"Koh-Lanta" : intoxication, blessures... Qu'est-il prévu en cas de coups durs ?

Publié le 1 mars 2023 à 18h59

Source : Sujet TF1 Info

Participer à "Koh-Lanta" n'est pas de tout repos pour les aventuriers.
Ce mardi, Quentin a été victime d'une intoxication alimentaire après avoir ingéré un aliment non-comestible.
Julien Magne, le directeur des programmes chez Adventure Line Production, revient sur les mesures en place pour assurer la sécurité des aventuriers.

Plus de peur que de mal. Ce mardi 28 février, au cours du deuxième épisode de "Koh-Lanta : le feu sacré", les candidats de l'équipe jaune ont eu le droit à une petite mésaventure gustative. Pensant manger un fruit de l'arbre à pain, plusieurs aventuriers ont ingéré un fruit de l’arbre du pandanus, qui leur a causé des effets plutôt déplaisants. Bien qu'il ne présente aucun danger, cet aliment non comestible et irritant a provoqué des maux de gorge à certains candidats, dont une petite intoxication alimentaire pour Quentin. 

"Il a eu un petit moment de panique, mais l'équipe de tournage n'est pas intervenue, car on savait qu'il n'était pas en danger", nous a confié Julien Magne. "On était conscients qu'une fois passé ce gout poivré et cette sensation de picotement, il n'y aurait pas de complication", assure le directeur des programmes chez Adventure Line Production.

On fait toujours venir un spécialiste faune et flore du pays et de la zone dans laquelle on tourne
Julien Magne

Car "Koh-Lanta" doit rester une aventure avant tout, avec son lot de belles surprises, mais aussi de petits désagréments. "On veut préserver la réalité du statut de naufragé volontaire sans jamais mettre en danger les candidats. La veille du premier jour de tournage, on leur fait un brief succinct avec les points de dangers. C'est en quelque sorte b.a.ba pour éviter les problèmes". La production rappelle ainsi aux aventuriers les conseils de base sous toute latitude tropicale : boire beaucoup d'eau, s'hydrater, se protéger du soleil et des moustiques. 

Avant de lâcher les candidats sur le terrain, la production effectue par ailleurs systématiquement une phase de repérage du campement. "On fait toujours venir un spécialiste faune et flore du pays et la zone dans laquelle on tourne. Celui-ci nous fait un listing exhaustif de ce qui est comestible et de ce qui ne l'est pas. On prévient alors les aventuriers sur ce qui est toxique et dangereux". Et ce aussi bien au niveau de la faune que de la flore.  

Bien qu'elle soit filmée, 'Koh-Lanta' n'est pas une aventure aseptisée
Julien Magne

Sur cette édition par exemple, les candidats étaient prévenus qu'il y avait quelques arbres sur le camp dont la sève noire, très visible, était très toxique. "On leur a montré une photo de ces arbres pour qu'ils fassent attention". Toujours regarder où on met les mains, faire du feu dans un endroit dégagé, ne pas manger n'importe quoi, la production rappelle aussi aux participants les règles de bon sens. "Bien qu'elle soit filmée, 'Koh-Lanta' n'est pas une aventure aseptisée. Si on tombe sur des rochers, ça fait mal, si on ne fait pas attention en mer, on peut être emporté par les courants. Si vous grimpez à un cocotier et que vous tombez, il n'y aura pas de matelas pour absorber la chute !", poursuit Julien Magne.

Un hélicoptère, un bateau et une ambulance à disposition

Et comme le risque zéro n'existe pas, la production est organisée pour pouvoir faire face à toute sorte d'urgence. "Les candidats ont à leur disposition une radio qui est branchée 24 heures sur 24 sur le canal du médecin", rappelle Julien Magne. "Le médecin dispose quant à lui d'un hôpital de campagne sur place avec un équipement de pointe et des moyens d'évacuer rapidement". Un hélicoptère, un bateau et une ambulance sont ainsi disponibles à tout moment. "C'est un package complet".

Sans oublier l'équipe d'infirmiers urgentistes positionnée à proximité du camp, dans la zone technique. "Ils sont à une ou deux minutes de distance à pied des concurrents. La réponse en cas d'urgence est beaucoup plus rapide que celle dont on peut bénéficier en France. On a un véritable arsenal, mais le but du jeu, c'est que ça ne serve pas !".


Rania HOBALLAH

Tout
TF1 Info