Dans l'épisode 14 diffusé ce mardi 21 mai, la météo a réservé une bien mauvaise surprise aux six "Chasseurs d’immunité" encore en lice pour une place en finale.
Mais pas de quoi empêcher les stratégies de tourner à plein régime pour éliminer l’un d’entre eux au pire moment de l’aventure.
L’intégralité de la saison est à retrouver sur TF1+.

Le calme avant la tempête. Rarement la vie sur le camp n’aura été aussi agitée cette saison de "Koh-Lanta". La faute à la finale qui semble si proche mais si loin en même temps pour les six aventuriers toujours en course qui n‘ont qu'un objectif :  s’emparer de la victoire finale des "Chasseurs d’immunité". 

La faute aussi à la météo qui a décidé de ne pas leur faire de cadeaux à la veille de la toute dernière épreuve d’immunité, celle susceptible de les envoyer directement à l’orientation sans passer par la case conseil. On a sélectionné pour vous les temps forts d’un épisode 14 qui a mis à rudes épreuves les nerfs des participants, tout en leur faisant verser quelques larmes.

Anciens amis, nouveaux départs

L’élimination de David lors d’un double vote inattendu la semaine passée a laissé des traces après le dernier conseil. "Ça s’est joué à rien du tout, j’ai failli partir. C’était dur à vivre, vraiment", reconnaît Amri qui se promet de ne pas "voter une deuxième fois pour Sébastien". "C’est pas possible", martèle-t-il. Mais face au risque de prendre la porte à son tour, tiendra-t-il parole ? Seule certitude, la suite de l’émission se jouera en terrain neutre. 

Le groupe est convoqué à une épreuve de confort qui va tout changer. À commencer par leur campement, que les aventuriers sont invités à quitter. Après 35 jours, Pauline a l’impression que le jeu touche à sa fin. Léa, qui "n’a jamais déménagé en pirogue", y voit le début d’un nouveau chapitre. Mais les punchlines de Meïssa, elles, sont toujours là. "Dans 'Koh-Lanta', j’ai plus bougé que dans toute ma vie", lance-t-il avant de prendre le large.

Une épreuve de confort familiale

Ils affrontent "un classique de l’aventure 'Koh-Lanta'" selon Denis Brogniart. Un parcours lors duquel chaque aventurier doit porter un poids de 5 kilos pour les hommes, 3 kilos pour les femmes. Le perdant de chaque étape pourra transmettre son poids à un concurrent, et ainsi de suite. Au bout du chemin ? Un rendez-vous inestimable avec un de leurs proches. Les larmes coulent à l’arrivée du frère, de la meilleure amie ou encore du père de l’un d’eux. L’occasion d’apprendre que Léa n’avait pas prévenu sa famille qu’elle participait à l’émission !

Sébastien est tellement ému qu’il n’est sans doute pas loin de la demande en mariage face à sa compagne Melissa. Il passera tout près de la victoire aussi, quelques centimètres, malgré les 16 kilos sur son dos, dont 8 offerts par Amri en bout de course. Comme lors de l’épreuve d’immunité précédente, Meïssa s’impose et gagne le droit de passer du temps avec son père Abdoulaye, qui le gratifie d’un "bravo jeune homme", mais surtout avec frigo plein qui leur permettra de préparer le dîner et le petit-déjeuner. "T’es une machine", résume Sébastien pour parler de son concurrent qui enchaîne sa deuxième victoire individuelle de suite, la deuxième seulement depuis leur arrivée sur l’île. Il glane également un précieux indice pour mettre la main sur un collier d’immunité. A winner is born ?

Tous aux abris !

Vous vous souvenez de Meïssa qui n’avait jamais autant déménagé que sur "Koh-Lanta" ? C’est sans doute aussi la première fois qu’il doit plier bagage à cause d’un typhon en formation au milieu du Pacifique. Les aventuriers sont installés dans une autre baie des Philippines, beaucoup plus protégée. Sauf que leur nuit sera tout de même "merdique" en raison de pluies torrentielles. Tous s’accordent à dire qu’il s’agit de "la pire depuis le début". Sébastien parle même de "carnage". Pas franchement l’idéal quand vous devez recharger les batteries avant une épreuve d’immunité déterminante.

Miroir, mon beau miroir

Le "carnage" était aussi dans le reflet. Après 36 jours de vie à la Robinson et des pertes de poids conséquences, les candidats – sauf Meïssa, toujours en train de savourer son moment père-fils – ont pu s’admirer dans un miroir et même se peser. Et attention les yeux ! Ils se sont tous délestés de 10 kilos en moyenne, jusqu’à 13 pour Amri. "Y a un bon contrôle technique à faire là", s’amuse Julie qui rêve désormais autant d’un rendez-vous le coiffeur que d’une double ration de riz.

La der des ders

Requinqué après son escapade, Meïssa se présente en favori. Pour les autres, le mental va devoir jouer son rôle pour gagner la première bataille contre la fatigue. Car remporter cette ultime épreuve d’immunité, c’est se qualifier pour la finale et l’orientation. Denis Brogniart les met face à "une épreuve totalement nouvelle", mêlant logique et adresse. Ils ont pour mission de reconstituer un puzzle puis d'y positionner quatre boules en hauteur. 

Il ne faudra que 5 minutes et 55 secondes à Meïssa pour signer sa troisième victoire individuelle de suite. "Que demander de plus ? Je suis royal", s’enthousiasme le premier finaliste de la saison. Ne lui manque désormais plus qu’à retrouver le collier d’immunité en utilisant l’indice glané lors du confort. En grande difficulté, Amri ne sera jamais parvenu à assembler sa planche. "J’ai été nul", réagit-il, sans concession. Signe que l'honnêteté n'a pas tout à fait disparu sur cette île.

Un collier oui, mais un collier maudit

"Très déçu" mais pas abattu, Amri vient en aide à son ami Meïssa pour trouver son précieux. Un collier qui n’a aucun pouvoir de protection mais sans doute quelque chose de bien plus redoutable en ces derniers jours de compétition. S’il le dégaine lors du conseil, il pourra voter deux fois contre sa cible. Son choix est déjà fait : ce sera Sébastien ou personne. Amri n’a pas vraiment envie de voter contre le charpentier déjà éliminé une première fois, de qui il cherchait à se rapprocher en début d’épisode, souvenez-vous. Il refuse de jouer à la gagne à tout prix. "Je ne sais pas si je suis très fier de la tournure que ça prend", glisse-t-il. Un état d’esprit qui – surprise ! – ne durera pas…

Éliminé par "des traîtres"

S’il s’agit du conseil le plus important de la saison, c’est étonnamment le plus calme avant le dépouillement. Sébastien peut partir confiant avec deux bulletins à déposer dans l’urne, David lui ayant donné son vote noir après son départ. Mais il finit par recevoir le collier maudit de Meïssa, empochant d’emblée deux voix contre lui. Julie aussi vote contre lui, "car ce soir c’est toi ou moi". Idem pour Pauline et Amri, à la grande surprise du principal intéressé. 

"C’est toi, Amri ? Pourquoi ? J’ai envie de te parler mal", lâche-t-il, rejoignant le jury final très en colère et ne souhaitant bonne chance qu’à Léa. "Face à des traitres, ça ne peut se passer que comme ça", conclut-il une fois loin de ses camarades. Les retrouvailles après les poteaux s’annoncent plus tendues que jamais…


Delphine DE FREITAS

Tout
TF1 Info