Coumba éliminée de "Koh-Lanta" : "Les insultes à caractère racial n’ont pas leur place sur les réseaux"

Propos recueillis par Jérôme Vermelin
Publié le 3 novembre 2021 à 11h51
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

INTERVIEW – Cette fois, c’est fini pour Coumba. La guerrière de "Koh-Lanta : la légende" quitte l’aventure après la victoire d’Alexandra dans l’arène des bannis. La candidate, visée par de nombreux commentaires racistes sur les réseaux sociaux, confirme à LCI sa volonté de déposer plainte.

C’est une scène qui fera date dans l’histoire de "Koh-Lanta". Au moment de quitter l’aventure après la victoire d’Alexandra sur l’île des bannis, lors de l’épisode diffusé mardi soir, Coumba a refusé de saluer Clémence, à l’origine de son élimination lors des ambassadeurs. Plusieurs mois après le tournage, l’aventurière conserve une rancune tenace envers son adversaire…

Votre départ a lieu dans une atmosphère de grande tension avec Clémence. N’êtes-vous pas allée un peu trop loin ? 

Sincèrement, je ne pense pas. J’ai exprimé ce que je ressentais sur le moment. Il y a de la frustration, de l’incompréhension suite à mon élimination aux ambassadeurs. Si bien que j’étais à la fois soulagée et contente de sortir avec elle. 

Quand vous dites que vous voulez "l’effacer de votre vie", c’est quand même dur, non ? 

Clémence, je n’ai aucune animosité. Aucune haine contre elle aujourd’hui. Je lui souhaite tout le meilleur pour sa vie future. Mais je l’ai effacé de ma vie, oui, parce qu’à partir du moment où une personne m’a fait du mal, je ne peux pas la laisser revenir dans ma vie. Parce que ça risquerait de me refaire du mal. C’est une forme de protection. Ce n’est pas contre Clémence, c’est pour moi. Il y a 7 milliards d’êtres humains sur Terre. Si une personne me fait du mal, il y en a encore plein d’autres ! (Rires).

Clémence m’a dit qu’elle était prête à vous rencontrer pour discuter… 

C’est bien pour elle. 

Donc c’est non ? 

Non, ça va aller.

Clémence, tout le monde voulait sa tête dès le premier jour. C’est grâce à la stratégie des filles qu’elle a pu aller jusque-là

Coumba

Cette brouille est-elle uniquement liée à l’épisode des ambassadeurs ? Ou bien est-ce plus profond que ça ?

C’est vraiment les ambassadeurs, quand elle explique les raisons de son choix. Clémence, tout le monde voulait sa tête dès le premier jour. C’est grâce à la stratégie des filles qu’elle a pu aller jusque-là. Sans nous, elle sortait beaucoup plus tôt, à la place de Maxime. C’est une stratégie qui lui a donné du sursis et moi j’ai essayé de la protéger au maximum. Qu’ensuite elle me reproche cette stratégie, je ne l’ai pas compris et je ne le comprendrais jamais. 

Cette alliance des filles vous avez valu beaucoup de critiques. Reconnaissez-vous les contradictions que beaucoup vous reprochent ? 

Il n’y a pas de contradictions ! J’ai monté l’alliance des filles pour les filles, parce que je savais que face aux garçons, elles n’avaient aucune chance. Les garçons étaient soudés entre eux, avec moi aussi. On ne va pas se mentir : les trois quarts de mes amis dans cette aventure étaient chez les garçons. Mais je me suis tellement bien entendue avec les filles que j’ai voulu monter cette alliance pour elles, en disant que je serais capable de voter contre Claude. Sauf qu’une fille comme Candice vient nous voir en disant qu’elle ne pourra pas voter contre Sam parce qu’elle a dépiauté le poisson avec lui pendant une heure ! Pareil pour Clémence et Christelle qui trouvent Maxime trop sympa ! Moi j’ai une amitié de 10 ans avec Claude et je suis capable de voter contre lui… et elles ne sont pas capables de faire 10% du sacrifice que je fais. Pourquoi rester dans une telle alliance ? Ce sont elles qui ont boycotté cette alliance. On me reproche d’avoir essayé de la maintenir… alors que ce sont elles qui ont voté n’importe quoi ! Mais ce n’est pas grave, j’en prends la responsabilité. Quand ça va, ça va. Quand ça ne va pas, ce sont les leaders qu’on fait tomber. Je l’accepte, pas de souci.

