Jonathan Zaccaï dans "La Tribu" : "Jouer un mec organisé, c'était un sacré défi"

Publié le 5 février 2024 à 12h47

Source : TF1 Info

Le comédien est à l'affiche de "La Tribu," une joyeuse série familiale qui débarque ce lundi sur TF1 et TF1+.
Il y joue le rôle de Martin, un père de famille qui se retrouve à la tête d'une famille recomposée avec Camille, sa nouvelle amoureuse.
Mais entre les ex-conjoints et les disputes de leurs enfants respectifs, leur amour va être mis à rude épreuve.

On le sait, la vie de parents n'est pas un long fleuve tranquille. Et elle l'est encore moins lorsqu'on est à la tête d'une famille recomposée. Jonathan Zaccaï joue les pères débordés dans La Tribu, la nouvelle série familiale à découvrir ce lundi 5 février sur TF1 et TF1+. Le sympathique comédien belge se glisse dans la peau de Martin, un prof de français organisé et prévoyant qui vient de s'installer avec Camille (Alix Poisson, récemment vue dans l'excellente série Sambre), responsable des espaces verts de leur petite ville. Fous l'un de l'autre, leur amour résistera-t-il au choc des cultures entre leurs enfants respectifs et les exigences de leurs ex-conjoints qui n'hésitent pas à mettre leur grain de sel dans leurs affaires personnelles ? 

Les séries familiales sont légion à la télé. Qu'est-ce qui vous a séduit dans La Tribu

J'ai aimé l'écriture et la justesse du scénario dans les relations de couple, mais aussi avec les ex-conjoints et les enfants. Il y a quelque chose de très sincère dans les quiproquos et les problèmes qu'ils rencontrent. Martin et Camille décident de s'installer ensemble rapidement, mais ils ne s'imaginent pas tous les problèmes que ça va engendrer. On se demande jusqu'où leur amour peut aller et comment ils vont traverser tout ça. 

Je suis plutôt quelqu'un qui déborde dans la vie.
Jonathan Zaccaï

Les enfants, surtout ceux des autres, c'est un peu la mort du couple, non ? 

Quand un enfant arrive dans un couple, c'est un grand bouleversement. Il faut se réadapter, se réorganiser. Là, pour Martin et Camille, c'est la double peine ! Je trouve qu'ils sont très courageux parce que ce n'est pas évident de s'adapter avec tout ce joyeux bordel.

Martin est un personnage carré, organisé, très terre à terre. Il n'aime pas quand ça déborde…

Oui, c'était sympa à jouer parce que moi, je suis plutôt quelqu'un qui déborde dans la vie. Jouer un mec organisé, c'était un sacré défi ! Martin est mis à l'épreuve, il est complètement dépassé. Sa stratégie de départ, qui est d'organiser tout, se fissure. Et c'est assez drôle. Avec Alix Poisson, qui joue Camille, on a eu du plaisir à s'engueuler ! 

J'ai tout le temps des alarmes qui sonnent et je ne sais même plus pourquoi !
Jonathan Zaccaï

Êtes-vous très bordélique dans la vie ? 

Je ne suis pas complètement bordélique, mais je ne suis pas complètement carré non plus. Disons que j'ai tout le temps des alarmes qui sonnent et je ne sais même plus pourquoi !

Jouer des parents débordés quand on est soi-même parent, c'est réjouissant ? 

Oui, c'est réjouissant. Ça m'a surtout permis de me rendre compte que ça aurait peut-être été trop ambitieux pour moi d'avoir plus d'enfants ! J'ai juste un fils et je n'aurais probablement pas tenu le choc. Je trouve que c'est assez courageux, même un peu fou, de vivre ce qu'ils vivent. En fait, ils sont en guerre uniquement pour être ensemble.

Un père attentif, mais pas autoritaire

Vous avez un fils adolescent. Quel genre de père êtes-vous ? 

Je suis un père très à l'écoute, très attentif. Mais je ne suis pas autoritaire du tout. J'admire ma femme, qui l'est beaucoup plus que moi ! Par contre, on a un fils qui assure très bien à l'école et à qui on fait confiance. J'imagine qu'on y est peut-être pour quelque chose !

Les familles recomposées, vous connaissez ? 

Non, je ne connais pas vraiment. En revanche, je suis fils de parents divorcés, donc je connais plus le point de vue de l'enfant. Je me souviens que mon père avait pas mal galéré avec moi lors de son changement de vie. Ça a été très conflictuel parce que j'étais en révolte.  

L'écriture m'accompagne depuis toujours.
Jonathan Zaccaï

Après Downton Abbey, va-t-on vous revoir dans une production anglo-saxonne ? 

Oui, je vais être à l'affiche de la série Monsieur Spade de Scott Frank, le réalisateur du Jeu de la dame, avec Clive Owen. C'est une série dans laquelle je joue un psychopathe. C'est un super projet. 

Vous avez publié en 2021 un roman intitulé Ma femme écrit. L'écriture, c'est une autre passion ? 

Oui, c'est vrai que l'écriture m'accompagne depuis toujours. J'ai écrit un premier roman il y a trois ans et là, je travaille sur un autre. En tant que comédien, on a de la chance d'avoir le temps de pouvoir se nourrir d'autre chose.

Vous avez déclaré dans une interview que vous vouliez devenir avocat pour sauver le monde. Au final, vous êtes comédien. L'art peut-il sauver le monde ? 

C'est une bonne question, j'aimerais répondre oui, mais j'ai l'impression qu'avec le monde d'aujourd'hui, c'est compliqué. Je pense que l'art peut faire avancer les choses et nous tendre un miroir pour nous aider à mieux comprendre ce qui se passe autour de nous. Par contre, mon fils veut faire des études d'avocat, je suis très content qu'il prenne la relève. D'autant qu'il le fera très certainement mieux que moi !


Rania HOBALLAH

Tout
TF1 Info