Interview

Après avoir remporté "Danse avec les stars", Billy Crawford "rêve d’une tournée en France"

Propos recueillis par Delphine DE FREITAS
Publié le 14 novembre 2022 à 17h03, mis à jour le 14 novembre 2022 à 17h11

Source : Sujet TF1 Info

Il a fondu en larmes en apprenant que les téléspectateurs français avaient fait de lui le grand vainqueur du concours de danse de TF1.
Trois jours après, le chanteur américano-philippin, star des années 2000, a retrouvé le sourire pour faire le bilan d'une aventure pas comme les autres.
"Merci à la France de m’avoir accepté une deuxième fois", nous dit-il par téléphone ce lundi 14 novembre alors qu'il attendait son rendez-vous avec son kiné.

Ne lui demandez pas de choisir son meilleur souvenir des trois derniers mois. Billy Crawford a "tout" aimé dans son aventure "Danse avec les stars". "Je ne peux même pas expliquer comment se passe cette expérience. C’est tellement dur mais tellement joli à la fois", glisse-t-il dans un français presque parfait. 

Celui qui craignait que la France l’ait oublié a remporté le week-end dernier la 12e saison du concours de danse de TF1 avec Fauve Hautot. "Ah, attendez deux secondes", nous dit-il à l’autre bout du fil ce lundi 14 novembre alors qu’il retrouve par hasard sa partenaire chez le kiné.

Le travail et la confiance de Fauve m’ont donné plus de patate pour faire le show
Billy Crawford

Il faut dire que le chanteur américano-philippin de 40 ans n’a pas ménagé ses efforts, jusqu’au bout. Remis d'une blessure à la cuisse et d'un lumbago qui ne l'ont pas empêché d'impressionner public - 53,5% des téléspectateurs l'ont plébiscité lors de la finale - et jury, l'interprète de "Trackin'" a fêté son succès jusqu'au bout de la nuit avec ses proches vendredi. "Je me suis couché à 6h ou 6h30", admet l'idole des ados des années 2000, avant de se prêter au jeu des questions-réponses. 

Billy Crawford et sa partenaire Fauve Hautot ont remporté la 12e saison de "Danse avec les stars".
Billy Crawford et sa partenaire Fauve Hautot ont remporté la 12e saison de "Danse avec les stars". - Philippe LEROUX/TF1

Dans "Danse avec les stars", vous vouliez montrer "le vrai Billy", celui qui a connu "l’Enfer" de la dépression et des excès comme dans la chanson de Stromae. Le Billy d’aujourd’hui, il est au paradis ?

Oui, c’est exactement ça. Je ne pourrais pas l’expliquer mieux que ça. Je suis au paradis. Il y a 20 ans, après les succès "When You Think About Me" et "You Didn’t Expect That", ça a été l'enfer pour moi. Mais grâce à Dieu, grâce à ma femme Coleen, grâce à ma famille, ça a changé. 

Que penserait le Billy est arrivé à Paris à 20 ans sans parler un mot de français du Billy qui, à 40 ans, est marié, papa et vient de gagner "Danse avec les stars" ?

Il n’y aurait pas cru du tout ! J’ai franchement beaucoup travaillé pour cette émission de télévision. Mon seul but, c’était d’être meilleur à chaque prime. Je suis tellement content qu’on ait gagné après tout ce travail. 

Sur Instagram, vous parlez de Fauve comme de votre "nouvelle sœur". Que vous a-t-elle appris sur vous, sur la danse ?

Elle m’a tout appris en danse, toutes les techniques. Du début à la fin de l’aventure, je n’ai fait que l’écouter. C’était mon patron. On avait une bonne connexion, j’avais confiance en elle. Tous les matins, elle me demandait : "Tu es en forme ? Tu veux un café ? Un sandwich ? Il faut que tu manges, il faut que tu dormes !" C’est pour ça que je dis qu’elle est comme ma petite sœur.

Et qu’avez-vous appris sur vous ?

Je n’ai jamais abandonné, même quand ça faisait mal. J’ai essayé des choses que je n’avais jamais essayées, toujours de manière positive. Je n’avais aucune confiance en commençant, je suis tellement timide. Mais le travail et la confiance de Fauve m’ont donné plus de patate pour faire le show. 

