"And Just Like That" : le retour de "Sex and the City" commence par un choc et une polémique

Jérôme Vermelin
Publié le 10 décembre 2021 à 12h18, mis à jour le 10 décembre 2021 à 12h25
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

ATTENTION GROS SPOILER – La chaîne HBO Max a diffusé la nuit dernière les deux premiers épisodes de la nouvelle saison de "Sex and the City", intitulée "And Just Like That", disponibles en France ce vendredi sur Salto. Et dès le premier, les fans ont eu droit à un rebondissement qui commence à faire du bruit.

Si vous avez prévu de découvrir les deux premiers épisodes de And Just Like That, le titre donné à la nouvelle saison de Sex and the City, ce vendredi sur Salto, ne lisez pas plus loin. Sinon… Eh bien on vous aura prévenu ! 14 ans après la fin de la série originale, 11 ans après le deuxième film au cinéma, ce retour est sans doute l’un des plus attendus de l’histoire de la télé. L’un des plus redoutés aussi. Inspirée du roman de Candace Bushnell, paru en 1996, Sex and the City racontait les aventures sentimentales de la journaliste Carrie Bradshaw et de sa bande de copines dans un New York de tous les possibles, avec un mélange inimitable de romantisme et d’humour mordant.

"Dans l’ancienne série, les femmes avaient 35 ans et de quoi parlions-nous ? D’une société qui dit aux femmes de 35 ans qu’elles doivent se comporter d’une certaine manière, qu’elles doivent être mariées, être mères et bien se tenir", observait le showrunner Michael Patrick King sur le tapis rouge organisé ce mercredi à Manhattan. "Aujourd’hui elles ont la cinquantaine et la société leur fait toujours la même chose. C’est le même ADN et c’est ça qui est excitant : montrer que les gens sont pleins d’émotions et que l’âge n’est qu’un nombre."

Ces retrouvailles ont hélas été entachées par la brouille entre la star Sarah Jessica Parker et sa partenaire Kim Cattrall qui a refusé de reprendre le rôle de la truculente publiciste Samantha Jones. Kristin Davis et Cynthia Nixon ont, elles, accepté de retrouver les personnages de Charlotte York et Miranda Hobbes, la participation de tous les acteurs masculins étant confirmée en amont du début du tournage, en juin 2021. Il s’est achevé en décembre dernier, deux mois après l’annonce de la mort du comédien Willie Garson, l’interprète de Stanford Blatch, le meilleur ami de Carrie, décédé des suites d’un cancer du pancréas.

S’il fait une brève apparition dès le premier épisode de And Just Like That, c’est le sort d’un autre personnage qui a créé la surprise – pour ne pas dire le choc – auprès des fans. Et non, ce n’est pas celui réservé à Samantha. Comme la rumeur le laissait entendre, la croqueuse d’hommes n’est pas morte. Mais après une dispute avec Carrie, elle a quitté les États-Unis pour s’installer à Londres, coupant les ponts avec ses anciennes copines. Comme dans la vraie vie, en quelque sorte. De son côté, Miranda est toujours en couple avec Steve, avec qui elle élève leur fils Brady, 17 ans, et une vie sentimentale déjà très active. Charlotte et Harry regardent, eux, grandir leurs adolescentes, Lily et Rose. 

Une grande marque prise au dépourvu

Et Carrie et Big alors ? Le couple n’a pas eu d’enfant. Lors de ce premier épisode, la bobo et l’homme d’affaires s’apprêtent à partir en week-end dans les Hamptons lorsque Charlotte insiste auprès de Carrie pour qu’elle assiste au récital de piano de Lily. Big, lui, préfère rester à la maison pour faire du vélo d’appartement. En allant ensuite prendre sa douche, il s’effondre, victime d’une crise cardiaque. Lorsque Carrie rentre à la maison, il est déjà trop tard. "And Just Like That… Big Died" (Et juste comme ça, Big est mort), dit-elle alors en voix-off, donnant une résonance inattendue au titre de cette nouvelle saison. 

Dans le deuxième épisode, Carrie organise les funérailles de son compagnon, entourée de ses proches. Se jugeant responsable de la mort de Big, Charlotte est inconsolable. En revanche s’il y a quelqu’un qui nie être à l’origine du drame, c’est le Dr. Suzanne Steinbaum, la cardiologue qui représente les intérêts de… Peloton, la marque de vélo d’appartement sur laquelle Big, incarné par l’acteur Chris Noth, s’exerce avant de mourir. Et dont le logo est bien en évidence dans la scène en question, une publicité dont elle se serait certainement passée.

Lire aussi

"Comme moi, je suis sûre que les fans de Sex and The City sont tristes d’apprendre que Mr Big est mort d’une crise cardiaque", écrit-elle dans un communiqué publié peu après la diffusion de l’épisode. Mais pour elle le vélo n’y est pour rien. "Mr Big a eu ce qu’on peut appeler un mode de vie extravagant – incluant cocktails, cigares et gros steaks – et il courait déjà des risques après avoir une attaque cardiaque dans la saison 6", ajoute-t-elle en référence à l’épisode 11, intitulé "The Domino Effect".

"Ces choix de mode de vie – et peut-être un historique familial, qui est souvent un facteur significatif, sont sans doute la cause de sa mort. Chevaucher un vélo Peloton a peut-être permis de retarder cet accident cardiaque", conclut la cardiologue. C’est d’ailleurs un sujet de discussion entre Steve et Miranda lors de l’épisode 2. "Il a passé des milliers d’heures sur ce vélo", explique cette dernière. "Il avait le feu vert de son cardiologue. L’exercice, c’est bon pour le cœur."

Mais la polémique ne s’arrête pas là puisque Denise Kelly, une porte-parole de la marque, a révélé au site Buzzfeed que les producteurs les avaient tenu au courant de la présence d’un de leurs vélos dans l’épisode. Mais sans leur dire qu’un personnage majeur allait mourir juste après en être descendu, histoire d’éviter les fuites du scénario. Or dans la foulée de la diffusion de l’épisode, l’action de Peloton a déjà perdu plus de 11% en bourse. And just like that, quoi !


Jérôme Vermelin

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info