Vrais cas, faux avocats : "Juge Arthur" sur TF1, le mode d’emploi

Publié le 24 novembre 2023 à 15h56
Cette vidéo n'est plus disponible

Source : Juge Arthur

TF1 lance ce vendredi à 23h45 "Juge Arthur", une nouvelle émission imaginée par son présentateur vedette.
En robe de magistrat, il arbitrera des affaires de la vie quotidienne, inspirée de faits réels.
Les différentes parties aux procès seront défendues par une bande d’humoristes qui ont eu quelques jours pour affuter leur plaidoirie.

Changement de décor… et de look pour Arthur. L’animateur-producteur lance ce vendredi à 23h45 le premier numéro de "Juge Arthur", un programme humoristique inédit dans lequel il enfile la robe de magistrat dans un tribunal (presque) comme les autres, reconstitué entre les murs de la mairie de Vincennes pour les besoins du tournage.

Si des Français anonymes viendront réclamer justice dans des affaires de la vie quotidienne bien réelle, leurs avocats seront totalement amateurs puisque Arthur a fait appel à une bande d’humoristes, dont certains ont déjà participé à ses émissions. Le casting de ce premier numéro ? Tom Villa, Camille Lavabre, Anne-Sophie Girard, Tareek, Antonia de Rendinger, Nash, Julien Santini et Tanguy Pastureau qui ont eu quelques jours pour préparer leurs arguments.

Histoires loufoques

"Comme les vrais avocats, ils aiment les gens. Comme les vrais avocats ils aiment l’argent. Quand ils gagnent c’est parce qu’ils sont bons. Et quand ils perdent, c’est parce que le juge est un con", lance Arthur dans son discours introductif, que vous pouvez découvrir dans la vidéo ci-dessus.

Si les cas qui seront arbitrés ce soir sont inspirés d’histoires réelles, ils ont visiblement été sélectionnés pour leur caractère un brin loufoque. Un plan à trois qui a mal tourné, un candidat d’un jeu d’aventure accusé d’avoir ruiné le tournage, une fille qui aime plus la chanteuse Jenifer que sa propre mère… Pour défendre leurs clients, les avocats-humoristes ont préparé une plaidoirie qui leur permettra de démontrer toute l’étendue de leurs talents.

Dans Le Parisien, Arthur explique avoir eu l'idée "en voyant souvent passer des images d’émissions américaines dans des tribunaux. Je me suis dit que l’on pouvait tourner cela en amusement. Et tous les comiques à qui j’en ai parlé étaient partants. On a besoin de rire ce moment", insiste-t-il.

En cas de succès, l’animateur de 57 ans assure qu’il a déjà plein d’idées pour un deuxième numéro. En plus de sa bande d’humoristes à géométrie variable, il n’exclut pas de faire appel à des invités exceptionnels et même de vraies stars du barreau. Le juge de paix, quoi qu’il arrive, ce sera lui.


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info