Kate toujours dans l’ombre, le prince William assiste seul aux funérailles de son cousin

Publié le 13 mars 2024 à 12h01

Source : JT 20h Semaine

Le prince de Galles a soutenu sa cousine Lady Gabriella pour son dernier adieu à son mari Thomas Kingston, mort subitement à l’âge de 45 ans.
Le roi et Camilla étaient absents lors de la cérémonie qui s’est tenue loin des caméras à la chapelle royale du palais St-James au cœur de Londres mardi matin.

Sa disparition soudaine a bouleversé la famille royale. Une partie des Windsor se sont réunis mardi 12 mars pour les funérailles de Thomas Kingston, cousin par alliance de Charles III décédé fin février à l’âge de 45 ans. En accord avec ses proches, Buckingham Palace a partagé quelques éléments de cette cérémonie privée d’une heure à laquelle a notamment assisté le prince William. Quelque 140 invités ont fait le déplacement pour épauler la veuve du défunt, Lady Gabriella Kingston, fille du prince Michael de Kent, lui-même cousin germain d’Elizabeth II.

Rendez-vous était donné à la chapelle royale du palais St-James, au cœur de Londres. C’est là qu’avait été baptisé le prince George il y a dix ans. Marié depuis 2019 à Lady Gabriella, Thomas Kingston était un ancien négociateur d’otages à Badgag reconverti en analyste financier. Son corps sans vie a été retrouvé au domicile de ses parents dans la campagne anglaise. La piste du suicide est privilégiée selon les premiers éléments de l’enquête, rapportant qu’une arme a été retrouvée à côté du défunt qui souffrait d’une "blessure traumatique à la tête".

Thomas Kingston avait un temps partagé la vie de Pippa Middleton, la sœur cadette de Kate. En retrait de la vie publique depuis son opération à l’abdomen, la princesse de Galles n’a pas assisté aux obsèques, pas plus que Charles III, qui soigne toujours un cancer, et son épouse Camilla, qui organisait un évènement à Buckingham Palace. Mais c’est bien l’épouse du prince William qui cristallise l’attention depuis des semaines. La faute à un une photo retouchée, la première depuis sa sortie de l’hôpital il y a deux mois, qui a fait perdre la tête à des réseaux sociaux persuadés que le palais leur cache la vérité.

La communication de crise, absolument désastreuse, a révélé les failles d’une famille royale dépassée par ce qui se joue en ligne. Ce jeudi, les regards seront tournés vers le Musée des sciences de Londres où le prince William fera sa première apparition officielle depuis le Photoshop Gate. Il doit prononcer "un court discours" lors des Diana Awards, qui "célèbrent les accomplissements de 20 jeunes leaders exceptionnels inspirant la prochaine génération" comme le faisait Lady Di. Mais habitué à ne pas commenter sa vie privée, sa prise de parole risque bien de décevoir les plus curieux.


Delphine DE FREITAS

Tout
TF1 Info