Darren Star ("Emily in Paris") : "On attend des nouvelles de Netflix pour la saison 3"

Propos recueillis par Delphine DE FREITAS
Publié le 20 décembre 2021 à 10h00
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

INTERVIEW – Créateur de "Beverly Hills", "Melrose Place" et "Sex and the City", Darren Star repart dans la capitale française où sa nouvelle héroïne fétiche entame sa saison 2 dès le 22 décembre sur Netflix. LCI l'a rencontré virtuellement.

Il est l'un des auteurs les plus prolifiques de la télévision américaine. Les lycéens huppés de Beverly Hills, c'est lui. Les résidents de Melrose Place, c'est lui aussi. On ne présente plus non plus les quatre New Yorkaises de Sex and the City. C'est encore lui qui s'est chargé d'adapter les livres de Candace Bushnell. Depuis l'an dernier, c'est à Paris que Darren Star a élu domicile par l'intermédiaire de sa nouvelle héroïne phare.

Darren Star, le créateur de la série "Emily in Paris", lors d'une soirée consacrée au programme organisée à l'ambassade de France à Washington D.C., le 1er décembre 2021. - TASOS KATOPODIS / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Dans Emily in Paris, il s'amuse du choc des cultures en faisant débarquer une Américaine dans un Paris de carte postale. Comédie la plus regardée de 2020 sur Netflix, la série a été autant encensée que conspuée. Les critiques, Darren Star en a fait une force. Moins de clichés, plus de Français, la saison 2 semble corriger tout ce qui lui était reproché. L'héroïne incarnée par Lily Collins gagne en authenticité en rencontrant Alfie, un mystérieux Britannique qui risque bien de faire de l'ombre au beau Gabriel. Le plaisir coupable devient un plaisir totalement assumé au fil de ces dix nouveaux épisodes savoureux. Tout ça valait bien un coup de Zoom au père spirituel d'Emily.

J'ai vu beaucoup d'acteurs pour le rôle d'Alfie (...). Lucien Laviscount était charmant. J’ai adoré son accent, ce qu’il dégageait

Darren Star

Comment avez-vous façonné cette deuxième saison ?

Je vois la première saison comme le début d'un film. Nous avons eu quelques critiques, mais je me suis dit qu’on y répondrait dans la deuxième saison. Le personnage d’Emily devait grandir, il avait besoin un point de départ. Je crois que dans la deuxième saison, on la voit évoluer davantage, s’adapter. Nous passons aussi plus de temps avec nos personnages français, que j’adore. J'avais hâte de pouvoir creuser, créer des histoires pour eux et en apprendre davantage à leur sujet. 

Vous parlez d’évolution et on a le sentiment qu’Emily grandit surtout grâce aux nouveaux arrivants, comme Alfie. Pourquoi était-ce essentiel que ce personnage soit britannique et pas français ?

Nous avions besoin de quelqu'un qui parlait la langue d'Emily, d'un autre expatrié qui vivait lui aussi une expérience difficile, mais qui n'était pas dans le même état d’esprit. Malgré ses mésaventures et les malentendus, Emily aime vraiment Paris depuis le début, parfois trop. Le fait qu’elle se retrouve face à un personnage qui n’est que dédain pour la même ville, qui s’en moque, lui permet de défendre son amour pour Paris et de le partager. Ça lui permet aussi de voir qu’on peut être expatrié et ne pas trouver l’expérience aussi merveilleuse qu’elle.

VIDEO LCI PLAY - Lucien Laviscount, l'atour charme de la saison 2 d'"Emily in Paris"Source : Sujet TF1 Info
JT Perso

Comment avez-vous recruté Lucien Laviscount, irrésistible Alfie, et pourquoi l’avoir choisi lui ? 

