Rosy : au cinéma le 5 janvier

"Rosy", un documentaire lumineux de Marine Barnérias sur la maladie

Rania Hoballah
Publié le 5 janvier 2022 à 8h00
JT Perso

Source : Sujet Digital LCI

L'essentiel

ON ADORE – Atteinte d'une sclérose en plaques depuis l'âge de 21 ans, Marine Barnérias livre un documentaire inspirant et puissant sur la force de la résilience.

Il y a des films qui vous prennent aux tripes et ne vous lâchent plus. Rosy en fait partie. En cette période morose où il est difficile de trouver une note d'espoir, le documentaire de Marine Barnérias apparait comme une respiration salutaire. La jeune réalisatrice n'a que 21 ans lorsqu'elle apprend qu’elle est atteinte d’une sclérose en plaques, une maladie auto-immune incurable qui attaque le système nerveux central. 

Un choc pour la jeune étudiante hyperactive, d'autant plus que le médecin qui lui annonce la mauvaise nouvelle ne prend pas de gants. Avant d’envisager un traitement médical, Marine décide de partir pour un long voyage initiatique à travers trois pays, financé grâce à une cagnotte envoyée à ses proches. Un voyage qui lui permettra de se reconnecter à elle-même. 

De "sclérose" est sorti "rose", puis "Rosy"

Marine Barnérias

Armée de son téléphone, elle décide de se filmer durant son périple qui la mènera de la  Nouvelle-Zélande, où elle espère redécouvrir son corps, à la Mongolie, pour renouer avec son âme, en passant par la Birmanie, pour apaiser son esprit. Sans jamais imaginer un instant que ces images deviendraient un film. 

Baptisé Rosy, le surnom qu'elle donne à sa maladie, son documentaire est une véritable leçon de vie et un exemple de résilience bouleversant. "Je n’en pouvais plus de noter sclérose en plaques pour évoquer ma maladie, le mot sclérose est tellement moche ! De 'sclérose' est sorti 'rose', puis 'Rosy'", confie Marine Barnérias dans ce journal intime filmé qui nous pousse à porter un autre regard sur la maladie et, plus largement, tout ce qui nous fait peur.

VIDÉO LCI PLAY -Marine Barnérias, modèle de résilience : Qui est la star de "Rosy"Source : Sujet Digital LCI
JT Perso

Refusant la fatalité, la jeune femme portée par une pulsion de vie nous entraîne dans un voyage à la fois intime et universel. On la voit gravir des montagnes avec difficulté en Nouvelle-Zélande pour ressentir son corps comme elle ne l'a jamais fait avant ; être terrorisée par la cure de silence qu'elle s'impose durant 12 jours en Birmanie ; traverser en solo des paysages aussi magnifiques qu'effrayant sans savoir, parfois, où elle va dormir. 

Bercé par la musique planante de Matthieu Chedid, Rosy est un film inspirant qui donne envie d'oser. "La maladie m'a libérée. Avant je dévorais la vie, maintenant je la savoure", nous a confié Marine Barnérias. "On peut être beaucoup plus handicapé en n'ayant aucune maladie. C'est pour cela que je dis qu'on est tous des fleuristes et qu'on a tous une Rosy en nous"