Venu d’Australie pour passer son audition à l’aveugle mardi 4 juillet, Taiyo a impressionné avec sa reprise dynamique de "Bohemian Rhapsody" de Queen.
Mais c’est sa remarque sur l’orthographe du prénom du vainqueur de la saison 3 de "The Voice" qui a beaucoup fait rire les coachs.
Toutes les prestations de la saison sont à revoir sur MYTF1.

Son audition à l’aveugle restera en mémoire. Parce qu’il a livré une prestation sans faute. Mais surtout parce qu’il a soulevé une question que personne ne s’était vraiment posée jusque-là. Taiyo a fait 17.000 kilomètres pour tenter sa chance dans "The Voice Kids". Né en Australie d’une mère japonaise et d’un père français, il n’a eu d’autre choix que de traverser la planète. Car dans son pays, l’édition pour les moins de 16 ans du concours de chant n’a connu qu’une seule saison alors que la France entamait sa neuvième ce mardi 4 juillet.

Mon père se prenait pour un Américain. Il a rajouté un d
Kendji Girac sur son prénom

"Chanter Freddie Mercury, c’est un sacré défi car c’était un si grand chanteur. Moi, je n’ai que 12 ans. Donc ça peut être un peu difficile", explique Taiyo qui s’attaque au "Bohemian Rhapsody" de Queen. Les quatre coachs se retournent après seulement quelques phrases et ne manquent pas de compliments pour l’adolescent, qui s’est accompagné au piano. "Il y a une chose qu’on sait là, c’est qu’on sait pourquoi tu es venu d’Australie", s’enthousiasme Kendji Girac, parlant d’un "artiste complet". L’ancien vainqueur de "The Voice" est touché par l’histoire du jeune talent. "J’ai appris à jouer de la guitare à 12 ans. Je chantais dans la rue et c’est comme ça qu’un jour je me suis fait connaître. J’ai eu la chance de venir jusqu’ici, tu me fais penser un peu à ce petit parcours que j’ai pu avoir. C’est magnifique", lance-t-il.

Philippe Leroux / Bureau233

Puis Kendji Girac tente le tout pour le tout pour convaincre Taiyo de rejoindre son équipe. "Tu sais de quelle origine est mon prénom ? C’est japonais. Donc, on a un point commun", sourit-il, sans se douter de la réponse qui allait suivre. "C’est ce que ma mère disait : 'Kendji, c’est un nom japonais mais il y a un d dedans'", réplique l’adolescent. Hilarité générale sur le plateau. "Ça, c’est mon père qui s’est trompé. Il se prenait pour un Américain. Il a rajouté un d et du coup, Kendji ! Mais, tu as raison, c’est vrai", révèle alors l’interprète de "Color Gitano". De quoi faire rire de plus belle ses petits camarades.

Pas décontenancé, Taiyo décide de faire de Kendji Girac son coach et lui annonce en espagnol. "C’était plié d’avance", réagit Nolwenn Leroy. Attention aux yeux et aux oreilles, cette association franco-hispano-nippo-australienne risque bien de faire des étincelles cette saison.


Delphine DE FREITAS

Tout
TF1 Info