Les réseaux sociaux officiels des Windsor ont partagé un message marquant les 41 ans de la princesse de Galles, ce lundi 9 janvier.
Une célébration à contre-courant des actualités royales, phagocytées par les interviews confessions du prince Harry qui accompagnent la sortie de son autobiographie.

Elle a soufflé ses 40 ans avec un record de popularité et un rôle de plus en plus important au sein de la famille royale britannique. Un an plus tard, ce 9 janvier a une saveur quelque peu différente. Kate Middleton prend une année de plus dans un contexte compliqué pour les Windsor, pointés du doigt dans une autobiographie sans filtre du cadet de Charles III. "La princesse de Galles aura de meilleurs anniversaires alors que Harry la replonge dans la querelle avec Meghan", écrit la spécialiste de la royauté Camilla Tominey dans le Telegraph, peu après la diffusion d’une interview vérité du duc de Sussex sur la chaîne britannique ITV que TF1 propose ce jour à 23h10.

Les réseaux sociaux de Kate et William n’ont encore rien posté en 2023. Ceux de la famille royale n’ont pas oublié de saluer l’épouse de l’héritier du trône, lui souhaitant tout simplement "un très joyeux anniversaire aujourd’hui". Mais ne cherchez rien sur Le Suppléant, les mémoires de Harry dans lesquelles il n'épargne personne. Le palais se refuse pour l’instant à tout commentaire sur cet ouvrage qui ne sera officiellement disponible que mardi 10 janvier. Une mise en vente cinq jours trop tôt en Espagne a permis à la presse anglaise d’écrire tout ce qu’elle y avait lu de plus croustillant. Notamment sur ce qui concerne les anciens Fab Four, le surnom donné aux deux couples princiers.

Le duc de Sussex relate un échange glacial autour d’un thé et de biscuits chez Kate et William. La princesse de Galles aurait peu goûté une remarque de Meghan sur ses pertes de mémoire liées à la naissance de son dernier enfant. "Nous ne sommes pas assez proches pour que tu me parles de mes hormones", aurait-elle lancé à l’ancienne actrice. Harry raconte aussi que son frère et sa belle-sœur l’ont encouragé à porter son costume de nazi lors d’une soirée déguisée en 2005. Dans l’entretien de ITV diffusé sur TF1, il reproche enfin au couple de ne pas être allé au-delà de ses préjugés envers sa compagne américaine et d’avoir basé leur opinion sur celle des tabloïds britanniques.

Harry assure néanmoins dans la multitude d'entretiens qu'il donne cette semaine qu'il rêve d'une "réconciliation" avec les siens. Kate, que beaucoup avaient présenté comme une entremetteuse entre son mari et son beau-frère en froid, acceptera-t-elle la main tendue par les Sussex ? La presse britannique compte déjà les jours avant d'éventuelles retrouvailles le 6 mai pour le couronnement de Charles III.


Delphine DE FREITAS

Tout
TF1 Info