J'ai vu beaucoup d'acteurs pour ce rôle. Je voulais quelqu’un qui pourrait taquiner un peu Emily, lui tenir tête. Lucien était charmant. J’ai adoré son accent, ce qu’il dégageait. Il représente le Royaume-Uni d’une manière que j’apprécie beaucoup. Je crois qu’Emily pourrait avoir ce genre de relation haine/amour avec un mec comme ça, surtout vu la façon dont il incarnait le personnage lors de l'audition. Je l’ai vu et je l’ai trouvé génial.

Alfie n’est pas un Anglais snob, il est plutôt arrogant…

C’est aussi quelqu'un qui est obligé d'être à Paris. Ce n'est pas son choix. Il cherche juste à faire son travail et à sortir de là. Au final, Emily a vraiment un gros effet sur lui. 

Nous avons collaboré avec Julien Teisseire, cocréateur et coscénariste de la série "Plan Cœur", pour les dialogues en français

Darren Star

Ce que j’adore dans cette deuxième saison, c’est qu’on entend enfin les personnages parler français. Avez-vous travaillé avec des auteurs français pour écrire ces dialogues ?

Oui, nous avons collaboré avec Julien Teisseire, cocréateur et coscénariste de la série Plan Cœur. Nous écrivions les dialogues en anglais, il nous aidait à les transposer en français. Il est arrivé aussi que les acteurs français eux-mêmes, qui sont parfaitement bilingues, regardent le script en anglais et fassent leurs propres traductions en fonction de la manière dont ils voulaient dire les choses. Ils comprenaient exactement ce qu’on voulait de leurs personnages, donc ils nous ont aussi aidés tout au long du tournage. 

Dans l’épisode 3, Sylvie dit à Pierre Cadault qu’il donne aux femmes confiance en elles grâce à ses créations. Darren, avez-vous conscience que vous êtes le Pierre Cadault de la télévision, que vous donnez confiance aux femmes ?

(Il rit) Je n’y pense pas tout à fait de cette façon, mais je suis flatté de l’entendre, merci. J'adore écrire. J'adore écrire des personnages féminins et travailler avec des actrices formidables. C'est donc bon à entendre. Merci.

On en apprend beaucoup plus sur la vie personnelle de Sylvie. Sans rien divulgâcher au public, comment avez-vous écrit cette histoire en collaboration avec Philippine Leroy-Beaulieu ?

Je l'ai tout simplement mise devant le fait accompli et je lui ai dit : "Tiens !" (il rit) Elle était partante. Je voulais le faire d'une manière qui me semblait crédible, vraie. Ce n’est pas son arc narratif le plus important cette saison, elle devient vraiment essentielle dans ce qui se joue à la fin. Mais je crois qu’il nous montre la vulnérabilité de Sylvie. Je crois que nous avons trouvé une actrice qui a une vraie connexion avec son personnage. Elle questionne l’authenticité de ce qu’elle vit en privé. Et ça ne sera pas sans complications…

Dans la saison 2 d'"Emily in Paris", le personnage de Philippine Leroy-Beaulieu connaît des rebondissements dans sa vie privée. - Netflix

Liza Miller a la quarantaine dans votre autre série Younger, Sylvie approche de la soixantaine dans Emily in Paris. Vit-on un nouvel âge d’or pour les femmes à la télévision ?

Je l'espère. Les femmes deviennent plus intéressantes en vieillissant, comme nous tous. Je veux voir ces histoires de femmes qui ont 40, 50 ans et plus, parce qu'elles mènent une vie vraiment pleine et intéressante. Mais ce n’est pas toujours représenté à l'écran. Je pense que le public est demandeur. Ces actrices sont incroyables, Philippine est un excellent exemple.  C'est génial d'écrire pour quelqu'un de si talentueux qui donne vie à vos mots.

La deuxième saison d'Emily in Paris se termine sur un nouveau cliffhanger. Dites-nous qu’il y a en aura une troisième s’il vous plaît !

Nous avons quelques idées, mais j'attends des nouvelles de Netflix à propos de la saison 3.

Lire aussi

>> Emily in Paris - Saison 2 dès le 22 décembre, saison 1 toujours disponible sur Netflix


Propos recueillis par Delphine DE FREITAS

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info