"Koh Lanta : Le Totem Maudit"

VIDÉO - Femme de footballeur, Anne-Sophie joue la gagne à "Koh-Lanta : le Totem Maudit"

Jérôme Vermelin
Publié le 21 février 2022 à 12h34
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Anne-Sophie fait partie des 24 candidats de "Koh-Lanta : le Totem Maudit" qui débute mardi sur TF1.
À la ville, cette coach sportive est aussi la compagne du footballeur Anthony Mounier.
Son but ? Montrer à leurs enfants qu’"une maman, ça peut être quelqu’un de très fort aussi".

Ses proches la surnomment "la petite warrior". Anne-Sophie fait partie des 24 aventuriers sur la ligne de départ de "Koh-Lanta : le totem maudit" qui débute ce mardi soir sur TF1. À la ville, cette blonde pétillante de 34 ans est coach sportive, spécialiste du Kangoo jump comme on peut le voir dans son portrait déjà en ligne. Mais c’est aussi la compagne d’Anthony Mounier, l’ancien attaquant de Lyon, Nice et Montpellier, actuellement sous contrat au GK Kallithéa, en Grèce, où le couple vit avec ses deux enfants.

Dans l’interview qu’elle a accordée à TF1info, Anne-Sophie avoue volontiers s’être longtemps "sacrifiée" pour son mari. "À l’issue de mon Master 2, on m’a proposé un poste dont je rêvais. Seulement il ne se situait pas dans la ville où Anthony jouait. Il a fallu faire un choix et j’ai pris la décision avec lui de le suivre et de le soutenir pendant toute sa carrière. Aujourd’hui, c’est différent. C’est plus stable au niveau du foot et ça fait quelques années que je peux m’épanouir professionnellement."

Faire Koh-Lanta, je l'avais inscrit dans mon projet de vie

Anne-Sophie

Participer à Koh-Lanta ? "Ça fait plus de 15 ans que je souhaite faire cette aventure", raconte la jeune femme. "La première fois que j’ai vu un épisode, j’ai vraiment eu des frissons partout et je me suis dit ‘un jour, je le ferai’. Je ne savais pas quand, mais je l’avais inscrit dans mon projet de vie. Et je n’ai rien lâché", ajoute celle qui se présente comme "une battante. Je ne lâche rien."

Lire aussi

Avait-elle des choses à prouver en partant aux Philippines ? "J’avais besoin de connaître mes limites", explique-t-elle. "J’avais besoin de les dépasser, de savoir de quoi j’étais capable sans rien, sans manger, sans confort. Et c’était important aussi pour moi de rendre fiers mes garçons et de leur montrer qu’une maman, ça peut être quelqu’un de très fort aussi." Fera-t-elle partie de l’équipe gagnante de ce Koh-Lanta ? Début de réponse à partir de mardi soir… 


Jérôme Vermelin

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info