"Squid Game", la nouvelle série phénomène

La violence de "Squid Game" s'invite dans les cours de récré

Rania Hoballah
Publié le 7 octobre 2021 à 16h01, mis à jour le 20 octobre 2021 à 17h53
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

SOCIÉTÉ – La série à succès ultraviolente de Netflix est pointée du doigt par une école belge dans laquelle les enfants reproduisent les jeux dangereux véhiculés par la fiction coréenne.

Squid Game va-t-elle bientôt envahir les cours d'école en France ? Alors que la série coréenne fait un carton sur Netflix, une école belge tire la sonnette d'alarme. Certaines scènes de la fiction pourtant interdite aux moins de 18 ans ont été reproduites dans la cour de l'école communale d'Erquelinnes, dans la province de Hainaut, qui a immédiatement alerté les parents sur Facebook. 

"Vous avez sûrement entendu parler de cette série Squid Game. Des personnages sont amenés à jouer à des jeux d’enfants et s’ils perdent, ils sont éliminés, on les exécute !", explique l'établissement. "Nos élèves s’amusent donc à des jeux style 1-2-3 soleil (comme repris dans la série) et le perdant ou perdante reçoit des coups. Nous sommes très vigilants pour que ce jeu malsain et dangereux soit stoppé", poursuit l'école qui demande aux parents de communiquer avec leurs enfants sur le sujet. 

Lire aussi

"Des sanctions seront prises vis-à-vis des enfants qui continueront ce jeu (de frapper d’autres enfants), il est bien évident que 1-2-3 soleil est autorisé !", conclu avec humour l'école. La ministre de l’Éducation, Caroline Désir, a même réagi pour "dénoncer tous les types de jeux ou actions qui mènent à des comportements dangereux et violents au sein des établissements scolaires". 

Lancée le 17 septembre sur Netflix, la série coréenne qui s'inscrit dans la lignée de Hunger Games ou Battle Royal, raconte l'histoire de 456 personnes en proie à des difficultés financières qui sont invitées à participer à une compétition dont les épreuves sont inspirées par les jeux de notre enfance. Le but ? Être le dernier survivant et gagner ainsi plus de 30 millions d'euros. 

La violence suscitée par cette série ne concerne pas que les cours de récré. L'ouverture d’un pop-store Squid Game Paris ce week-end, qui proposait aux fans de participer gratuitement à leur propre version des jeux, a provoqué de vives tensions parmi les jeunes qui avaient fait le déplacement. Une violente bagarre a même éclaté. 


Rania Hoballah

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info