Esmé, 21 ans, s'est présentée aux auditions à l'aveugle de "The Voice" avec "Ne me jugez pas" de Camille Lellouche, un titre fort qui fait écho à sa vie.
Atteinte du syndrome Gilles de la Tourette, la jeune femme veut prouver que tout le monde peut réaliser ses rêves.
Découvrez sa prestation avant l'émission de samedi à voir sur TF1 et MYTF1.

Son parcours force l'admiration. Esmé a décidé d'affronter ses peurs et de se dépasser en se présentant ce samedi aux auditions à l'aveugle de "The Voice". La jeune femme de 21 ans, qui a longtemps caché à sa famille son talent pour le chant, a choisi un titre fort pour convaincre les coachs : "Ne me jugez pas" de Camille Lellouche. Une chanson qui lui va comme un gant.

Atteinte du syndrome de La Tourette – une maladie qui lui provoque des contractions musculaires au niveau de ses yeux, son dos et son ventre -, harcelée durant toute sa jeunesse, Esmé a livré une prestation bouleversante que vous pouvez découvrir en avant-première sur MYTF1. Rencontre avec une jeune fille lumineuse. 

Participer à "The Voice", c'était vraiment un rêve pour vous ? 

Oui. Je me suis présentée pendant 6 ans en cachette, sans jamais le dire à mes parents. Je pensais ne pensais pas avoir assez de talent pour en faire mon métier et être plus qu'une chanteuse de chambre !

Vous avez expliqué être atteinte du syndrome Gilles de la Tourette. Qu'est-ce que c'est ? 

C'est une maladie dont on ne connaît pas bien l'origine. Elle peut venir d'un choc émotionnel ou être déjà dans notre corps et se déclencher d'un coup. Moi, j'ai été diagnostiquée à 7 ans. En fait, pour résumer, le cerveau va donner sans raison précise une information au corps pour bouger, c'est comme un bug qui se manifeste par des tics. Mais pas seulement. La maladie provoque aussi des choses qui ne se voient pas comme des insomnies ou de la dépression. 

À cause de ces idées reçues, certaines personnes m'ont accusée de mentir sur ma maladie parce que je n'insulte pas les gens
Esmé

On pense souvent aux insultes intempestives quand on parle de ce syndrome. Mais ce n'est pas toujours le cas, non ? 

Non, c'est très rare. On en parle parce que les médias montrent toujours les cas les plus extrêmes et les plus impressionnants. C'est pareil pour toutes les maladies d'ailleurs. Moi, à cause de ces idées reçues, certaines personnes m'ont accusée de mentir sur ma maladie parce que je n'insulte pas les gens. 

Billie Eilish et Lewis Capaldi ont, eux aussi, révélé avoir cette maladie…

Oui. C'est drôle parce que Billie Eilish est une de mes artistes préférées et j'ai commencé à chanter ses chansons avant de savoir qu'elle avait La Tourette. Mais ça fait du bien de se dire que même si on est malade, on peut réussir quand même. Les gens peuvent t'apprécier pour ton talent. 

Le fait de participer à des auditions à l'aveugle et de ne pas être jugé par rapport à sa maladie, c'était important ? 

En fait, je n'y ai même pas pensé, car ma maladie est devenue quelque chose de tellement naturel, que j'ai accepté et que j'aime même. Pour moi "The Voice" c'était juste un rêve de gosse. Aujourd'hui, je m'accepte et je m'aime comme je suis. J'ai mis du temps, j'en ai bavé, mais je ne changerai mon parcours pour rien au monde. 

Mes tics disparaissent quand je chante
Esmé

C'était important d'en parler ouvertement ? 

Oui. J'ai voulu en parler pour montrer que, peu importe comme on est, on peut réaliser ses rêves. Personne n'a le droit de nous dire ce qu'on doit faire et qui on doit être. 

Quand vous chantez, votre syndrome s'efface. C'est la musique qui vous soigne en quelque sorte ? 

En fait, j'ai réalisé que mes tics partent quand je chante, mais aussi l'été grâce au soleil et à la dopamine. La musique me fait tellement de bien, que tout disparait ! 

Le choix du titre, "Ne me jugez pas", de Camille Lellouche, c'était une évidence ? 

Pas au départ, non. En fait, c'est la production qui m'a proposé de chanter en français. En cherchant les titres qui pourraient me correspondre, celui-là est apparu comme une évidence quand je l'ai entendu. 

Zazie était très émue quand elle s'est retournée. Ça vous a touchée, sa réaction ? 

En réalité, je ne m'en rappelle même plus ! Mon cerveau a complètement déconnecté. J'attends de revoir les images, mais je crois que je n'ai même pas réagi quand elle s'est retournée. Je ne comprenais pas ce qui m'arrivait, tout était flou. On dirait que je me suis pris un bus et que j'ai fait un blackout ! Mais je suis ravie d'être avec Zazie, c'est la boss, c'est la reine. Elle est tellement gentille, c'est quelqu'un d'exceptionnel.

>> La performance d'Esmé et toutes les vidéos de cet épisode sont disponibles sur MYTF1 en cliquant ici

Être dans l'aventure "The Voice", c'est le début d'une nouvelle vie pour vous ? 

Oui, ça marque un point final à tout le harcèlement que j'ai vécu à cause de ma maladie. Je n'aime pas dire que j'ai pris ma revanche, car en réalité, je remercie les gens de m'avoir fait subir tout ça. Je referais tout pareil, même ma maladie, je la garderais parce que c'est ce qui fait la personne que je suis aujourd'hui. J'ai envie de dire à ceux qui m'ont fait du mal : "Vous m'avez critiquée, vous m'avez harcelée et même traitée de monstre. Mais je ne suis pas une incapable, je suis là, sur la scène de The Voice et je vais briller !"


Rania HOBALLAH

Tout
TF1 Info