"Koh Lanta : Le Totem Maudit"
Interview

Stéphanie éliminée de "Koh-Lanta" : "J’étais sur la sellette depuis le début"

Propos recueillis par Jérôme Vermelin
Publié le 22 mars 2022 à 23h16
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

La croupière de "Koh-Lanta : le Totem Maudit" a quitté l’aventure à l’issue du 5e épisode mardi.
La semaine dernière, elle avait été sauvée de justesse face à Benjamin lors du conseil.
La candidate parisienne révèle à TF1info qu’elle s’apprête à se lancer dans un nouveau projet professionnel.

Fin de partie pour Stéphanie. Sauvée par tirage au sort face à Benjamin la semaine dernière, la croupière de "Koh-Lanta : le Totem Maudit" a cette fois reçu plus de votes contre elle que ses camarades de l’équipe jaune à l’issue d’un conseil explosif. Il faut dire que la jeune femme a eu le malheur d’enchaîner les boules noires, l’empêchant de participer à plusieurs épreuves…

Stéphanie, on peut dire que les jeux sont faits, n’est-ce pas ? 

Vous êtes le premier à faire la métaphore sur le poker ! (Rires) Et oui, on peut le dire d’autant plus que j’ai tiré plusieurs boules noires à la suite, ce qui est quand même assez terrible pour une croupière. Alors, oui c’est terminé. Même si ce n’est pas une surprise pour qui que ce soit puisque j’étais sur la sellette depuis le début. 

Ces boules noires, ça précipite votre élimination ? 

Complètement. En fait, j’ai été mauvaise dès le début en disant que j’étais nulle sur le plan sportif. Je me suis collée une image à la peau et les épreuves qui m’auraient permis de montrer le contraire et de fermer certaines bouches, je ne les ai même pas jouées à cause des boules noires. C’est très frustrant et ça m’a très clairement précipitée vers la sortie.

Je ne suis pas stratège pour un sou. Au contraire, je suis quelqu’un de très entier. Quand j’aime, j’adore. Quand je n’aime pas, je dis merde

Stéphanie

Dans votre portrait, vous mettiez en avant votre cerveau pour aller loin. Mais même sur la stratégie, vous avez eu du mal à tirer votre épingle du jeu, non ? 

C’est drôle parce que tout le monde a compris la même chose que vous en regardant mon portrait. Mais non, pas du tout ! Ce que je voulais dire en parlant de cerveau, c’est que je suis quelqu’un qui n’a peur de rien au niveau survie. Je n’ai pas peur des bêtes, quoi qu’il arrive je suis toujours de bonne humeur et j’ai toujours le smile. Je suis toujours positive. Ce dont je parlais, c’est de mon mental d’acier, pas de stratégie. Parce que je ne suis pas stratège pour un sou. Au contraire, je suis quelqu’un de très entier. Quand j’aime, j’adore. Quand je n’aime pas, je dis merde. 

Le dernier conseil a donné la sensation que l’équipe des jaunes était une poudrière. Et que ça pouvait exploser à tout moment. Vous êtes d’accord ? 

Moi, je ne l’ai pas vu comme ça jusqu’au conseil. J’y suis même arrivée naïvement en me disant qu’il n’y aurait pas d’embrouilles ! Après là où Colin se trompe, c’est que cette équipe jaune était vraiment scindée en deux camps, avec les ex-bleus qui ne communiquaient pas ce qu’ils pensaient. D’où la surprise pour Yannick d’entendre les reproches qui lui sont faits par Olga, par exemple.

La seule chose qui fait qu’on croit qu’Alexandra est bonne, c’est qu’elle le dit tout le temps

Stéphanie

En partant vous leur dites qu’ils forment une super équipe. Mais qu’ils ont un problème à régler. Vous parlez de ce problème de communication ?  

Oui, ils doivent crever les abcès parce que, apparemment, il y en a plein et je ne les avais pas vu. C’est quand même dommage, avec toutes les capacités qu’il y a dans cette équipe jaune, de perdre une épreuve parce qu’il y en a deux ou trois qui ne peuvent pas se piffer ! 

Comme d’autres avant vous, vous aviez Alexandra dans le viseur. Et finalement elle s’en sort à chaque fois. Elle est forte, non ? 

Alexandra est forte en natation, elle nous l’a annoncé dès le début et on l’a vu, d’accord. Sur le camp, elle ne savait pas faire le feu, ce n’est pas elle non plus qui a fabriqué la cabane. Et sur l’épreuve du puzzle, elle a été carrément mauvaise. La seule chose qui fait qu’on croit qu’elle est bonne, c’est qu’elle le dit tout le temps. Et vous avez moi qui dit "Je suis nulle, je suis nulle, je suis nulle". En fait, "Koh-Lanta" c’est juste une question de confiance en soi.

Lire aussi

Malgré tout avez-vous atteint vos objectifs en faisant ce "Koh-Lanta" ? 

Oui, je suis hyper heureuse de ma participation, à 1000%. J’ai toujours vécu ma vie en disant "Carpe Diem", je me le suis même fait tatouer. Et quand je me suis retrouvée dans cette aventure où malgré les difficultés, la faim, j’avais le smile et j’ai savouré tous les jours, j’ai réalisé que cette philosophie de vie n’était pas que du blabla et ça m’a fait beaucoup de bien. Je sais qui je suis. Et je suis contente d’être qui je suis.

Vous avez dit avoir déjà eu 1000 vies avant "Koh-Lanta". À quoi ressemblera la prochaine ? 

Plein de choses ! Au niveau boulot, je suis en train de me lancer dans un nouveau projet professionnel puisque je vais lancer un service de "personal traveler assistant". Ça va s’appeler "Stéphanie in Paris" et l’idée c’est de faire visiter la capitale aux touristes étrangers avec une vraie Parisienne. Avec un côté convivial pour leur montrer qu’en plus d’être magnifique, cette ville a des habitants sympathiques. Mais avant ça je pars quelques jours en voyage en Grèce… et je me vais me faire faire un nouveau tatouage en rapport avec le poker. Surveillez mon compte Instagram !


Propos recueillis par Jérôme Vermelin

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info