Interview

"Koh-Lanta : Les Chasseurs d'Immunité" : éliminée, Alicia révèle souffrir de la mucoviscidose

Publié le 21 février 2024 à 8h30, mis à jour le 21 février 2024 à 10h01

Source : TF1 Info

Forte tête de l'aventure, Alicia a été éliminée à l'issue de l'épisode 2 de "Koh-Lanta : Les Chasseurs d'Immunité".
La jeune cheffe d'entreprise révèle aujourd'hui avoir participé à l'émission alors qu'elle souffre de la mucoviscidose.
Son départ et les moments forts de la soirée sont à revivre dès maintenant en streaming gratuit sur TF1+.

C'est déjà la fin de l'aventure pour l'une des plus fortes personnalités de "Koh-Lanta : Les Chasseurs d'Immunité". Alicia, la cheffe d'entreprise de 23 ans, a été éliminée à l'issue du deuxième épisode diffusé mardi soir sur TF1, ses camarades de l'équipe rouge estimant qu'elle était "le maillon faible" d'un point de vue sportif. Ce qu'elle ne conteste pas puisque plusieurs mois après la fin du tournage, elle révèle à TF1info avoir participé au jeu d'aventure alors qu'elle souffre de la mucoviscidose. Une maladie dissimulée aux autres candidats avec l'accord de la production.

Sur le moment êtes-vous totalement surprise par votre élimination ? 

Oui, je n’avais vraiment rien vu venir. On dit souvent qu’à "Koh-Lanta", on ne sait jamais à quelle sauce on va être mangé. Et là je ne m’y attendais pas du tout.

Les rouges se justifient en disant que vous étiez "le maillon faible" d’un point de vue sportif. Est-ce qu’ils ont eu raison ? 

Ils ont eu totalement raison. En toute objectivité, j’étais la plus faible de l’équipe. Et je pense qu’à leur place, j’aurais fait la même chose. Rappelez-vous le premier épisode, où j’abandonne sur une épreuve ! Donc je ne leur en veux pas du tout. D’ailleurs avant de partir aux Philippines, je ne m’étais pas du tout préparée. Je comptais surtout sur mon mental d’acier pour aller le plus loin dans cette aventure. En revanche pour être totalement transparente avec vous, je suis atteinte de la mucoviscidose. Et j’ai eu la chance que la production me laisse ma chance et accepte cette petite différence. 

Je voulais qu’on me juge pour qui je suis et pas pour ce dont je souffre
Alicia

Vous l’avez dit aux autres candidats à l'époque ?

Non, pas du tout. Uniquement à la production et aux médecins de l’émission lors du casting et durant l’aventure. Je ne l’avais donc pas dit aux candidats, comme je ne le dis pas dans mon portrait parce que je voulais être une aventurière à part entière. Je voulais qu’on me juge pour qui je suis et pas pour ce dont je souffre.

Revenons à votre élimination : à l’issue du conseil, vous êtes en colère contre Émilie et Cécile que vous pensiez être vos alliées. Avec le recul, vous vous dites qu’elles ont bien joué ?

Avec le recul je n’ai pas d’animosité, je les apprécie beaucoup. Effectivement elles ont bien joué et je leur dis bravo ! Parce que je ne me suis douté de rien. L’un des aspects les plus importants de "Koh-Lanta", c’est la stratégie et pour ça, je leur tire mon chapeau.

Pensez-vous que votre forte personnalité a pu aussi jouer contre vous ? 

Non, je ne pense pas. Même si quelqu’un comme Julie ne me portait pas dans son cœur suite à notre petite altercation. Je pense vraiment que c’est la partie sportive qui m’a coûté ma place, et aussi le fait que je n’étais pas très active sur le camp.

Durant cette aventure, je crois que j’ai appris à me remettre en question
Alicia

L’altercation avec Julie, c’était inévitable ? Vous ne pouviez pas vous en empêcher ? 

Non, pas à ce moment-là. Moi, j’ai une règle de base : quand on me demande mon avis, je le donne. Quand on ne me le demande pas, je ne le donne pas. Et puis les avis de tout le monde ne sont pas toujours bons à prendre, sinon on n’avancerait jamais. C’était le cas lorsque j’ai monté ma société : tout le monde me disait que j’étais folle à cause de mon jeune âge. Mais je l'ai fait quand même.

Dans votre portrait, vous dites que vous ne vous excusez jamais. C’est un peu exagéré ou c’est la vraie Alicia ? 

C’est vrai que je ne m’excuse quasiment jamais. Mais durant cette aventure, je crois que j’ai appris à me remettre en question. J’ai d’ailleurs eu une longue discussion avec David suite à mon altercation avec Julie. Pour le reste, c’est vrai que je suis une forte tête et mon portrait le montre bien. Ma famille m’avait d’ailleurs dit de me méfier !

Pensez-vous que l’issue aurait été différente si William vous avez rejoint plutôt que Léa ? 

Ah oui complètement ! William nous aurait aidé à avoir du feu, après plusieurs nuits passées dans le froid. Il nous aurait aussi aidé à trouver de la nourriture, alors qu’on ne mangeait quasiment pas. Avec lui, on aurait tous été dans de meilleures conditions physiques pour l’épreuve d’immunité, moi la première, et les choses auraient peut-être été différentes.

Après 20 ans de "Koh-Lanta", on est quand même surpris de découvrir une équipe où personne ne sait faire le feu. Comment est-ce possible ? 

Comment c’est possible ? Je vais vous poser la question : est-ce que vous savez faire du feu ?

Non, mais moi je ne suis pas candidat pour faire "Koh-Lanta" ! 

(Rires) C’est vrai qu’avant mon départ, on a essayé maintes et maintes fois. Les conditions météo ne nous ont peut-être pas aidées aussi. J’avoue qu’avant de partir, je me disais qu’il y aurait forcément quelqu’un qui saurait faire le feu. Et au final je crois qu’on s’est tous dit la même chose…

Vous partez très tôt dans la saison. Tirez-vous un bilan positif de votre participation ? Ou bien conservez-vous des regrets ? 

Je ne tire que du positif de cette aventure. J’ai eu de la chance de la vivre, par rapport à des milliers de personnes qui n’ont pas cette chance. En plus avoir été acceptée en sachant la maladie dont je souffre, c’est encore plus beau. Je n’ai donc aucun regret et si c’était à refaire… je referais tout pareil ! 

>> Retrouvez l'épisode 2 en intégralité et les meilleurs moments de la saison en streaming gratuit sur TF1+


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info