il m'a rapidement mise à l’aise", admet l'intéressée. "Didier, c'est quelqu’un que j’aimais beaucoup, car j’aime les gens vrais. Avec lui, on n'est pas dans le showbiz, il a une générosité et une écoute qui n'est pas très fréquente dans le milieu. Je n’ai senti aucun rapport de force", poursuit Clémentine Célarié qui célébrait son anniversaire le premier jour du tournage. "On a commencé par faire la fête ensemble, et ça, c'était vraiment chouette !", se souvient la comédienne qui s'est glissée avec délice dans ce personnage de femme psychorigide, à mi-chemin entre Absolutely Fabulous et Le Diable s’habille en Prada.

"C’était formidable de tourner avec Clémentine. Elle a tout de suite su se placer au bon endroit. Ça m’a remis le pied à l’étrier d’avoir une partenaire comme elle", confie JoeyStarr. "Moi, j’étais tellement contente que j’en faisais trop ! Je montais vite dans les tours, heureusement Stéphanie Murat était là pour canaliser tout ça", s'amuse Clémentine Célarié qui admet avoir eu beaucoup de fous rires avec JoeyStarr.

Je pourrais incarner un flic, à condition que l'histoire tienne la route
JoeyStarr

Ravi de retrouver un personnage qu'il "adore", le comédien était content de changer de décor. "On avait envie de sortir de Paris et d’élargir la série aux filières professionnelles. Quand j’étais jeune, faire de la coiffure, de la cuisine ou de la mécanique, c’était mal vu alors qu’aujourd’hui ça a pris de l’ampleur. Grâce à ses métiers, les jeunes peuvent faire le tour du monde et constater que la vie ne s’arrête pas au trottoir d’en face", analyse le comédien qui admet avoir des points communs avec Nicolas Valeyre. 

"Je me retrouve en lui, car il a un souci d’enjeu. Ce qui l’intéresse, c’est plus l’humain, les valeurs que l’enseignement à proprement parler. Il n’a pas vraiment de méthode, il s’adapte", admet JoeyStarr, qui aime bien lui aussi aller à contre-courant "comme les saumons" et enfoncer des portes.

Quand on lui demande s'il ne craint pas d'être enfermé dans un rôle récurrent, il répond par la négative. "Moi ce qui m’intéresse dans les projets que je choisis, c’est d’être un rouage dans une histoire. Jouer un être libertaire, ça me convient très bien, peu importe son épaisseur. Je pourrais même incarner un flic, à condition que l'histoire tienne la route", assure-t-il. 

"Je passe mon temps à désacraliser ce que j’étais, alors que je fais de la cuisine et plein d'autres choses qui m’intéressent", assure-t-il. "Quand j’étais jeune, mon père me disait souvent que je n’arriverais à rien. Au final, je fais plein de choses, je suis flic, électricien, prof de français. Peut-être qu'un jour, je jouerai Napoléon !".


Rania HOBALLAH

Tout
TF1 Info