Quand les patrons de Sony discutaient du pénis de Michael Fassbender

Jérôme Vermelin
Publié le 11 décembre 2014 à 19h29
Quand les patrons de Sony discutaient du pénis de Michael Fassbender

REVELATIONS – Les hackers de Sony Pictures ont encore frappé ! Dans e-mail au sujet du prochain biopic de Steve Jobs, le producteur Michael De Luca évoque les parties intimes du comédien Michael Fassbender. Classe.

L'intéressé appréciera. Depuis que de mystérieux hackers ont mis la main sur des documents confidentiels, en piratant les serveurs de Sony Pictures, les révélations s'enchainent. Parfois choquantes, lorsque l'ancienne boss du studio, Amy Pascal, fait des vannes douteuse au sujet de Barack Obama, s'interrogeant sur ses goûts en matière cinématographique. "Django Unchained ? 12 years a slave ? Le Majordome ?", demande-t-elle à un proche dans un e-mail, pour lequel elle s'est excusée depuis.

Et puis il y a des infos plus "rigolotes", comme lorsque le producteur Scott Rudin décrit Angelina Jolie comme "une enfant gâtée". Ou ces discussions au sujet du comédien Michael Fassbender, qui devrait incarner Steve Jobs dans le prochain biopic réalisé par Danny Boyle , après les désistements successifs de Leonardo DiCaprio et Christian Bale. Alors que le scénariste Aaron Sorkin milite pour Tom Cruise, le producteur Michael De Luca vante dans un e-mail les mérites de Fassbender avec des arguments pour le moins... spéciaux.

Un Steve Jobs bien pourvu par la nature ?

"Ce mec rend mal à l'aise quiconque possède des parties génitales normalement proportionnées", lâche De Luca, afin de détendre son interlocuteur, visiblement très remonté. Le producteur a sans doute beaucoup apprécié la performance du comédien dans Shame, le drame de Steve McQueen dans lequel il incarnait un sex addict, apparaissant dans le plus simple appareil à plusieurs reprises. De là à dire qu'il s'agit pour lui de son talent principal...

Aaron Sorkin, qui juge, au départ, que l'interprète de Magneto jeune dans la saga X-Men, n'est pas à la hauteur du film qu'il a écrit, finira par se ranger à l'avis des dirigeants de Sony. "Merde. C'est un grand comédien dont l'heure a bientôt sonné. Si le film est bon, il sera en couverture partout et il sera nominé à tout". Avec ou sans slip, c'est une autre histoire...


Jérôme Vermelin

Tout
TF1 Info