"Harry et Meghan" : le documentaire qui fait trembler la couronne britannique

"Harry et Meghan" sur Netflix : ont-ils menti au sujet de leur premier rendez-vous ?

Publié le 8 décembre 2022 à 17h58
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Netflix a mis en ligne ce jeudi les trois premiers épisodes de la série documentaire "Harry et Meghan".
Sans surprise, le couple ne livre aucune révélation fracassante sur ses relations avec la famille royale.
Mais de nombreux internautes ont été étonnés d'entendre le prince et l'actrice donner une version inédite de leur rencontre.

C’est presque aussi long que Titanic de James Cameron… Les rebondissements en moins. Netflix a dévoilé, ce jeudi 8 décembre, les trois premiers épisodes de Harry et Meghan, sa série documentaire consacrée au couple. À l’arrivée, aucune révélation fracassante pour les fanatiques de la famille royale, mais une foule de petits détails qui vont nourrir les discussions dans les heures et les jours à venir. L’un d’eux turlupine déjà de nombreux internautes : les circonstances exactes de la rencontre entre le prince et l’actrice.

Durant l’interview accordée par le couple à la BBC après ses fiançailles, en 2017, Harry expliquait en effet qu’ils avaient été présentés "par une amie commune". Il avouait n’avoir jamais entendu parler de Meghan, ni jamais vu la série Suits. Et il racontait qu’après "deux rendez-vous à la suite à Londres", il aurait convaincu la jeune femme de le rejoindre au Botswana, où leur idylle aurait débuté. Devant l’insistance de la journaliste, Meghan précisait que leur rencontre était "un blind date", l’expression populaire pour désigner un rendez-vous surprise, voire carrément à l’aveugle, organisé par une tierce personne.  

Depuis, plusieurs biographies des Sussex sont entrées dans les détails de leur première rendez-vous, en juillet 2016, au Club Soho, un établissement privé situé au 76 Dean Street de la capitale anglaise. Dans Harry and Meghan: Life, Loss, and Love, le livre de la journaliste Katie Nicholls, on apprend que les tourtereaux ont partagé une bouteille de rosé. Mais aussi le nom de cette fameuse "amie commune" qui ne serait autre que Violet von Westenholz, la fille d’un champion de ski ami du Prince Charles, qui travaillait à l’époque pour Ralph Lauren et aurait accompagné Meghan cet été-là à Wimbledon.

Surprise, à la découverte de l’épisode 1 du documentaire ce jeudi. "Avec Meghan, on s’est rencontrés sur Instagram", annonce fièrement Harry depuis le canapé de sa villa en Californie. "Je scrollais sur mon fil et une amie avait partagé cette vidéo Snapchat de cette fille avec les oreilles de chien", ajoute-t-il, Meghan à ses côtés. "C’est la première chose qu’il a vu de moi", confirme la jeune femme alors qu’apparaît à l’écran une capture de l’image en question. Harry et Meghan auraient-ils en réalité "matché" à la manière de deux influenceurs du dimanche ?

Sur les réseaux, il n’en fallait pas plus pour que le couple soit accusé d’avoir menti sur toute la ligne lors de son entretien à la BBC. La suite du documentaire laisse penser que la réalité est un peu plus complexe. Sans la nommer, Meghan affirme qu’elle a échangé des SMS avec Violet von Westenholz, cette dernière lui expliquant qu'un certain "Prince Haz" aimerait la rencontrer. L’actrice raconte avoir ensuite découvert l’identité du prince... en allant sur Instagram. Séduite par les photos de ses voyages en Afrique, elle accepte de lui donner son numéro de téléphone.

Après avoir échangé par textos pendant plusieurs jours, Meghan et Harry disent avoir organisé eux-mêmes leur premier rendez-vous. Plus vraiment un blind date, donc. "Je ne le connaissais et je me suis dit que c’était peut-être le genre de type qui a tellement d’égo qu’il pense qu’il peut faire attendre n’importe quelle femme pendant 30 minutes", raconte la jeune femme. La réalité est tout autre puisque le prince était coincé dans les bouchons.

Lire aussi

"J’étais en panique, j’angoissais, je suis arrivé en sueur", se souvient le prince, qui avoue avoir bombardé l'actrice de SMS pour s'excuser. Dès son arrivée, tout sera pardonné. "T’étais trop mignon", confie Meghan. "Il était tellement drôle et agréable. On était comme des enfants. Je suis partie au bout d’une heure parce que j’avais quelque chose de prévu. Puis le soir, je l’ai appelé et je lui ai dit 'Je m’en vais après-demain. Ça te dit qu’on, mange ensemble demain soir ?’". On connait la suite.


Jérôme VERMELIN

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info