Interview

Moon Dailly ("Plus belle la vie" sur TF1) : "Meïline Liao est beaucoup plus que ce que l’on croit"

par Delphine DE FREITAS à Marseille
Publié le 9 janvier 2024 à 12h58

Source : JT 13h Semaine

Tête d’affiche de la série "Crossing Lines", Moon Dailly est de retour sur TF1 dans la suite de "Plus belle la vie".
Nouvelle commissaire du quartier, son personnage Meïline Liao va venir bousculer les habitudes des policiers.
"C’est un plaisir d’incarner cette femme de poigne" qui n’a pas livré tous ses secrets, nous assure l’actrice franco-américaine.

Elle partage son prénom avec la Lune mais ses pieds sont bien ancrés sur ses terres d’accueil marseillaises. Moon Dailly aura pour mission de garder la tête froide dans la suite de Plus belle la vie sur TF1. L’actrice franco-américaine incarne Meïline Liao, la nouvelle commissaire de police qui va donner du fil à retordre à ses collègues, dont le têtu Jean-Paul Boher que joue depuis 16 ans Stéphane Hénon. 

C’est avec elle que nous avons pu visiter les décors de la série, un après-midi de décembre. "J’ai tourné pas mal de scènes au commissariat parce qu’il se passe beaucoup de choses dans le quartier !", sourit-elle. La première arche narrative, en cours de diffusion, voit les policiers enquêter sur un empoisonnement lors de la soirée d’inauguration du bar du Mistral.

Nedim IMRE / CAPA PICTURES / TF1

Quel type de spectatrice de Plus belle la vie étiez-vous ?

J’avais vu comme tout le monde quelques épisodes et des extraits, mais je n’étais pas spectatrice de la série parce que je n’habitais pas en France. Donc c’était très difficile pour moi de regarder. Au lancement de Plus belle la vie, je travaillais sur une autre série de France 2 qui a vainement tenté de la concurrencer. Ça s’appelait Cinq sœurs et ça n’a pas duré très longtemps. Ça ne m’était jamais venu à l’idée de me retrouver dans Plus belle la vie !

Vous avez hésité avant de rejoindre cette suite ?

Quand ce projet est arrivé, je me suis penchée sur la question. J’ai regardé d’anciens épisodes, j’en ai parlé autour de moi. Tout ce que j’ai entendu m’a beaucoup surprise parce que je ne connaissais pas très bien la série. Ça a changé l’image que j’en avais.

Que vous a-t-on dit de la série ?

J’ai été très surprise d’entendre que la série réunissait un public très assidu mêlant des personnes de milieux, d’âges et d’intérêts différents. Des spectateurs très jeunes, d’autres très âgées m’ont raconté leur attachement à Plus belle la vie. Je me suis dit qu’il devait y avoir quelque chose de cool derrière tout ça pour qu’autant de personnes y soient aussi attachés pendant aussi longtemps.

J’ai été surprise et très touchée par la gentillesse et la douceur des fans
Moon Dailly

Qui se cache derrière Meïline Liao, la nouvelle tête forte du commissariat que vous incarnez ?

C’est la commissaire, c’est la cheffe. Personne n’ose même prononcer son nom (rires). On va découvrir son histoire petit à petit. Pour l’instant, je peux vous dire qu’elle est très rigoureuse, exigeante, très à cheval sur la procédure, très impliquée dans son travail. Elle est très axée sur les nouvelles technologies, ce qui n’est pas toujours du goût de ses collègues. Surtout ceux qui sont là depuis un moment et qui fonctionnent différemment ! Elle est très secrète sur sa vie privée. J’ai hâte de découvrir ses autres facettes, de les nourrir et de les développer.

Le fait de travailler dans un environnement essentiellement masculin lui donne-t-elle un tempérament en plus ?

Je ne sais pas. Je pense qu’elle est comme ça quoi qu’il arrive. C’est vrai que quand on est une femme à un poste de haut niveau, on se retrouve forcément face à des situations qui nous challengent. Lors de répétitions, on m’a dit que j’avais une autorité naturelle. Alors je ne sais pas si c’est une bonne chose ou pas ! Peut-être que tout le monde me déteste, je ne sais pas (rires). C’est un plaisir de jouer cette femme de poigne.

La famille Plus belle la vie va au-delà des acteurs et des équipes techniques. Avez-vous déjà reçu de premiers messages de fans ?

Oui, j’ai reçu de premiers messages. À la sortie du tournage l’autre jour, des fans attendaient. J’ai été surprise et très touchée par leur gentillesse et leur douceur. Ils semblaient réellement heureux que ça reprenne.

Beaucoup de futurs téléspectateurs n’étaient pas nés quand Plus belle la vie a démarré en 2004. Que leur diriez-vous pour les convaincre de regarder la série ?

L’une des forces de cette série, c’est d’être de son temps. Elle a été pionnière dans le fait d’aborder certains sujets d’actualité d’une manière aussi décomplexée. Elle fédère des enfants aux grands-parents. C’est quelque chose que j’entends à répétition : "On regardait ça ensemble, ça nous a permis de discuter de choses dont on ne discutait pas avant". Chacun y trouve son compte. Là, il y a aussi de nouvelles familles qui arrivent. Beaucoup de personnes devraient pouvoir s’y retrouver.

Sur le tournage de "Crossing Lines", on faisait des concours pour voir qui montait les armes le plus rapidement
Moon Dailly

Vous nous disiez avoir longtemps vécu à l’étranger. Quel est votre parcours ?

Je suis à moitié américaine. Je suis rentrée aux États-Unis, j’ai fondé une famille et j’ai continué mon métier de comédienne là-bas. Ça fait plusieurs années que j’espérais rentrer en France et enfin, j’ai réussi ! Je ne suis pas définitivement installée à Marseille, je continue à faire des allers-retours parce que ma carrière est internationale. Mais en ce moment, je me concentre sur cette série et sur ce rôle à qui j’aimerais vraiment rendre justice. Je sais qu’elle est beaucoup plus que ce que l’on croit.

Avez-vous suivi un entraînement particulier pour devenir la commissaire de Plus belle la vie ?

Ce n’est pas la première fois que je joue une flic. L’une des joies de ce rôle, ce sont les entraînements, les arts martiaux ou les armes. Je me souviens que sur le tournage de Crossing Lines, une autre série pour TF1, un armurier était venu et on faisait des concours pour voir qui montait les armes le plus rapidement. Je gagnais, première de la classe encore une fois (rires) ! Plus que les garçons !

C’est pour ça que vous êtes commissaire et pas eux…

Exactement ! (rires)

>> Plus belle la vie, encore plus belle - dès le 8 janvier sur TF1 et TF1+, découvrez chaque jour en avant-première et en exclusivité les deux prochains épisodes dans l’offre premium de TF1+.


Delphine DE FREITAS à Marseille

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info