Si vous trouvez Emily Ratajkowski trop sexy, c'est votre problème, pas le sien

Jennifer Lesieur
Publié le 17 février 2016 à 11h19
Si vous trouvez Emily Ratajkowski trop sexy, c'est votre problème, pas le sien

MANIFESTE - L'actrice et top-model Emily Ratajkowski a posté un article sur Lenny, le site de Lena Dunham, pour revendiquer son droit à s'habiller sexy, en dépit des mises en garde qu'elle a entendues toute sa vie, et prôner sa féminité exacerbée comme un style de vie.

Emily Ratajkowski a fait de son corps son fonds de commerce. Cette Anglo-Américaine de 24 ans doit sa célébrité à ses ies dénudés sur Instagram, accessoirement pour ses rôles au cinéma (la maîtresse de Ben Affleck dans Gone Girl, c'est elle) et ses apparitions musicales (le clip de "Blurred lines", c'est encore elle), où elle ne se montre guère plus frileuse. Et si ça vous gêne, c'est votre problème, pas le sien. C'est, en gros, le message de l'article qu'elle a posté mardi 16 février sur Lenny.com, un site créé par Lena Dunham pour accueillir des textes plutôt féministes.

Adolescente, elle ne savait pas comment gérer sa féminité

Elle que son père surnommait "bébé femme" ("baby woman"), parce qu'à douze ans elle portait déjà un soutien-gorge à bonnet D, y raconte une petite humiliation. Le directrice de son école primaire a fait claquer ledit soutien-gorge parce qu'il dépassait de son débardeur. A 13 ans,  Emily Ratajkowski  a joué dans un spectacle, très maquillée et en mini-jupe. Un ami de la famille est venu avertir ses parents qu'elle attirait les regards des hommes lorsqu'elle était habillée ainsi.

Quand elle a commencé sa carrière de mannequin à 15 ans, d'autres adultes sont venus la mettre en garde sur ce milieu où de vieux cochons allaient probablement abuser d'elle. En fait, écrit-elle, le danger est venu des hommes qui ne faisaient pas partie de l'industrie de la mode, et elle ne savait pas quoi faire de sa sexualité naissante.

"La vie ne peut être dictée par la perception des autres"

"Je me demandais encore comment mettre un tampon, sans parler de comprendre d'autres aspects plus compliqués de la féminité", explique la jeune femme, "et toutes ces interactions m'ont donné l'impression de rater quelque chose sur le monde extérieur. Encore aujourd'hui, devenue adulte, je pense à mon string qui dépassait de mon jean taille basse à l'école, et de mes tentatives pour me maquiller les yeux, et je me demande : wow, est-ce que quelqu'un aurait dû me forcer à porter autre chose ?"

Finalement, pour  Emily Ratajkowski, être sexy, "c'est une forme de beauté, une manière de s'exprimer soi-même, quelque chose à glorifier, de merveilleusement féminin. Pourquoi est-ce que ça devrait impliquer que le sexe est quelque chose que les hommes prennent et que les femmes leur laissent ?" Et de conclure : "La vie ne peut être dictée par la perception des autres, et il est clair pour moi que la réaction des gens face à ma sexualité n'est pas mon problème, mais le leur."

A LIRE AUSSI >> Emily Ratajkowski se met à nu pour promouvoir sa prose


Jennifer Lesieur

Sur le
même thème

Tags
Articles

Tout
TF1 Info