Alessandra Sublet : "Après Handi Gang, j'ai su que je ne retournerais pas à l'animation"

Rania Hoballah
Publié le 2 mai 2022 à 9h00
JT Perso

Source : TF1 Info

Alessandra Sublet est à l'affiche de "Handi Gang", la fiction de Stéphanie Pillonca avec Théo Curin.
L'animatrice incarne la mère célibataire d'un jeune handicapé en pleine crise d'adolescence.
Un rôle qui marque le début de sa nouvelle carrière de comédienne.

C'est le rôle qui a changé sa vie. Ce lundi, TF1 diffuse Handi Gang, la fiction de Stéphanie Pillonca qui marque les débuts de comédienne d'Alessandra Sublet. À 45 ans, l'animatrice phare de TF1 a décidé de mettre fin à sa carrière à l’issue de cette saison pour se consacrer pleinement à la comédie. Une surprise pour les téléspectateurs, mais aussi pour la présentatrice de "Duos Mystères" ou de "C'est Canteloup" qui n'avait jamais imaginé un jour devenir actrice. 

 

Persuadée que ce rôle était fait pour elle, la réalisatrice Stéphanie Pillonca a dû batailler pour convaincre Alessandra Sublet de passer des essais pour jouer Nina, une mère célibataire complètement dévouée à son fils Sam, un jeune ado handicapé. "Je pense que j'avais un problème de légitimité, mais aussi que j'aimais ce que je faisais à la télévision", admet Alessandra Sublet qui n'aurait jamais imaginé prendre autant de plaisir à tourner. "Stéphanie Pillonca m'a fait vriller et elle a mis une sacrée pagaille dans ma vie !", s'amuse celle que l'on peut voir en ce moment dans "Mask Singer". 

J'ai été bizutée par tous ces jeunes !

Alessandra Sublet

Sa rencontre avec Theo Curin a également été décisive. "Ce gars est absolument génial. Quand on s'est rencontrés, je n'ai pas vu son handicap. Je m'en fiche de ça. C'est ce qui a fait qu'on a pu travailler sur ce film tranquillement, parce qu'on n'a pas à trainer de culpabilité en voyant tous ces jeunes", admet Alessandra Sublet. 

Car si Handi Gang met en scène des acteurs confirmés, Stéphanie Pillonca a tenu à recruter des ados en situation de handicap. "Je peux vous dire que j'ai été bizutée par tous ces jeunes ! J'étais avec Théo, qui est amputé ds quatre membres, Mathieu qui est malentendant, Angèle qui est autiste ou encore Arthur qui est un acteur de folie. C'était vraiment une belle aventure"

J'ai goûté à un truc de fou qui procure tellement d'adrénaline

Alessandra Sublet

Une aventure qui n'est pas près de s'arrêter. "J'ai goûté à un truc de fou qui procure tellement d'adrénaline que j'ai tout de suite su que je ne retournerai plus à l'animation", admet Alessandra Sublet qui a tenu à être le plus naturelle possible à l'écran, sans maquillage, ni artifice. "Je suis contente qu'on me voie vraiment", poursuit la néo comédienne. "Ce métier est génial, car tu peux faire tellement de choses. Et puis c'est étonnant de voir ce qu'on a en soi. Dans certaines scènes, je me suis surprise", admet Sublet qui ne compte pas prendre des cours de théâtre parce qu'elle préfère "mettre les mains dans le cambouis" pour apprendre et s'épanouir dans des projets qui "guident les gens" et "donnent le sourire"

Lire aussi

Elle travaille à l'adaptation de "T'as le blues, baby ?"

Productrice, mais aussi autrice (elle écrit actuellement la suite de J'emmerde Cendrillon, son deuxième livre sorti en mai 2021), Alessandra Sublet travaille également sur l'adaptation de T'as le blues, baby ?, son opus sur le baby blues, pour TF1. "Je m'éclate vraiment à co-écrire des dialogues de la fiction dans laquelle je vais aussi jouer. J'ai de la chance, j'ai une chaîne qui me fait confiance. Et tant mieux si on me voit moins. A 45 ans, je vais me sentir encore plus libre qu'avant, et ça n'a pas de prix".


Rania Hoballah

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info