Le public français ne m’a pas lâché pas depuis 20 ans, je trouve ça tellement beau
Billy Crawford

Vous avez dansé avec une blessure à la cuisse, avec un lumbago… Vous pensiez que ce serait si difficile physiquement ?

Pas du tout ! Je pensais que ce serait un spectacle, que ce serait cool et tranquille parce qu’on ferait des danses de salon. Mais c’est franchement fatigant physiquement, ça fait mal partout. C’est pour ça que j’attends le kiné maintenant (il rit) !

Que répondez-vous à ceux qui disent que c’était joué d’avance car vous êtes un excellent danseur ?

Je n’ai jamais pensé ça. On était 12 au départ. Carla, Stéphane… Tout le monde était super. Je me moque que les gens aient pensé ça. Je sais ce qui s'est passé réellement. Ce n’était pas facile. Avec Fauve, on a répété huit heures par jour. Ce n’est pas une blague, c’était du taf, du taf, du taf ! On a bien bossé. 

Vous pensez à renouer avec la France depuis quelques années déjà. Qu’est-ce que vous trouvez chez nous que vous ne trouvez pas ailleurs ?

Je ne sais pas… C’est un truc magique pour moi. C’est un si beau pays. Le public français ne m’a pas lâché depuis 20 ans, je trouve ça tellement beau. Il me donne la force de ne pas abandonner. Là, j’ai envie de pleurer. La France m’a donné plein d’amour, je lui en redonne autant. Merci de m’avoir accepté une deuxième fois.

Vous recevez aussi beaucoup d’amour des Philippines, où vous êtes installé. Elle ressemble à quoi votre vie là-bas ?

J’anime des émissions à la télévision. J’ai disparu pendant trois mois. Mon pays s’est demandé ce que je faisais, maintenant les Philippins savent où j’étais et que j’ai gagné "Danse avec les stars". Mes amis et mes collaborateurs sont tellement fiers et tellement contents. Je n’arrête pas de recevoir des messages de là-bas. Je pense qu’on fera une fête à mon retour, ça va être sympa.

Des nouvelles chansons "peut-être dès décembre et janvier"

Jusqu’à la fin de l’année, vous allez vous reposer en famille ?

On reste pour des petites vacances en France, on profite un peu jusqu’au 30 novembre, puis on repart aux Philippines. J'y enregistre dès le 2 décembre la nouvelle saison de "Masked Singer", que j'anime.

Vous avez prévu d’acheter une nouvelle valise pour transporter le trophée ?

J’en ai besoin oui ! Le trophée est tellement gros, tellement lourd et tellement fragile. Je vais acheter une valise avec du papier à bulles pour le protéger (il rit)

Il se murmure que vous avez des chansons inédites prêtes à sortir. Quand pourrons-nous les entendre ?

Bientôt ! Peut-être dès décembre et janvier. J’ai déjà tourné un clip, ça va être cool. J’ai enregistré quatre chansons, il faut qu’on trouve avec qui collaborer en France. Ce n’est pas aussi facile qu’il y a 20 ans où j’étais signé dans une maison de disques. Ce ne sera pas le même style qu’avant, ça me correspondra plus. J’ai 40 ans maintenant, j’ai mûri (il rit) !

Bilal Hassani a répété plein de fois qu’il avait "envie de payer" pour vous voir danser sur scène. On peut rêver vous voir bientôt en concert en France ?

J’espère ! C’est un rêve de faire une tournée en France. Je rêvais de gagner "Danse avec les stars" et c’est devenu réalité. Tous les rêves sont possibles avec du travail.

On peut espérer vous voir aussi ce vendredi sur TF1 aux NRJ Music Awards, où vous avez été sacré "artiste international de l'année" en 2003 ?

Oui, je serai là ! Ça va être tellement sympa. Je ne chanterai pas mais je devrais peut-être remettre un prix. La dernière fois que j'y suis allé, c'était il y a bien longtemps... 


Propos recueillis par Delphine DE FREITAS

Tout
TF1 Info