Accusée de fraude fiscale, Shakira sera jugée prochainement en Espagne

D.D.F. avec AFP
Publié le 27 septembre 2022 à 14h55
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

La chanteuse colombienne, qui martèle son innocence, aurait soustrait 14,5 millions d’euros au fisc espagnol entre 2012 et 2014.
Elle avait refusé de sceller un accord avec la justice cet été, se disant prête à un procès.
Sa date de convocation au tribunal sera communiquée ultérieurement.

Elle dénonce des "fausses accusations". Shakira pourra se défendre devant un tribunal espagnol où elle sera jugée prochainement pour fraude fiscale. 

Citées par l’AFP, les autorités judiciaires espagnoles ont confirmé ce mardi 27 septembre qu’un procès aurait bien lieu après que la chanteuse colombienne a refusé de sceller un accord avec le parquet cet été. "Je dois me battre pour ce en quoi je crois", insiste-t-elle dans une interview au magazine Elle. Il lui est reproché d’avoir soustrait 14,5 millions d’euros au fisc espagnol il y a dix ans, entre 2012 et 2014.

Elle risque 8 ans de prison

Le parquet affirme que Shakira s’est installée en Espagne dès 2011. Elle débutait alors sa relation avec le défenseur du FC Barcelone Gerard Piqué, le père de ses deux fils dont elle est aujourd'hui séparée. Sauf que l’interprète de 'Waka Waka" a conservé sa résidence fiscale aux Bahamas, considérées comme un paradis fiscal, jusqu'en 2015. La principale intéressée affirme qu’elle "n’a pas du tout passé 183 jours par an (en Espagne) à cette époque". 

"J’étais occupée à remplir mes engagements professionnels à travers le monde", insiste-t-elle. Ses avocats soulignent que jusqu'en 2014, ses revenus provenaient principalement de ses tournées internationales ou de sa participation à l'émission "The Voice" aux États-Unis et qu'elle ne vivait pas plus de six mois par an en Espagne, condition requise pour établir sa résidence fiscale dans le pays.

Les autorités fiscales espagnoles ont vu que j'étais en couple avec un citoyen espagnol et ont commencé à saliver

Shakira dans "Elle"

La star colombienne rappelle qu'elle avait déjà versé 17,2 millions d'euros au fisc espagnol et qu'elle n'avait donc plus aucune dette à son égard. "J’ai payé tout ce qu’ils m’ont demandé, même avant qu’ils déposent cette plainte. Donc, désormais, je ne leur dois rien", déclare Shakira dans le même entretien, révélant s’être entourée des meilleurs spécialistes au monde en termes de fiscalité pour s’assurer qu’elle "faisait les choses correctement et en toute transparence dès le départ".

Lire aussi

"Les autorités fiscales espagnoles ont vu que j'étais en couple avec un citoyen espagnol et ont commencé à saliver. Il est clair qu'ils voulaient cet argent sans se soucier de comment ils allaient le faire", estime Shakira, pour qui aller jusqu’au procès est "une question de principe". La justice espagnole a déjà fait savoir qu'elle demanderait une peine de plus de huit ans de prison et une amende de près de 24 millions d'euros à l’encontre de la chanteuse. 

Son nom était aussi cité dans les Pandora Papers, une vaste enquête journalistique accusant plusieurs centaines de personnalités d'avoir dissimulé des avoirs dans des sociétés offshore, notamment à des fins d'évasion fiscale. La date du procès n'a pas encore été annoncée.


D.D.F. avec AFP

Tout
TF1 Info