En visite dans une synagogue, le Prince William dénonce l'antisémitisme et reçoit des fleurs pour Kate

Publié le 1 mars 2024 à 12h06

Source : Bonjour !

Absent d'une cérémonie officielle pour "raisons personnelles" en début de semaine, le prince William s'est rendu jeudi dans une synagogue de Londres, à l'heure où les actes antisémites se multiplient au Royaume-Uni.
Prévue en janvier dernier, cette visite avait été reportée suite à l'opération chirurgicale de son épouse.
Alors que la santé de la princesse fait l'objet des plus folles rumeurs, l'héritier de la couronne a pris soin de l'associer à son discours.

Un seul être vous manque… Son épouse Kate invisible depuis son opération chirurgicale mi-janvier, chaque apparition du prince William est scrutée avec une attention toute particulière par les tabloïds britanniques. Après avoir renoncé, mardi 27 février, "pour raisons personnelles" à une cérémonie à Windsor en mémoire de son parrain, le roi Constantin de Grèce, l’héritier de la couronne est réapparu ce jeudi à la synagogue de Western Marble Arch, dans le centre de Londres.

Cette visite devait se dérouler le 27 janvier dernier, dans le cadre de la journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste. Mais suite à l’hospitalisation de la princesse, elle a été reportée puis reprogrammée sans elle. À son arrivée, William a reçu un bouquet de fleurs des mains de Karen Pollock, la directrice du Holocaust Educational Trust, une ONG britannique qui partage la mémoire de la Shoah auprès de la jeune génération.

Kate et moi sommes très préoccupés de la montée de l'antisémitisme
Le Prince William, ce jeudi à Londres

"Je lui ai donné des fleurs et une carte pour souhaiter un prompt rétablissement à son épouse et lui dire que nous pensions à elle. Il semblait touché", a-t-elle expliqué au magazine People. Le Prince de Galles a ensuite échangé avec Renée Salt, 94 ans, une survivante de l'Holocauste qui s'est inquiétée que "certains jeunes ne croient pas que cela ait vraiment eu lieu". "Je suis ici aujourd'hui pour vous rassurer sur le fait que les gens s'en soucient", lui a-t-il répondu.

Le Prince William a échangée avec Renée Salt, 94 ans, une survivante de l'Holocauste
Le Prince William a échangée avec Renée Salt, 94 ans, une survivante de l'Holocauste - AFP

William a également rencontré des étudiants de la communauté juive, à l’heure où le Royaume-Uni connaît une hausse des actes antisémites suite à l’attaque du 7 octobre. "Kate et moi sommes très préoccupés de la montée de l'antisémitisme et je suis désolée que vous ayez à vivre ça", a-t-il souligné. Associer son épouse à son propos n’est évidemment pas anodin, à l’heure où l’état de santé de la jeune femme embrase les réseaux sociaux et déchaînent les théories complotistes.

Jeudi après-midi, Kensington Palace était sorti de sa réserve à ce sujet, un porte-parole assurant dans un communiqué qu’elle allait "bien" et que le calendrier de sa convalescence n’avait pas changé. Au lendemain de l’opération, survenue le 16 janvier à la London Clinic, un établissement privé de la capitale anglaise, la couronne avait indiqué que Kate reprendrait ses activités officielles le 31 mars, avant les fêtes de Pâques.


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info