Ligue du Lol : révélations en cascade contre des cyberharceleurs

Scandale de la Ligue du LOL : "Libération" met deux journalistes à la porte

La rédaction de LCI
Publié le 4 mars 2019 à 14h15, mis à jour le 25 novembre 2019 à 19h54
JT Perso

Source : La matinale

L'essentiel

SANCTION – La direction de Libération annonce ce lundi le licenciement des journalistes Alexandre Hervaud et Vincent Glad suite au scandale de la Ligue du LOL qui a éclaboussé le quotidien ces derniers jours.

La direction de Libération n’avait "pas d’autre choix ". Dans un communiqué, le quotidien annonce ce lundi le licenciement de Alexandre Hervaud, rédacteur en chef adjoint de son site web, et de Vincent Gald, pigiste régulier, coupables tous les deux d’avoir créé "un trouble grave et caractérisé" au titre de presse du fait de leur appartenance à la Ligue du LOL. Jusqu’ici, les deux hommes avaient été suspendus à titre conservatoire.

Le mois dernier, plusieurs membres de ce groupe de journalistes et de communicants actif dans les années 2010 sur les réseaux sociaux ont été accusés de cyber-harcèlement, notamment à l'encontre de journalistes femmes ou militantes féministes. Certains d'entre eux ont aussi été accusés d'avoir tenu des propos sexistes, racistes ou antisémites.

Des membres actifs de la Ligue du LOL

"A la suite des révélations – dans Libération notamment – des agissements du groupe connu sous le nom de ‘Ligue du LOL’, la direction du journal, après une enquête interne approfondie, a décidé de se séparer des deux journalistes de la rédaction qui faisaient partie de cette ligue, l'un comme fondateur, l'autre comme membre actif", précise le communiqué du journal.

"La direction n'avait d'autre choix" que de se séparer des deux journalistes, "dans la mesure où les faits rendus public à cette occasion, qui ont causé des dommages graves à plusieurs personnes, se situent à l'exact opposé des valeurs que le journal défend depuis sa fondation", indique par ailleurs le quotidien.


Tout
TF1 Info