Laurent, c’est vraiment le candidat qui a participé à cette aventure en faisant très attention à son image

Coumba

Mais Coumba, auriez-vous vraiment été capable de mettre le nom de Claude sur un bulletin ? 

Claude, c’est mon ami. Je l’aurais fait éliminer en dernier, quitte à lui donner une amulette pour le protéger. Mais par rapport à mon engagement vis-à-vis des autres filles, je me devais d’aller jusqu’au bout… si elles s’étaient investies à minima. Sauf que là, il n’y avait plus d’investissement au bout de deux jours. Cette alliance, elle était pourrie dans l’œuf dès le départ.

Il y a aussi un garçon qui vous critique : dans le Buzz TV, Laurent dit : "Coumba, prends tes cliques et tes claques et ta canne à pêche". Vous comprenez ?

J’ai vu cette interview oui. Laurent, j’ai parlé de lui à la fin de mon live Instagram la semaine dernière pour lui dire mon ressenti par rapport aux ambassadeurs. Laurent, c’est vraiment le candidat qui a participé à cette aventure en faisant très attention à son image. En allant aux ambassadeurs, il devait mettre soit Alex, soit Alexandra. Finalement, il m’a sacrifié pour son image. Et le fait que je lui dise la vérité, ça lui a fait mal. Après il dit que je passe mon temps à critiquer sur les réseaux sociaux… "Mais Laurent, t’es qui ?". Je n'ai pas le temps de parler de lui, c’est un rigolo ! Sérieux ! Il se donne de l’importance en disant que je voulais l’éliminer lui, ainsi que Claude, Teheiura, et Sam. Mais c’est faux. Son nom n’a jamais été évoqué parce que personne ne le calculait. Il ne faisait peur à personne ! (Rires).

Si je porte plainte, c’est pour tous les jeunes collégiens, les lycéens qui sont harcelés sur les réseaux

Coumba

Coumba vous avez annoncé votre intention de porter plainte contre les internautes qui vous insultent. Confirmez-vous votre démarche ? 

Je pars du principe que chacun est libre de donner son opinion et de ce côté-là les réseaux sociaux sont une bonne chose. Maintenant les menaces, les insultes à caractère racial et autres n’y ont pas leur place. C’est pour ça que je porte plainte. On me traite de traitre, d’hypocrite, je ne bloque pas. Ce n’est pas grave. Mais les insultes, ça n’a pas lieu d’être. Je suis quelqu’un d’assez fort, j’ai vécu des choses et je peux encaisser toutes les choses que je reçois. Mais si des gens plus faibles recevaient ne serait-ce que 10% de ces messages, il y aurait des suicides en masse ! Si je porte plainte, c’est pour tous les jeunes collégiens, les lycéens qui sont harcelés sur les réseaux.

Lire aussi

Malgré tout ça, vous seriez prête à refaire Koh-Lanta ? 

Ah mais j’y vais quand même parce que je suis sortie salement ! Quand j’ai fait ce "Koh-Lanta", je me suis dit que c’était le dernier. Mais là, vous l’avez vu, je ne méritais pas de sortir. J’avais encore plein de choses à prouver et on m’a coupé l’herbe sous le pied parce que j’étais un danger potentiel et que c’était le moment d’en profiter. Sincèrement les autres ont bien joué. Si on ne m’avait pas sorti aux ambassadeurs, je n’avais pas de vote contre moi et je continuais ma route tranquille. Donc oui, j’aimerais le refaire pour montrer ce que je vaux vraiment.


Propos recueillis par Jérôme Vermelin

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info