Le duc de Sussex contestait la décision de justice prise en février de ne pas rétablir un service de sécurité payé par l’État lors de ses déplacements outre-Manche.
En plus de voir son appel rejeté par la Haute Cour de Londres ce lundi, le fils cadet de Charles III devra payer la majorité des frais de justice du ministère britannique de l’Intérieur.
Un autre recours va être déposé par ses avocats devant la cour d’appel.

Coup dur pour le prince Harry. Si une partie des procès qu’il a intentés aux tabloïds britanniques ont pour l'instant penché en sa faveur, l’action qu’il mène contre le gouvernement britannique s’est soldée par une nouvelle défaite. Le duc de Sussex réclame depuis quatre ans le droit de bénéficier d’une protection de Scotland Yard lorsqu’il est au Royaume-Uni. La Haute Cour de Londres a rejeté sa demande en février et a fait de même ce lundi 15 avril avec son appel.

Harry et Meghan ont perdu leur protection systématique, financée par le contribuable britannique, après avoir décidé de se mettre en retrait de la famille royale en 2020 et de s'installer aux États-Unis. La justice avait estimé que cette décision n’était "pas irrationnelle" ni "entachée d’injustice". Le magistrat Sir Peter Lane en charge de l'affaire n’a pas dévié de cette ligne en rejetant l’appel ce lundi 15 avril, condamnant dans le même temps le duc de Sussex à payer 90% des frais de justice engagés dans ce dossier par le Home Office, le ministère britannique de l'Intérieur. 

Un autre recours va prochainement être déposé par le prince Harry, rapporte la presse britannique. "Le duc de Sussex demandera à la Cour d'appel l'autorisation de contester la décision du juge Lane", ont déclaré ses avocats. Dans une autre procédure conclue en mai, la justice lui avait refusé le droit de bénéficier d'une protection policière en la payant lui-même. Le fils de Charles III n’est plus rentré au Royaume-Uni depuis une visite express en février pour voir le roi qui venait d’annoncer souffrir d’un cancer.


Delphine DE FREITAS avec AFP

Tout
TF1 Info