Rosy : au cinéma le 5 janvier

"Rosy", une bande-son signée Matthieu Chedid qui touche en plein cœur

Rania Hoballah
Publié le 30 décembre 2021 à 8h00, mis à jour le 4 janvier 2022 à 17h30
JT Perso

Source : Sujet Digital LCI

L'essentiel

CINÉMA – Matthieu Chedid signe la musique de "Rosy", le documentaire époustouflant de Marine Barnérias dans lequel la jeune femme raconte sa vie, en étant touchée par la sclérose en plaques.

C'est un documentaire aussi bouleversant qu'inspirant. Dans Rosy, en salles le 5 janvier 2022, Marine Barnérias, jeune étudiante de 21, raconte la découverte de sa maladie, la sclérose en plaque, et le long périple de 9 mois qu'elle a entrepris en Asie pour tenter de faire la paix avec son corps et son âme. Un film lumineux et inspirant, dans lequel la jeune étudiante armée de son iPhone livre un journal intime porté par la musique hypnotisante de Matthieu Chedid. 

Une rencontre artistique fructueuse qui résulte d'un heureux hasard. "Je cherchais une ambiance musicale proche de celle de Mathias Piano Man, un pianiste que j’avais croisé lors de mon étape en Nouvelle-Zélande. Il compose des mélodies assez mélancoliques qui, à mon avis, correspondaient bien à ce que devait dégager mon film", explique Marine Barnérias. C'est alors que son producteur lui demande s'il peut montrer le film à Matthieu Chedid, alias M. 

C’est amusant car si lui à ce côté solaire, moi je voulais une note un peu dépressive pour accompagner l’histoire !

Marine Barnérias

"J’avais de gros doutes sur le fait qu’il soit touché par mon film : lui qui aime la poésie, les mots, les sensations, j’étais persuadée qu’il allait être rebuté par le côté brut de Rosy", admet la jeune réalisatrice. "Nous avons cependant organisé une projection pour lui et quand je l’ai rejoint à la fin, nous nous sommes entendus immédiatement, au point de tomber dans les bras l’un de l’autre. Une relation amicale et professionnelle très profonde a vu le jour entre nous", poursuit-elle. 

Pour composer la musique, Matthieu Chedid part s'isoler dans un hôtel du Mont-Saint-Michel. Il envoie à Marine Barnérias une note vocale où il joue quelques notes à la guitare accompagnées d’un sifflement, qui deviendront le thème du film. Le duo travaille main alors dans la main pendant six mois. "C’est amusant, car si lui à ce côté solaire, moi je voulais une note un peu dépressive pour accompagner l’histoire ! Il a accepté de refaire et recommencer les choses pour aller dans ce sens", se souvient Marine.

Très touché par cette expérience, M vient d'ailleurs de dévoiler une chanson baptisée La route de soi, qui lui a été directement inspirée par Rosy. "As-tu déjà, as-tu déjà pris cette route au moins une fois / En solitaire, le long des rives / De tes dérives / Derrière les rêves, il y a là-bas / La route de soi", entonne Matthieu Chedid que l'on découvre, dans le clip, coucher ses émotions sur le papier alors qu'il visionne des images du documentaire.