"Sex and the City" : accusé de viol et d'agression sexuelle, Chris Noth disparaît d’une publicité

Delphine DE FREITAS
Publié le 17 décembre 2021 à 11h41
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

ÉCRAN NOIR - La marque de vélos d’appartement Peloton a annoncé qu’elle cessait la diffusion d’un spot dans lequel apparaissait l’interprète de Mr. Big. Une réponse à un article dans lequel deux femmes l’accusent d’agressions sexuelles.

C’est la publicité dont le monde a parlé la semaine dernière. Une courte vidéo qui n’existe désormais plus en ligne. Sauf chez ceux qui l'ont enregistrée. La marque de vélos d’appartement Peloton a supprimé de ses réseaux sociaux le spot dans lequel apparaissait Chris Noth après la publication de témoignages accusant la star de Sex and the City de viol et d’agression sexuelle. Un clip réalisé avec humour en réponse à la mort de son personnage, qui a succombé à une crise cardiaque après une séance de sport sur l’appareil à la fin du premier épisode de And Just Like That, la suite de la série culte.

"Chaque accusation d’agression sexuelle doit être prise au sérieux. Nous n’étions pas au courant de ces accusations quand nous avons mis en scène Chris Noth dans notre réponse au reboot de la série par HBO. En attendant d’en savoir plus, nous avons arrêté de promouvoir cette vidéo et nous avons archivé nos posts sur les médias sociaux", précise un porte-parole de Peloton dans un communiqué cité par NBC News. La publicité a également disparu des réseaux sociaux de l’acteur Ryan Reynolds, qui a narré et produit le spot avec sa société Maximum Effort.

Non veut toujours dire, c’est une limite que je n’ai pas franchie

Chris Noth

Dans une enquête publiée par The Hollywood Reporter jeudi, deux femmes qui ne se connaissent pas affirment avoir été agressées par Chris Noth. L’une dit avoir été violée en 2004 dans l'appartement de l'acteur à West Hollywood, alors qu'elle venait lui rendre un livre prêté lorsqu'ils s'étaient croisés au bord de la piscine de l'immeuble. L’autre femme dit avoir été attaquée dans l’appartement new yorkais de l’acteur en 2015.

Des accusations qualifiées de "catégoriquement fausses" par le principal intéressé. "Il est difficile de ne pas questionner le timing de révélation de ces histoires. Je ne sais pas pourquoi elles font surface maintenant mais je sais une chose : je n’ai pas agressé ces femmes", martèle Chris Noth dans un communiqué, assurant que "les relations étaient consensuelles". "Non veut toujours dire, c’est une limite que je n’ai pas franchie", a répété l’acteur de 67 ans.


Delphine DE FREITAS