Quentin Tarantino en Israël : un citoyen (presque) comme les autres

Publié le 18 octobre 2023 à 18h40

Source : Sujet TF1 Info

Le cinéaste Quentin Tarantino est allé apporter son soutien aux troupes israéliennes dans le sud du pays il y a quelques jours.
En 2017, l’auteur de "Pulp Fiction" s’est marié avec la chanteuse locale Daniella Pick, la mère de ses deux enfants.
Depuis quatre ans déjà, l'Américain natif du Tennessee réside à temps plein dans son pays d’adoption.

Depuis Hollywood, plus de 700 stars ont apporté leur soutien à Israël dans sa guerre contre le Hamas dans une lettre ouverte publié il y a quelques jours. Quentin Tarantino, lui, le fait sur le terrain. Sur un cliché posté le 15 octobre par le compte Twitter du média Israel War Room, on peut voir le cinéaste entouré de soldats, les visages floutés. 

"Le légendaire réalisateur Quentin Tarantino visite une base dans le sud d’Israël pour booster le moral des forces de défense", est-il précisé en légende. Mais ce n’est pas tout. Sur une vidéo TikTok postée quelques jours plus tôt, on pouvait le voir prendre la pose aux côtés d’un habitant du kibboutz de Sde Boker, toujours le sud de l'État hébreu. 

Né à Knoxville dans le Tennessee, d’un père d’origine italienne et d’une mère d’origine irlandaise et cherokee, l’auteur de Reservoir Dogs et Pulp Fiction n’a pas d’ascendance israélienne. Mais sa présence sur le terrain ces dernières heures n’est pas surprenante puisqu'il réside, depuis quatre ans, en majorité à Tel Aviv avec son épouse, la chanteuse Daniella Pick, fille d’un célèbre musicien local.

Quentin Tarantino, 58 ans, et Daniella Pick, 39 ans, se sont rencontrés en Israël en 2009 durant la promotion de Inglourious Basterds, relecture déjantée de la Seconde Guerre mondiale dans laquelle cet immense cinéphile réécrivait la mort d’Hitler de manière très personnelle. Ils ne sont en couple que depuis 2017, la jeune femme devenant maman deux plus tard d’un garçon baptisé Leo. À l’époque, le réalisateur avait annoncé son intention d’apprendre l’hébreu pour parler la langue de son fils.

Arrivé avant le Covid, il n'est jamais reparti

Le cinéaste s’est installé dans la capitale israélienne en 2019 après la fin du tournage de son dernier film, Once upon a time in America. Au mois de mai, il avait multiplié les apparitions sur le tapis rouge de Cannes avec sa jeune épouse. Son objectif était alors de partager son temps entre Israël et les États-Unis, où il possède toujours une maison à Los Angeles et un appartement à New York. Mais depuis la pandémie, il n’est quasiment jamais reparti. C’est d’ailleurs à Tel Aviv que son épouse a donné naissance à leur deuxième enfant, une petite fille en juillet 2022.

Quentin Tarantino et son épouse israélienne, Daniella Pick, sur le tapis rouge de Cannes en 2019
Quentin Tarantino et son épouse israélienne, Daniella Pick, sur le tapis rouge de Cannes en 2019 - AFP

À cette occasion, le New York Post avait consacré une grande enquête à la nouvelle vie de Quentin Tarantino en Israël, révélant qu'il résidait dans une somptueuse villa de six chambres située dans le quartier résidentiel de Ramat Aviv Gimmel, considéré comme le Beverly Hills local. Et qu’il n’était pas rare d’apercevoir le cinéaste en train de faire son jogging ou d’arpenter les boutiques de luxe avec Madame.

L’an dernier, Quentin Tarantino a fait l’objet d’une rétrospective de sa carrière à la Cinémathèque de Tel Aviv. Il a également reçu un diplôme honoraire de l’Université de Jérusalem. "Depuis son mariage avec l’actrice et musicienne Daniella Pick, Tarantino considère l’État d’Israël comme sa maison et le soutien publiquement dans le monde entier", indiquait alors l’établissement pour justifier sa décision.

Je ne ferai jamais un film sur la situation politique en Israël
Quentin Tarantino en 2021

Dans une interview accordée en 2021 à l’animateur Bill Maher, le cinéaste racontait son nouveau quotidien en Israël, le meilleur comme le pire. "Il y a une sirène qui se déclenche dans toute la ville lorsque les missiles du Hamas sont en chemin", expliquait-il. "Dans ces cas-là, j’embarque ma femme et mon fils et nous allons nous cacher dans un abri prévu à cet effet."

Au cours du même entretien, Quentin Tarantino évoquait la possibilité de tourner un jour dans son pays d’adoption. "Si vous faites un film à Jérusalem, il n’y a pas un endroit qui ne soit pas fantastique à capturer avec une caméra. En revanche, je ne ferai jamais un film sur la situation politique", assurait-il.

Après la grève des acteurs, la rock star des cinéastes américains devrait retourner aux États-Unis pour reprendre le travail sur son prochain film, The Movie Critic. Comme il l’a annoncé à plusieurs reprises, il devrait s’agir du dixième et dernier. À moins que les événements récents le fassent changer d’avis ?


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info