L'Espagnole Karla Sofia Gascon a remporté le prix d'interprétation féminine du 77ᵉ Festival de Cannes avec l'ensemble des comédiennes d'"Emilia Perez".
Le réalisateur français Jacques Audiard lui a confié le rôle d'un chef de cartel qui change de genre et fait écho à son propre parcours intime.
Une première symbolique sur la Croisette pour cette star engagée qui avait lancé un message d'espoir à sa communauté lors de la présentation du film.

C’est inédit dans l’histoire du Festival de Cannes. L’Espagnole Karla Sofía Gascón, 52 ans, est devenue ce samedi la première comédienne transgenre à remporter un prix d’interprétation à Cannes pour sa performance inoubliable dans Emilia Perez de Jacques Audiard. Une récompense collective qu'elle partage avec l'ensemble des actrices du film. Elle y incarne le rôle-titre, celui du chef d’un cartel mexicain qui engage une avocate pour l’aider à devenir la femme qu’il a toujours été.

Ce personnage haut en couleur fait écho au parcours intime de son interprète, née Carlos Gascón, et qui a fait sa transition de genre en 2018, après avoir été la vedette de nombreux telenovelas au Mexique. "Aujourd’hui sur les réseaux sociaux, vous verrez que si vous écrivez le mot trans, tout ce qui sort, c'est de la pornographie et des insultes. Moi, j'ai reçu des menaces de mort simplement parce que j’existe", a-t-elle raconté lors de la conférence de presse du film.

Si j’ai un message à envoyer, ce que nous les trans, on est comme tout le monde
Karla Sofía Gascón

Au départ, l'auteur d'Un Prophète songeait faire jouer Juan à un homme et Emilia à une femme. C’est après avoir repéré cette forte personnalité lors d’un casting en vidéoconférence qu’il s’est laissé convaincre de lui confier le rôle d’Emilia après sa transition. La comédienne va insister pour jouer le personnage lorsqu'elle est encore un homme, à l’aide d’un impressionnant travail de maquillage.

Pour Karla Sofía Gascón, le personnage d'Emilia Perez est "un cadeau unique dans une vie". Une expérience dont elle a mis plusieurs mois à se remettre en raison de son intensité. Mais aussi un symbole pour tous les membres de la communauté trans. "Si j’ai un message à envoyer, ce que nous les trans, on est comme tout le monde", a-t-elle lancé. 

"Je ne suis ni plus intelligente, ni plus stupide parce que je suis trans", insistait-elle. "Qu’on soit LGBT ou ce que vous voulez, on est des gens normaux. Et on peut se consacrer aux carrières que l’on choisit, que ce soit l’enseignement ou le métier d’acteur. On a fait un choix pour notre corps qui nous appartient. Nous avons le droit d’en disposer."


Jérôme VERMELIN à Cannes

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info